Obrázky na stránke
PDF
ePub

1716. gation de prendre des Passeports du

Roi, pour envoier leurs . Vaisseaux dans les lieux où la Navigation & le Commerce étoient libres. Il y eut un autre Edit défendant la vente & le.. port des Etoffes des Indes, & on en confisqua aux Particuliers & aux Marchands une grande quantité, qui fürent brûlées par la main du Bourreau, outre que les Contrevenans fu. rent condamnez à des amendes considérables. Un quatrième Edit défendoit aux Sujets du Roi le Commerce de la Mer du Sud, où les Anglois avoient entrepris d'établir un Trafic considérable.

Mais de tant d'Edits aucun ne furfue l'érec prit & n'émut autant le Public

que tion de la celui de la Chambre de Justice. Les de Judice. uns ne savoient qu'en penser. D'au

tres n'en attendoicat rien de bon pour le Peuple. Bien des gens trembloient pour eux-mêmes, ou pour leurs amis, & ils n'auroient pas été fâchez qu'on régardât les Juges qui alloient être nommez, comme des gens autorisez à s'approprier sans peine des larcins qui n'avoient pas été faits pour eux. Plufeurs au contraire considéroient

Sentimens du Fublic

avec

[ocr errors]

aycc justice cette nouvelle Chambre, 1716.
comme un Tribunal destiné à van ger
les Sujets des Tyrans qui les avoient
opprimez, & à rendre à la Nation ce
qu'ils lui avoient enlevé.

MONSIEUR le Régent étoit au Ere&ion
nombre de ces derniers. Aufli il pres- Chambre.
fa l'exécution de son projet, d'une
maniere à ne pas faire languir long-
tems ceux qui pensoient là-dessus
çomme lui. Défenses furent, faites.
aux Maîtres des postes de donner des
chevaux à personne, à moins qu'on
ne leur montrât un Passeport signé
de S. A. R. ou du Marquis de Crois-
fy, Sur-Intendant Général des Poftes,
& il fit commencer les Séances, dès
le quatorze de Mars. Les assem-
blées se tinrent aux Grands Auguf-
tins.

Ceux qui compoloient ce Tribu-Ceux qui nal étoient les Présidens de Lamoi-Soient. gnon & Portail ; & les Conseillers Ferrand, de la Porte, Chaffepot de Beaumont, Meliand, Boistel, de Tourmont, Nicolaï, de Monthulé, Aubry & de la Malmaison. Il y avoit fix Maîtres des Requêtes, Meffieurs de Fieubet, d'Ormesson Duchevé,

la compor

1

arrêtsz.

1716. de Maupeou, de Beaussan, Amelot

de Chaillou, & Machault. On leur avoir adjoint de la Chambre des Comptes Messieurs Baille de Beuve, Prevoit, l'Evêque, Charpentier, de Villiers, le Grand , de Beaufort, Caffini, & de la Cour des Aydes, Messieurs Boiset, le Vayer de Breaurt,

& Augrand. Financiers

Ces Magistrats commencerent par faire arrêter les Sieurs Bourvalais, Miot & Durand, qui furent conduits tous trois à la Baitille. On enleva dans le même initant les papiers du premier, & on mit le scellé chez lui, après en avoir fait sortir son épouse, qu'on réduisit à un limple service d'argent, avec une petite partie de ses habits, & une pension de douze cens livres. Quelques jours aprè , Bourvalais fut mené chez lui, pour être présent à la levée du scellé, & ensuite on le conduisit à la Conciergerie. Ce ne fut pas tout. On le tira encore de prison, pour le faire assister à la levée du scellé, qu'on avoit mis dans la belle Maison de campagne, à quatre lieues de Paris, de la quelle quatorze villages dépendoient,

&

par tout

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

LEBLANC ETC

t.te Prieur Pinx.

1. Poot sputy

« PredošláPokračovať »