Oeuvres, Zväzok 2

Predný obal
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Zvolené strany

Iné vydania - Zobraziť všetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 223 - ... enfin l'on y touche, et rien ne peut exprimer la variété des sensations qu'on y éprouve; la hauteur de leur sommet, la rapidité de leur pente, l'ampleur de leur surface, le poids de leur assiette, la mémoire des temps qu'elles rappellent, le calcul du travail qu'elles ont coûté, l'idée que ces immenses rochers...
Strana 5 - Les habitants, accoutumés à ce spectacle, n'en reçoivent aucune impression; mais l'étranger, en qui les souvenirs qu'il rappelle s'exaltent par l'effet de la nouveauté, éprouve une émotion qui souvent passe jusqu'aux larmes, et qui donne lieu à des réflexions dont la tristesse attache autant le cœur que leur majesté élève l'ame. Je ne répéterai point les descriptions faites par tous les voyageurs, des antiquités remarquables d'Alexandrie.
Strana 184 - Cette ville est située sur la rive orientale du Nil , à un quart de lieue de ce fleuve, ce qui la prive d'un grand avantage. Le canal qui l'y joint ne saurait l'en dédommager, puisqu'il n'a d'eau courante que pendant l'inondation. A entendre parler du grand Kaire , il semblerait que ce dût être une capitale au moins semblable aux nôtres; mais si l'on observe que chez nous-mêmes les villes n'ont commencé à se décorer que depuis...
Strana 354 - Ils n'ont aucun livre , et rien n'est si rare , même parmi les chaiks, que de savoir lire. Toute leur littérature consiste à réciter des contes et des histoires , dans le genre des Mille et une nuits. Ils ont une passion particulière pour ces narrations ; elles remplissent une grande par.tie de leurs loisirs , qui sont très-longs. Le soir ils s'asseyent à terre à la porte des tentes , ou sous leur couvert , s'il fait froid , et là , rangés en cercle autour d'un petit feu de fiente, la pipe...
Strana 360 - Ils disent même assez volontiers que la religion de Mahomet n'a point été faite pour eux : « Car, ajoutent-ils, comment « faire des ablutions , puisque nous n'avons point « d'eau? Comment faire des aumônes, puisque « nous ne sommes pas riches? Pourquoi jeûner le « ramadan , puisque nous jeûnons toute l'année ? « Et pourquoi aller à la Mekke , si Dieu est par« tout ? » Du reste , chacun agit et pense comme il veut, et il règne chez eux la plus parfaite tolérance.
Strana 85 - Abazans. Il les fit élever dans les exercices militaires ; et en peu de temps il eut une légion des plus beaux et des meilleurs soldats de l'Asie, mais aussi des plus mutins, comme il ne tarda pas de l'éprouver. Bientôt cette milice, semblable aux gardes prétoriennes, lui fit la loi. Elle fut encore plus audacieuse sous son successeur, qu'elle déposa. Enfin, en 1250, peu après le désastre de S.
Strana 209 - ... champs fertiles, le fleuve boueux, la mer d'eau douce, et les villages semblables aux îles. Que si la pensée se porte à l'horizon qu'embrasse la vue, elle s'effraie de n'y trouver que des déserts sauvages, où le voyageur égaré, épuisé de soif et de fatigue, se décourage devant l'espace immense qui le sépare du monde ; il implore en vain la terre et le ciel ; ses cris, perdus sur une plaine rase, ne lui sont pas même rendus par des échos : dénué de tout, et seul dans l'univers,...
Strana 340 - Son lait nourrit la famille arabe, sous les diverses formes de caillé, de fromage et de beurre ; souvent même on mange sa chair, On fait des chaussures et des harnais de sa peau, des vêtements et des tentes de son poil. On transporte par son moyen de lourds fardeaux; enfin , lorsque la terre refuse le fourrage au cheval si précieux au...
Strana 224 - ... des arts s'indigne dans Alexandrie de voir scier les colonnes des palais, pour en faire des meules de moulin, le philosophe , après cette première émotion que cause la perte de toute belle chose , ne peut s'empêcher de sourire à la justice secrète du sort, qui rend au peuple ce qui lui coûta tant de peines , et qui soumet au plus humble de ses besoins l'orgueil d'un luxe inutile.
Strana 222 - La main du temps, et plus encore celle des hommes, qui ont ravagé tous les monuments de l'antiquité, n'ont rien pu jusqu'ici contre les pyramides. La solidité de leur construction et I énormité de leur masse les ont garanties de toute atteinte, et semblent leur assurer une durée éternelle.

Bibliografické informácie