Origine de l'imprimerie, d'après les titres authentiques, l'opinion de M. Daunou, et celle de M. Van Praet: suivie des étabalissemens de cet art dans la Belgique et de l'Histoire de la steréotype; ornée de calques, de portraits, et d'écussons, Zväzok 1

Predný obal
H. Nicolle, 1810 - 870 strán (strany)
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Obsah

Iné vydania - Zobraziť všetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 4 - C'est de lui que nous vient cet art ingénieux De peindre la parole et de parler aux yeux; Et par les traits divers de figures tracées, Donner de la couleur et du corps aux pensées.
Strana 60 - Donné à Jacquemin Gringonneur^ » peintre , pour trois jeux de cartes à or et » à diverses couleurs , de plusieurs devises , » pour porter devers ledit seigneur roi , » pour son ébattement , cinquante-six sols
Strana iii - Origine de l'imprimerie, d'après les titres authentiques, l'opinion de M. Daunou et celle de M. Van Praet; suivie des établissements de cet art dans la Belgique, et de l'histoire de la stéréotypie ; ornée de calques, de portraits et d'écussons ; par P. Lambinet.
Strana 286 - Saint-Léger, l'un des clercs-libraires, reconnaît et confesse avoir vendu, cédé, quitté, transporté, sous hypothèque de tous et chacun de ses biens, et garantie de son corps même, un livre intitulé : Speculum historiale in consuetudine parisiensi, divisé et relié en quatre tomes, couverts de cuir rouge, à noble homme messire Girard...
Strana 286 - Castellane, baron d'Allemagne, faisant son dernier testament, laissa à sa fille une certaine quantité de livres , où étoit écrit tout le corps de droit, formé et peint en- belle lettre de main sur parchemin, avec obligation qu'au cas qu'elle vînt à se marier , elle eût à prendre un homme de robe longue, docteur, jurisconsulte , et « qu'à ces fins elle lui laissoit ce beau et riche tré« sor , ces exquis et précieux volumes, en diminution
Strana 31 - ... serrés, de la grandeur de la feuille qu'on veut faire. Le papier de la Chine est fait de la seconde écorce de bambou , et d'autres arbres que l'on broie avec de l'eau claire. Il est d'une grande beauté, doux, uni, fort. Ses formes sont d'une grandeur à laquelle toute l'industrie de nos ouvriers ne peut atteindre. On trempe chaque feuille dans une eau d'alun , qui tient lieu de colle , l'empêche de boire et lui donne un luisant, qui le fait prendre pour un papier de soie. On en fait aussi...
Strana 224 - Mayence), ayant aussi considération de la peine et labeur que « lesdits exposants ont prins pour ledit art et industrie de l'impression, et au « profit et utilité qui en vient et peut en venir à toute la chose publique, « tant pour l'augmentation de la science que autrement...
Strana 28 - Ce luxe bibliographique étoit connu dans le siècle d'Auguste. Ovide nous en donne une idée dans la première élégie de son livre, qu'il envoie à Rome , lorsqu'il lui dit que sa parure soit conforme à l'état d'exil où. son maître se trouve ; que sa couverture ne soit point, en couleur pourpre ; que le titre soit sans vermillon et les feuilles sans cedria ( résine ) ; que les deux faces ne soient point polies par la pierreponce, etc.
Strana 63 - Pour graver une planche de bois , il falloit i.° dessiner le sujet à la plume sur le bols , ou calquer le dessin sur le bois ; 2.° marquer tous les traits qui forment le dessin et les conserver en relief; 3.° enlever délicatement avec des pointes., des canifs., ou d'autres outils, ce qui devoit demeurer en blanc et être creusé, parce que le relief seul forme dans l'impression les traits sur le papier. C'est l'imprimerie chinoise ou tabellaire , dont nous avons parlé. Dans l'impression des...
Strana 354 - JEdituus ou Custos , habitant de Harlem, s'avisa , en se promenant dans une forêt voisine , de tailler des écorces de hêtre en forme de lettres , et de s'en servir pour imprimer un ou deux versets. Cette première tentative ayant réussi à merveille , Laurent , aidé de son gendre Thomas Pierre , composa une encre glutineuse et tenace , avec laquelle il imprima le Speculum nostrœ salutis. Bientôt après , il employa , au lieu de hêtre , du plomb , puis de l'étain : si bien qu'on voit encore...

Bibliografické informácie