Revue de linguistique et de philologie comparée, Zväzok 30

Predný obal
Kraus Reprint Corporation, 1897
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Zvolené strany

Iné vydania - Zobraziť všetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 236 - ... Round-Barrow ; — p. 71 : note. La langue basque au Congrès de Pau : — p. 99 : cr Bertholon. Phénicien ; — p. 101-102 : cr Maurel. Anthropologie du Cambodge actuel ; — p. 170 : cr Danielli. Studi sur i crani bengalesi; — p. 262-263 : cr Hoyos Sanz y Aranzadi. Antropologia de Espana ; — p. 265: cr Martin. Zur physische Anthropologie des Feuerlandes ; — p. 268 : note. Études de M. Collignon sur les populations de la Charente, de la Corrèze, de la Creuse, de la Dordogne et de la...
Strana 254 - S'il en était ainsi, puisque j'ai récité le « Dieu est le seul Dieu ; il n'ya point d'autre Dieu que Lui, le Vivant, l'Immuable ! Ni l'assoupissement ni lesornmeil n'ontde prise sur Lui ! Tout ce qui est dans les cieux et sur la terre Lui appartient. Qui peut intercéder auprès de Lui sans sa permission? Il connaît ce qui est devant eux et ce qui est derrière eux, et les hommes n'embrassent de sa science que ce qu'il a voulu leur apprendre.
Strana 39 - Paris, E. Leroux, 1880, in-8, vj- 330 p. (Les articles d'Hovelacque sont aux p. 1-17, 250-264, 298-314). Extrait du compte rendu sténographique du Congrès international des sciences anthropologiques, tenu à Paris du 16 au 21 août 1887. — Communication sur les races inférieures par A. HOVELACQUE, Paris, Impr. nat., 1880, 3 p. L'enseignement primaire à Paris. Laïques et congréganistes, par A. HOVELACQUE. Paris, E. Leroux, 1880, in-8°, 46p. (Épigr. : « Plus les Laïques seront éclairés,...
Strana 140 - Solve calceamentum de pedibus tuis : locus enim, in quo stas, terra sancta est» (Exode, m, 5) ; c'est un raisonnement compréhensible à tout le monde.
Strana 25 - J'estime, avec vos connaissances méthodiques, l'indépendance de vos idées philosophiques. Nous nous trouvons sur ce terrain en pleine communauté. » Depuis celle lettre, j'en ai reçu de lui sept cent cinquante-deux, dont beaucoup mériteraient d'être publiées. Il y est question de science, de politique, de littérature, de choses de famille...
Strana 191 - ... je soutiens qu'une langue naît, vit, croît, décroît et meurt tout comme une plante ou un animal; que, si plusieurs langues viennent en contact, les plus faibles succombent, vaincues dans « la concurrence vitale » ; et dans tout cela, il n'ya pas plus de métaphore que lorsqu'il s'agit d'êtres organisés et respirants. Il ya seulement cette différence que l'animal ou la plante a un corps matériel toujours visible et tangible, tandis que le corps du langage est constitué par des vibrations...
Strana 149 - Joad je reconnais l'esprit. Voilà comme, infectant cette simple jeunesse, Vous employez tous deux le calme où je vous laisse. Vous cultivez déjà leur haine et leur fureur ; Vous ne leur prononcez mon nom qu'avec horreur.
Strana 254 - Il connaît ce qui est devant eux et ce qui est derrière eux, et les hommes n'embrassent de sa science que ce qu'il a voulu leur apprendre. Son trône s'étend sur les cieux et sur la terre, et leur garde ne lui coûte aucune peine. Il est le Très-Haut, le Grand!
Strana 62 - ... 1° L'emploi du locatif en fonction de locatif, avec ou sans particule préfixée ou postposée, emploi qui par hypothèse était de règle exclusive en indo-européen, était encore de règle courante et peut-être même exclusive dans la période préitalique; 2° Les substitutions d'autre cas au locatif dans les phrases locatives n'ont donc rien de commun, historiquement parlant, avec celles qu'on observe soit en grec soit à plus forte raison dans les langues germaniques, et doivent s'expliquer...
Strana 345 - Coré de la Bible, dont les richesses ont passé en proverbe chez les musulmans, avait, disent les commentateurs, construit un palais tout couvert d'or ; les portes en étaient d'or massif. Ses richesses l'avaient rendu insensible aux misères de ses concitoyens, et son insolence alla jusqu'à lui faire ourdir une sédition contre Moïse. Celui-ci demanda à Dieu de l'en délivrer. Dieu accorda à Moïse la permission...

Bibliografické informácie