Des comédiens, et du clergé: suivi de réflexions sur le mandement de monseigneur l'archevêque de Rouen ...

Predný obal
Chez P. Dupont, 1825 - 427 strán (strany)
 

Èo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nena¹li ¾iadne recenzie.

Zvolené strany

Iné vydania - Zobrazi» v¹etky

Èasté výrazy a frázy

Populárne pasá¾e

Strana 162 - Tu réformas et la ville et la cour ; Mais quelle en fut la récompense ! Les Français rougiront un jour De leur peu de reconnaissance. Il leur fallut un comédien Qui mit à les polir sa gloire et son étude...
Strana 338 - Paul ne peut en rien être altéré ou ébranlé: que toute personne soit soumise aux puissances supérieures; car il n'ya point de puissance qui ne vienne de dieu, et c'est lui qui ordonne celles qui sont sur la terre; celui donc qui s'oppose aux puissances résiste à l'ordre de dieu.
Strana 166 - Eh! mon cher mari, reprit-elle,, je vous demande la vie, je vous en conjure par cette soupe aux choux que je vous fis manger hier et que vous trouvâtes si bonne. A ces mots , le mari...
Strana 82 - C'est de là que vient cet ancien proverbe : Payer en monnaie de singe , en gambades. Tous prirent, dans la suite, le nom de jongleurs, comme le plus ancien , et les femmes qui se mêlaient de ce métier, celui de jongleresses. Ils se retiraient à Paris dans une seule rue qui avait pris d'eux le nom de rue des Jongleurs, et qui est aujourd'hui celle de S.
Strana 175 - Paris qui en ait plus besoin , eu égard à leur grand nombre et à l'extrême pauvreté de leur maison , qui le plus souvent manque de pain. L'honneur qu'ils ont d'être vos voisins leur fait espérer que vous leur accorderez l'effet de leurs prières, qu'ils redoubleront envers le Seigneur pour la prospérité de votre chère compagnie.
Strana 80 - ... du château. On les payait en armes , draps et chevaux ; et , pour ne rien déguiser, on leur donnait aussi de l'argent : mais pour rendre les récompenses des gens de qualité plus honnêtes et plus dignes d'eux , les princesses et les plus grandes dames y joignaient souvent leurs faveurs. Elles étaient fort faibles contre les beaux esprits. Si l'on est étonné que dans une nation telle que la française, qui avait toujours méprisé les lettres, et qui n'est pas même encore bien revenue...
Strana 316 - Paris, que nous avons citée au commencement de cet article. « Dans le temps même de la célébration de l'office divin, des gens, ayant le visage couvert de masques hideux, déguisés en femmes , revêtus de peaux de lion , ou bien habillés en farceurs...
Strana 261 - ... du 28 avril jusqu'à vêpres du premier jour de mai , pendant lequel temps toute l'église était ornée de branchages et de verdure. Pendant l'intervalle de l'office de...
Strana 176 - Saint-Germain vous supplient très-humblement « de leur faire part des aumônes et charités que « vous distribuez aux pauvres maisons religieuses « de cette ville de Paris dont ils sont du nombre, « et ils prieront Dieu pour vous.
Strana 158 - Si quelqu'un dit que l'état du mariage doit être préféré à l'état de la virginité et du célibat et que ce n'est pas quelque chose de meilleur et de plus heureux de demeurer dans la virginité ou dans le célibat que de se marier : qu'il soit anathème.

Bibliografické informácie