Obrázky na stránke
PDF
ePub

ODE XVIII.

On ne voit point, dans ma simple retraite,

Briller l'ivoire ou les lambris dorés;
Des marbres à grands frais de l'Afrique tirés
N'ont point à supporter des poutres de l'Hymette ;
Pour moi de nobles mains ne filèrent jamais

Le doux tissu d'une pourpre royale ;
Héritier inconnu, je n'ai, non plus, d'Attale

Usurpé les riches palais.
Mais j'ai quelque génie, une lyre facile,
Et le riche se plaît à visiter l'asile

Où j'abrite ma pauvreté ;
Ce sont mes biens; pour les accroître encore,

De l'ami puissant qui m'honore,
Je ne vais point fatiguer la bonté,
Et mon caur satisfait de ma seule Sabine,
N'implore rien de plus de la faveur divine.
Les jours chassent les jours; Phæbé voit son flambeau

Mourir, renaître, et mourir de nouveau;

Immemor, struis domos; Marisque Baiis obstrepentis urges

Summovere littora, Parum locuples continente ripa.

Quid, quod usque proximos
Revellis agri terminos, et ultra

Limites clientium
Salis avarus? Pellitur, paternos

In sinu ferens deos,
Et uxor et vir, sordidosque natos.

Nulla certior tamen
Rapacis Orci fine destinata

Aula divitem manet Herum. Quid ultra tendis ?

æqua

tellus Pauperi recluditur Regumque pueris; nec satelles Orci

Callidum Promethea Revexit auro captus : hic superbum

Tantalum atque Tantali Genus coercet; hic levare functum

Pauperem laboribus Vocatus atque non vocatus audit.

Et toi, près de quitter la vie,
Sans souci du tombeau que ton orgueil oublie,
Tu fais tailler le marbre et bâtir des palais.
Trop à l'étroit sur terre, il faut même, à grands frais,
Usurpant sur la mer qui bat la Campanie,
Te faire un sol nouveau sur sa rive agrandie.

Que dis-je ? ta cupidité
Arrache au champ voisin la borne du partage;

Tu n'as pas même respecté
De tes clients le modeste héritage,
Et, chassés par ton ordre, ils s'éloignent en pleurs,
Emportant dans leur sein, sur un autre rivage,
Leurs enfants demi-nus et leurs dieux protecteurs.
Quel séjour cependant, opulents ravisseurs,
Est pour vous plus certain

que l'avare Cocyte? Qu'espérez-vous encore? Aux rois, à l'indigent,

La terre s'ouvre également.
De l'adroit Prométhée en vain l'or sollicite

Le vieux nautonnier de Pluton,

Rien ne peut séduire Caron.
C'est lui qui de Pélops garde la race impie,
C'est encor lui, soit qu'on l'appelle ou non,

Qui fait traverser l'Acheron
Au pauvre, délivré du fardeau de la vie.

CARMEN XX.

AD MÆCENATEM.

Non usitata nec tenui ferar
Penna biformis per liquidum æthera

Vates, neque in terris morabor
Longius, invidiaque major

Urbes relinquam. Non ego, pauperum
Sanguis parentum, non ego, quem vocas

Dilecte, Mæcenas, obibo,
Nec Stygia cohibebor unda.

Jamjam residunt cruribus asperæ
Pelles, et album mutor in alitem

Superne, nascunturque læves
Per digitos humerosque plumæ.

Jam, Dædaleo ocior Icaro,
Visam gementis littora Bospori,

Syrtesque Gætulas, canorus
Ales, Hyperboreosque campos.

ODE XX.

A MÉCÈNE.

Sous une double forme emporté vers les cieux, Ce n'est point sur une aile ordinaire et timide

Que de l'air je franchis le vide ;

Je triomphe des envieux, J'abandonne la terre et fuis d'un vol rapide. Non, je ne mourrai pas, moi, né d'obscurs aïeux, Moi, que du nom d'ami tu flattes, cher Mécène;

Non, du Styx l'onde souterraine
Ne m'enfermera point dans ses replis nombreux.

Sous une peau rude et sauvage
Déjà mes pieds se cachent à la fois;

Je sens naître un léger plumage

Sur mes épaules et mes doigts ;
Cygne nouveau, j'en ai la blancheur éclatante.
Bientôt, plus prompt qu'Icare, oiseau mélodieux,
Je verrai le Bosphore et sa rive bruyante,

Colchos, la Getulie ardente,
L'Hyperborée et son ciel rigoureux,

« PredošláPokračovať »