Obrázky na stránke
PDF
[ocr errors][ocr errors]

Alerandrien, Tertullian '), Bafilius ‘), Hieronymus ), Sevee rian von Gabala“), Cyrillus").

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

1) Cela même, que j'ai tantôt pris pour une règle à savoir, que les choses, que nous concevons très clairement et très distinctement, sont toutes vraies, n'est assuré, qu'à cause, que Dieu est ou existe, et qu'il est un être parfait, et que tout ce, qui est en nous, vient de lui, d'où il suit, que nos idées ou notions, étant des choses réelles et qui viennent de Dieu en tout ce, en quoi elles sont claires et distinctes, ne peuvent en cela étre, que vraies ..... Si nous ne savions, que tout ce, qui est en nous de réel et de vrai, vient d'un éire parfait et infini, pour claires et distinctes que fussent nos idées, nous n'aurions aucune raison, qui nous assuråt, qu'elles eussent la persection d'être vraies. Des Cartes disc. de la methode. P. IV. (T. I. p. 163. ed. Cousin.) Bergl. deffen Princ, Philos. P. I. n. 13. Meditat. metaphys. med. I. med. V.: Et ainsi je réconnais très clairement, que la certitude et la vérité de toute science depend de la connoissance du vrai Dieu, en sort, qu'avant je le connusse, je ne pouvois savoir parfaitement aucune autre chose. Vergl. Malebranche Recherche de la vérité. I, 4. VI, 6. Eclaircissement VI.

2) Cl. Aug. Sine Deo philosopbantur, sed potius praefocantur. Serm.

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]
« PredošláPokračovať »