Histoire d'Italie: depuis la chute de la République romaine jusqu'aux premières années du dix-neuvième siècle

Predný obal
 

Èo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nena¹li ¾iadne recenzie.

Zvolené strany

Iné vydania - Zobrazi» v¹etky

Èasté výrazy a frázy

Populárne pasá¾e

Strana vii - Paris sa volumineuse et insignifiante ,Histoire d'Italie depuis la chute de la république romaine jusqu'aux premières années du XIXe siècle', et de 1802 à 1806, Ginguené fait à l'Athénée de Paris un cours très suivi de littérature italienne; en 1806 il lira les premiers chapitres de son .Histoire littéraire d'Italie
Strana 181 - Ce pape était aussi pieux que savant; il forma une congrégation composée des plus habiles astronomes d'Italie, pour soumetre à leur examen le Calendrier grégorien. On y reconnut quelques défauts ; mais comme on ne pouvait les corriger que par des moyens très difficiles, on aima mieux le laisser tel qu'il était. Clément XI donna retraite au fils du prétendant d'Angleterre, qui a toujours joui des honneurs de la royauté dans cette capitale du monde chrétien.
Strana 373 - Il avait été d'abord page de la duchesse d'Orléans, qui lui procura une compagnie dans le régiment de la Marck. Son goût pour les choses extraordinaires lui fit quitter le service, et le conduisit auprès de Gortz , ministre du roi de Suède.
Strana 81 - Philippe de France, duc d'Anjou, second fils du Dauphin; à son défaut le duc de Berry, troisième fils; à défaut de ce dernier; l'archiduc Charles d'Autriche.
Strana 425 - ... de deux peuples maritimes répandent la difcorde chez tous leurs alliés , & l'inertie dans le parti même de la neutralité. Toutes les côtes & toutes les mers rougies de fang & couvertes de cadavres -, les foudres de la guerre tonnant d'un pôle à l'autre , entre l'Afrique , l'Afie & l'Amérique , fur l'Océan qui nous...
Strana 296 - ... décembre : demande imprévue, qui étoit propre, ainsi que les modifications qu'il proposoit, à inspirer de la défiance. Il arriva le 3 mars à Rivoli avec Champeaux; le Roi y envoya le lendemain un de ses ministres. On disputa sur les points dont nous venons de parler. La cour de Turin vouloit s'en tenir purement au traité fait à Paris; Maillebois, en se relâchant sur le reste, vouloit absolument cette déclaration, que de petits motifs faisoient exiger mal à propos. On la refusa, et...
Strana 292 - ... maréchal de Maillebois pouvoit réussir. L'Infant publia, plus tôt qu'on ne le souhaitoit en Espagne, la grandesse accordée à ce général : il s'en repentit bientôt après (>;. Une démarche inconsidérée donna lieu aux funestes incidens qui suivirent, et qui renversèrent toute espérance. On apprend que le roi de Prusse, vainqueur des Autrichiens et des Saxons, vient de faire sa paix avec eux ; on est effrayé de la supériorité que l'Impératrice-Reine doit prendre en Italie, n'ayant...
Strana 197 - ... de madame de Maintenon avait comprimés à l'excès , se relâchèrent dans un excès contraire; le voile d'hypocrisie dont cette femme avait forcé la cour et la ville à s'envelopper, se déchira avec violence , et tout fut envahi par une licence audacieuse, qui bientôt ne connut plus de bornes. Le duc d'Orléans, régent de France pendant la minorité de Louis xv, circonvenu par les conseils du cardinal Dubois, qu'il avait fait son premier ministre , se confia à tous les écarts d'une imagination...
Strana 54 - ... la dernière postérité : mais dans cette longue suite à peine interrompue de guerres sanglantes que se font les princes chrétiens, les anciens intérêts, qui tous ont changé, sont effacés par les nouveaux ; les batailles données il ya vingt ans sont oubliées pour celles qu'on donne de nos jours; comme dans Paris, les nouvelles d'hier sont étouffées par celles d'aujourd'hui, qui vont l'être à leur tour par celles de demain...
Strana 293 - Champeaux, son résident à Genève, avec ordre de se rendre secrètement à Turin vers la fin de décembre 1745, et d'y proposer les conditions. On offroit d'abandonner au roi de Sardaigne toute la partie du Milanais située sur la rive gauche du Pô-, et celle qui est à la droite jusqu'à la Scrivia. L'infant don Philippe devoit avoir pour son partage, en toute souveraineté, et sans aucune dépendance de l'Empire , la partie du Milanais depuis la Scrivia jusques et compris l'Etat de Parme et...

Bibliografické informácie