Memoires de la regence de S.A.R. Mgr. le duc d'Orleans: durant la minorité de Louis XV, roi de France : enrichis de figures en taille-douce, Zväzok 3

Predný obal
Chez Jean Van Duren, 1730
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Iné vydania - Zobraziť všetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 228 - Tentons engagez plus étroitement que perfonne à ne vivre que pour elle , c'eft par nôtre conduite que nous la prions de juger de ce que nous penfons , plutôt que par nos paroles. Prêts à lui rendre compte dans le dernier détail , & de ce que nous avons fait, & de ce que nous n'avons pas fait , s'il nous étoit échapé quelques fautes , nous ferions les premier...
Strana 212 - Chancelier fur le banc des Préfidens Sur les trois bancs ordinaires couverts de fleurs de lis , formant l'enceinte du parquet , & fur le banc du premier & du fécond barreau du côté de la cheminée , font les Confeillers d'honneur, les quatre Maîtres des Requêtes en robe rouge , les Confeillers de la Grand'Chambre , les Préfidens des Enquêtes & Requêtes , tous en robe rouge , de même que Èes autres Confeillers au Parlement.
Strana 194 - CeU ie du Roi fut placée devant la cheminée vis-à-vis la porte fur une Eftrade élevée de quatre marches , & fous un Dais de velours violet femé de fleurs de Lys d'or...
Strana 224 - C'est dans la suite de ses sages projets que M. le duc d'Orléans a reconnu la capacité du ministre qu'il avait chargé de l'exécution. Instruit par les événements à ne pas accorder trop facilement sa confiance, il ne la lui a donnée qu'après les épreuves les plus difficiles couronnées par les plus grands succès, et les mêmes motifs déterminent aujourd'hui le Roi à confirmer le choix qu'il avait déjà fait de son premier ministre. Les soins de la paix n'occupaient pas seuls M.
Strana 216 - J'ai ménagé les droits sacrés de votre couronne et les intérêts de l'Eglise, que votre piété vous rend encore plus chers que ceux de votre couronne. J'ai hâté la cérémonie de votre sacre pour augmenter, s'il était possible, l'amour et le respect de vos sujets pour votre personne, et leur en faire même une religion. Dieu a béni mes soins et mon travail, et je n'en demande d'autre récompense à Votre Majesté que le bonheur de ses peuples.
Strana 229 - Majesté trouvera, si elle le veut, assez de secours pour la seconder dans cet objet; mais qu'elle nous permette de lui dire que cet objet en lui-même dépend de son cœur, et qu'elle seule peut y cultiver l'humanité, la tendresse pour les autres hommes, la candeur et la bonté, si nécessaires à son bonheur et au nôtre.
Strana 221 - XIV, il dit que sa vie nom cachait ou nous adoucissait nos malheurs, mais que sa mort nous les découvrit et nous les fil sentir dans toute leur étendue. En louant l'administration delà Régence, il a osé dire : Que la première année de la majorité du Roi peut être comparée à la plus heureuse du mémorable règne de Louis XIV. Le public a frémi de cette comparaison, et a plaint le garde des sceaux d'avoir chargé sa mémoire d'une harangue subtile, sèche et précieuse. Celle de M. le premier...
Strana 179 - ... la Cotte-d' Armes de velours violet, chargée des armes de France, en broderie , & le caducée à la main. Le Grand-Maître des Cérémonies & le Maître des Cérémonies marchent après.
Strana 168 - En exécution de ces édits, le nouvel impôt du sol pour livre sur tous les droits des fermes, comme sur le sel et autres denrées, se lève actuellement indépendamment des remontrances. Du jeudi 30 juin. Le Roi a fait à Marly, au Trou d'Enfer, la grande revue de sa maison en cavalerie, grenadiers à cheval, les quatre compagnies des gardes du corps, les deux compagnies des mousquetaires, les gendarmes et les chevau-légers, tous habillés de neuf, laquelle revue ne se fait que tous les quatre...
Strana 160 - Commandant des Moufquetaires gris, lui remit fur le champ une Lettre de Cachet, contenant un ordre de fe rendre à fon Duché de Villeroy, à dix lieues de Paris. Le Maréchal en témoigna quelque furprife, & répondit qu'il obéiroit ; mais qu'il avoit des affaires importantes à communiquer à Son Alteffe Royale, & qu'il fouhaiteroit fort de lui parler.

Bibliografické informácie