Obrázky na stránke
PDF
[merged small][ocr errors]
[ocr errors]

tels des Monnoies cinq sixiemes en
especes ou matieres, & un sixieme
en Billets de Monnoie , pour être
le tout paié comptant en nouvelles
especes. - -
Q UAT R E raisons principales dé-
terminerent à faire la Refonte gene-
rale. -
LA premiere étoit la facilité de
pourvoir en especes nouvelles au
paiement comptant de celles qui y
seroient portées, les matières venuës
de la Mer du Sud aiant fourni aux
Hôtels des Monnoies les fonds neces-
saires. • . ' l
, LA seconde, le retour qui se feroit

[ocr errors]

rtées dans les Païs étrangers. . · LA troisiéme, le benefice qui s'y trouveroit pour le Roi. ) · ET la quatriéme, l'application de ce benefice à l'ex de Monnoie. . ' . . CEs differentes dispositions eurent un succès heureux. Elles procurérent

des fonds pour le paicmcnt des Ar

[ocr errors]
[ocr errors]

tinction des Billets

mées : elles engagérent les Porteurs
des Billets de Monnoie à mettre tout
en usage pour se procurer deux fois
autant d'especes & de matiéres qu'ils
avoient de Billets de Monnoie : enfin
la refonte produisit l'extinction de
quatre millions de Billets de Mon-
noie & d'autres Papiers, & rétablit
la circulation des espéces.
· ON pourvût en même tems à faire
convertir en nouvelles espéces dans
la Monnoie de Strasbourg , les an-
ciennes espéces qui avoient été fabri-
quées en exécution de l'Edit du mois
d'Octobre 17o4 , pour avoir cours
seulement dans les Provinces d'Alsace
& de la Saar. On fit aussi quelques
Traitez pour le rachat de la Capita-
tion, & quelques autres affaires ex-
traordinaires jusqu'à la concurrence
de trente millions.
LA plus importante affaire, & cel-
le qui donna plus de peine, fut celle
de pourvoir à l'excessive cherté des
Grains, pour en fournir la quantité
nécessaire pour la subsistance des Ar-
mées. - - -
- ON fit sur toutes les Provinces une
, Imposition de 5579oo saes de Grains,
t , H 2, qu1

1716.

[merged small][ocr errors]

du prix des Grains, mais même qu'el--1716. les produisirent une diminution du prix auquel les Grains avoient été portez aussi-tôt qu'on sçût que ces Traitez avoient été faits. L E malheureux état où étoit le Roiaume pendant l'année 17o9. ne doit pas facilement s'effacer de la mémoire des hommes. Il falloit bien d'autres attentions pour encouraer les Sujets , & pour pourvoir à la subsistance de Paris. Le Roi suspendit les exemtions des Tailles accordées aux Officiers créez depuis le premier Janvier 1689 , dont la Finance étoit au dessous de dix mille livres. , - S. M. par Arrêt du mois d'Octobre 17o9, accorda à ses Peuples sur le Brevet de la Taille de 171o, une diminution de 6oooooo , & peu de, tems après, en fixant les Impositions de chaque Generalité, Elle accorda encore une autre diminution de près de zoooooo. 5 L E Roi diminua pareillement les droits d'entrée sur les Bœufs & Moutons, & sur le Vin. Les Ordonnances expcdiées pour les Depen- - -' - H 3 _ - ses

[merged small][ocr errors][subsumed][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PredošláPokračovať »