Obrázky na stránke
PDF
ePub
[ocr errors][merged small]

duit année commune, de1716.

duction faite des Char-
ges ordinaires, que 75000000.

Sur ce pied il man-
quoit tous les ans pour
remplir toutes les depen-
fes

144023027
POUR trouver le
fond éncier de sept an-
nées, il faloit

1008161189.
Tous les expediens
d'avances d’Aflignations
anticipées sur les années
à venir, le benefice de
la refonte des Monnoies,
les rachats de la Capita-
tion & du dixieme du
Clergé, le rachat d'au.
tres dixiemes, & l'af-
fianchiffement des Ca-
pitations de diverses
Compagnies & de plu-
sieurs particuliers , les
alienations, les constitu-
tions de rente, les trai-
tez & autres expediens
de Finance n'ont pû pro.

691660368.

[ocr errors]

duire que

[ocr errors]

Il est resté dû à la

316540813.

1716.

[ocr errors]

fin de 1714.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]

En execution de la Déclaration
du sept Décembre 1715. portant que
tous les Billets faits pour le service de
l'Etat, seront rapportez pour en faire
la verification & "la liquidation, les
Proprietaires de tous ces Billets les ont
representez à Messieurs les Commif-
faires du Conseil, & par la recapitu-
lation de tous ceux qu'ils ont wilez de-
puis le vingt Decembre 1715. jusqu'au
trente un Janyier 1716. il s'est
trouvé.

En Pro-
melles de la
Caisse des
Emprunts 147635073)

En Bil-
lets du Sieur

179920034
le Gendre,

En Or-
donnances
sur le Tre-
for Roial, 229939382)
EN A

$311894388
gnations
lur Idem,
81955006)

EN

32284961)

1716.

'En Bil

lets de
l'Extra.
ordinai-
re" des
Guer-

52319513
EN Bil.
lers de

561280208
la Ma-
rine,

res,

8960635)

en

Total, 553094530. · Il faut déduire les deux derniers articles accolez, attendu qu'ils font partie des Ordonnances ou des Assignations sur le Trefor Rojal, & que fi les Tresoriers étoient paiez , ils aquitteroient leurs Billets ci à deduire 61280208. PARTANT,

il ne: faut compter les Billets visez que pour

491814422. Les Dettes en Papiers qui existoient au ving Fevrier 1708. montoient à

482844001. AINSI, les Billets faits

pour

و

[ocr errors]

7

pour le service de l'etar, subsistans au premier Sep

1716. tembre 1715. n'excedent les Dettes en Papiers, reconnuës en 1708. que de 8970361.

On peut même faire u. ne observa ion, que sur les 32284961. livres à quoi montoient ls Billets du Sieur le Gendre, il y en a pour près de quatré millions paiables en Rentes viageres ou en Promesses' de Gabelles.

Il s'en (uit de l'exposition de toutes les depenses faites pendant fept années :

I. Qu'il n'a pas été possible de les acquitter entieremini.

i II. La comparaison des Papiers subfiftans au premier Septembre 1715. avec ceux qui existoient au premier Janvier 1708. prouve évidemment l'économie & l'arrangement avec lefquels les Finances ont été adminiftrées pendant ces sept années.

III. Les depenles ont été plus fortes que pendant les années pieceden tes, à cause de la fterilité de l'année 1709.

1716. IV. La gelée des Oliviers, des

Noiers, des Châtaigniers & des autres Arbres portant fruits, a été ineltimable pour les Provinces qui en ont fouffert.

La mortalité des Bestiaux, les maladies populaires & les debordemens des Rivieres, ont causé des pertes immenses.

Ces accidens avoient mis les Peu. ples hors d'état d'acquiser toutes les impositions ordinaires & extraordinaires,

Le feu Roi en étant bien informé, jugea qu'il falloit accorder des décharges d'une partie des impositions. On les a expliquées.

OUTRE ces décharges, le feu Roi fit remettre des sommes d'argent aliez considerables aux Evêques & aux Intendans, pour assister les pauvres.

Ces décharges & les Fonds remis ont diminué d'autant les Fonds dont on avoit besoin pour les dépenses de l'Etat.

V. On n'a pas laisé d'éteindre & de supprimer, nonobstant ces malheurs, les Billets de Monnoie , & d'autres Papiers & Dettes reconnuës au premier Janvier 1708. &. après

« PredošláPokračovať »