Obrázky na stránke
PDF
ePub

LES E PITRES

D'HORA CE

LIVRE PREMIER.

EPITRE PREMIERE.
A MÉ CEN E.

Il lui déclare qu'il a renoncé aux amusemens de la Poëfie, pour fe donner tout entier à la Philofophie, qui apprend à régler fes paffions & à préférer la vertu à tout autre avantage.

MÉCENE, ma Mufe vous porta fes premiers hommages, & vous n'avez pas moins de droit fur les derniers. En vain m'invitezvous à rentrer dans une lice, où il me paroît que je me fuis exercé affez long-tems pour mériter de jouir du congé que l'on m'a accordé. Mon âge n'eft plus le même, & je ne retrouve plus le génie que j'avois autrefois pour la Poëfie. Depuis que Veianius a confacré fes armes dans le Temple d'Hercule, il vit retiré à la campagne, pour n'être plus obligé de folliciter les fpectateurs au bout de l'arène & de leur demander fon renvoi comme il l'a fait plufieurs fois. On me dit fouvent à l'oreille;

Quid verum atque decens, curo & rogo, & omnis in hoc fum:

Condo & compono, quæ mox depromere poffim.

Ac ne fortè roges, quo me duce , quo Lare

tuter:

Nullius addictus jurare in verba magiftri, 15 Quo me cunque rapit tempeftas, deferor hof

pes.

Nunc agilis fio, & merfor civilibus undis;
Nunc mihi res, non me rebus, fubjungere co

nor,

Virtutis veræ cuftos, rigidufque fatelles ; Nunc in Ariftippi furtim præcepta relabor. 20 Ut nox longa, quibus mentitur amica, dief

que

Lenta videtur opus debentibus; ut piger annus
Pupillis, quos dura premit cuftodia matrum :
Sic mihi tarda fluunt ingrataque tempora, quæ

fpem

Confiliumque morantur agendi gnaviter id,
quod

25 Equè pauperibus prodeft, locupletibus æquè;
Equè neglectum pueris fenibufque nocebit.
Reftat, ut his ego me ipfe regam folerque

elementis.

Vers 17. 18. 19. Ces trois Vers font arrangés différemment dans les Editions ordinaires.

[ocr errors]

Vers 17, Et mihi,

V. 21, Longa,

fi vous étes fage, n'exposez plus dans la car riere un courfier qui commence à vieillir, il bronchera bien-tôt, il battra du flanc, & donnera à rire à tout un peuple. Docile à cet avis, je prends le parti de laiffer là les vers & les autres amufèmens femblables. Tous mes foins & toutes mes recherches tendent à connoître le vrai & l'honnête, & je m'y donne tout entier. Ce font des tréfors que j'amaffe & que je mets en réserve, pour m'en fervir à la prémiere occafion.Ne me demandez point à quelle Secte de Philofophes je fuis attaché, je n'en époufe aucune. Je prens terre par-tout où me porte la tempête. Tantôt actif & vigilant, je me jette dans les affaires jufqu'au cou; tantôt partifan outré de la vraie vertu, je tâche de gouverner les affaires fans m'en laiffer gouverner. Quelquefois auffi je rentre comme à la dérobée dans l'Ecole d'Aristippe. Un homme trouve que la nuit ne finit point quand fa maîtrefje manque au rendez-vous qu'elle lui a donné, les jours ne font jamais trop courts pour un ouvrier de journée; les années durent des Siécles à un pupille, qui eft fous la garde d'une mere avare:& moi je trouve d'une longueur infupportable tous les momens qui retardent mes deffeins & mes espérances, & où je ne puis m'occuper aux chofes qu'il eft également important aux pauvres & aux riches aux enfans & aux vieillards, de ne point négliger. Tout ce que je puis faire de mieux, c'eft de me fervir des principes de la Philofophie, pour me confoler du tems paffé, & pour régler ma conduite à l'avenir. Je me dis donc à moi-même: tu ne comptes pas d'avoir jamais la vue auffi perçante que Lyncée ; ce

$

Non poffis oculo quantùm contendere Lyn

ceus,

Non tamen idcirco contemnas lippus inungi : 30 Neu, quia defperes invicti membra Glyconis, Nodosâ corpus nolis prohibere chiragrâ. Eft quadam prodire tenus, fi non datur ultra. Fervet avaritiâ, miferoque cupidine pectus? Sunt verba ac voces, quibus hunc lenire labo

rem

35 Poffis, & magnam morbi deponere partem. Laudis amore tumes? funt certa piacula,

quæ te

Ter purè lecto poterunt recreare libello. 'Invidus, iracundus, iners, vinofus, amator; Nemo adeò ferus eft, ut non mitefcere poffit, 40 Si modò culturæ patientem commodet aurem. Virtus eft, vitium fugere; & fapientia pri

ma,

Stultitiâ caruiffe. Vides, quæ maxima credis Effe mala, exiguum cenfum, turpemque repulfam

Quanto devites animi capitifque labore? 45 Impiger extremos curris mercator ad Indos, Per mare pauperiem fugiens, per faxa, per ignes:

Ne cures ea quæ ftultè miraris & optas,
Difcere, & audire, & meliori credere non vis?
Quis circùm pagos & circùm compita pugnax
Vers 30. Nec. V. 32. quodam. V. 34. &... dolorem.

pendant quand tu as mal aux yeux, tu fçais bien recourir aux remédes. Tu ne feras jamais auffi robufte que l'invincible Glycon; négligeras-tu pour cela de prendre les précautions néceffaires pour te garantir de la goutte? Encore peut-on atteindre un certain dégré de Sa geffe, quoiqu'il ne foit pas donné à tout le monde de paffer au-delà. Ton cœur eft-il embrafé par l'avarice & la convoitife? La Philofophie a des maximes qui peuvent appaifer ce feu, ou même l'éteindre en partie. Es-tu bouffi d'ambition?is deux & trois fois cer tains Livres de morale, & lis-les avec un efprit défintéreffé; tu y trouveras de quoi adou cir ton mal. Tu es fujet à l'envie, à la colere, à la pareffe, au vin, à la débauche; mais fuffes-tu l'homme du monde le plus brutal, on peut venir à bout de t'apprivoifer, pourvu que tu ais de la docilité & que tu te laisses inftruire. C'est une forte de vertu que de fuir le vice; & ceffer d'être fou, c'eft commencer d'ê tre fage. Tu fçais quelles peines d'efprit & de corps on fe donne, pour éviter deux chofes que l'on regarde comme les plus grands de tous les maux ; je veux dire, un petit revenu, & la honte d'être refufé pour les Charges. Faut-il aller trafiquer jufqu'aux extrémités des Indes? les feux, les rochers, & les tempêtes ne nous font rien , pourvu que nous échappions à la pauvreté. Et quand, pour nous infpirer le mépris de tant de chofes que nous admirons & que nous defirons follement, il ne s'agit que de prêter l'oreille aux confeils d'un ami plus fage & plus modéré que nous, nous n'en voulons rien faire. Un athléte accoutumé à combattre dans les bourgs

« PredošláPokračovať »