Obrázky na stránke
PDF

1716.,, nez en legitime mariage, aient en

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

· CE ne sut pas assez de cet Edit # la tendresse de Louïs XIV. l fit consentir encore les veritables Princes du Sang à reconnoître le Duc du Maine & le Comte de Toulouse habiles à succéder à la Couronne, au défaut du dernier des Princes legitimes. Il obligea en meme tems lcs divers Parlemens du Roiaume à verifier cette Déclaration, & il la fit observer avec tant d'exactitude durant son vivant, qu'une des Chambres du Parlement de Paris s'étant avisée huit mois après de refuser ces qualitez au Duc du Maine dans un Procès , Sa Majesté défendit par une nouvelle Déclaration de former dans la suite aucune opposition semblable. .

CEPENDANT, quelque tems après la mort du Roi, le Duc de Bourbon, premier Prince du Sang , prétendit que la Loi du Roiaume n'admettoit point les Fils naturels des Rois à la - - - - - L 4 suc

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

une Loi émanée de l'Autorité

# # Roiale, & encore moins lors qu'elp . ,, le l'a suivie en tant d'occasions de#r ,, puis la mort du Législateur. De $s# ,, plus, cette Requête est odieuse à

L 5 " » la

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PredošláPokračovať »