De Petri Rami: vita, scriptis, philosophia

Predný obal
Apud Joubert, Bibliopolam, 1848 - 205 strán (strany)
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Zvolené strany

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 24 - CHARLES, par la grâce de Dieu, roy de France, à tous ceux qui ces présentes lettres verront, salut.
Strana 32 - Inter spem curamque, timores inter et iras, Omnem crede diem tibi diluxisse supremum : Grata superveniet quae non sperabitur hora.
Strana 186 - ... nous devons demeurer en nostre vieille plume : je ne dy pas que s'il se trouve quelques choses aigres , l'on n'y puisse apporter quelque douceur et attrempance, mais de bouleverser en tout et partout sens dessus dessous nostre orthographe, c'est, à mon jugement, gaster tout.
Strana 25 - ... et enrichir de toutes bonnes lettres et sciences à l'honneur et gloire de Nostre Seigneur et au salut des fidèles; puis n'aguères advertis du trouble advenu à nostre chère...
Strana 186 - Ceux qui mettent la main à la plume prennent leur origine de divers païs de la France, et est mal-aisé qu'en nostre prononciation il ne demeure tousjours en nous je ne sçay quoy du ramage de nostre païs.
Strana 27 - ... libraires de nostre royaume, pays, terres et seigneuries, et à tous nos autres sujets, de quelque estat ou conditions qu'ils soient , qu'ils n'ayent plus à imprimer ou faire imprimer lesdits livres , ne publier, vendre, ne débiter en nosdits royaume, pays, terres et seigneuries, sous peine de confiscation desdits livres et de punition corporelle....
Strana 79 - Humus les eut harangués, ils en furent gagnés et menés au cœur de la France pour faire assez de maux : ce M. Ramus fut tué au massacre de Paris dont ce fut grand dommage. M. Turnebus fut aussi un...
Strana 27 - Ramus de ne plus lire lesdits livres, ne les faire écrire on copier, publier, ne semer en aucune manière, ne lire en dialectique ne philosophie, en quelque manière que ce soit, sans...
Strana 26 - Danes et François de Vicomercat; le cinquième arbitre, nommé par le roi, fat Jean de Solignac, docteur en théologie. La Ramée fut condamné comme « téméraire, arrogant et impudent d'avoir réprouvé et condamné le train et art de logique receu de toutes les nations, que luy mesme ignorait. » Cette éclatante victoire, remportée sur un adversaire aussi notable, ne paraît pas toutefois avoir assez flatté l'amour...
Strana 27 - Animadversiones... Et que, parce qu'en son libvre des Animadversions il reprenoit Aristote, estoit évidemment cogneue et manifestée son ignorance, voire qu'il avoit mauvaise volonté, de tant qu'il blasmoit plusieurs choses qui sont bonnes et véritables, et mettoit sus à Aristote plusieurs choses à quoy il ne pense oncques. . . « Avons condamné , supprimé et aboly les dits deux libvres... Faisons inhibitions et défenses à tous imprimeurs... et semblablement au dit Ramus de ne plus lire...

Bibliografické informácie