Obrázky na stránke
PDF
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

t,

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Charges donnces.

pagnie, ce qui faisoit déja cinq mille
ommes de moins. Les Compagnies
des Gardes Françoises furent réduites
à cent dix hommes de cent vingt - six
qu'elles étoient. La Gendarmerie
fut diminuée de dix hommes par bri-
gade, & la Cavalerie de dix Maitres.
Excepté quatre Regimens du Roi &
de la Reine, les Dragons furent tous
démontez. Les Carabiniers demeu-
rèrent comme ils étoient. En un mot,
la Réforme se monta à près de vingt
cinq mille hommes.
| CoMME le Maréchal d'Harcourt se
démit alors de sa Charge de Capitai-
ne des Gardes du Corps , le Duc
d'Orleans jugea à propos de la don-
ner à son Fils. Monsieur de Ruffec,
Lieutenant Général des Armées du
Roi , fut nommé Sous - Gouverneur
de Sa Majesté. Le Duc Régent fit
le Chevalier d'Asfeld Controlleur Gé-
néral des Fortifications, à la place de
Monsieur le Pelletier de Sousy, &
Membre du Conseil de Guerre. Le
Marquis de Bonac eut ordre de partir
pour son Ambassade de Constantino-
ple. Monsieur Buys, Ambassadeur
des Etats Generaux des Provinces
Unies, eut son audience de o#

« PredošláPokračovať »