Oeuvres completes de Bossuet, évéque de Meaux: revues sur les manuscrits originaux, et les éditions les plus corrects, Zväzok 7

Predný obal
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Zvolené strany

Obsah

Iné vydania - Zobraziť všetky

Populárne pasáže

Strana 529 - Amplius lava me ab iniquitate mea, et a peccato meo munda me. Quoniam iniquitatem meam ego cognosco: et peccatum meum contra me est semper.
Strana 162 - ... dont et de quoi nous avons fait et dressé le présent procès-verbal pour servir et valoir en temps et lieu , ainsi que de raison.
Strana 417 - ... à le faire valoir; et je l'en supplie par toute l'amitié dont elle m'honore depuis si longtemps , et par tout le zèle qu'elle a pour la religion. Il me sera bien douloureux d'être le premier qu'on assujettisse...
Strana 94 - Fait au Conseil d'Etat du Roi, Sa Majesté y étant, tenu à Versailles le unze septembre mil sept cent soixante dix neuf.
Strana 191 - ... tamen irreformabile esse judicium, nisi ecclesiae consensus accesserit. Quae accepta a patribus, ad omnes ecclesias Gallicanas, atque episcopos, iis spiritu sancto auctore praesidentes mittenda decrevimus ; ut idipsum dicamus omnes simusque in eodem sensu et in eadem sententia.
Strana 190 - ... minus Ecclesiae quam imperio utilem, ut verbo Dei, Patrum traditioni et Sanctorum exemplis consonam omnino retinendam.
Strana 417 - Mais les évêques sont gens connus et, pour ainsi dire, bien domiciliés ; et c'est une étrange oppression, sous prétexte qu'il peut arriver qu'il y en ait quelques-uns qui manquent à leur devoir pour le temporel (ce qui néanmoins est si rare et n'arrive point...
Strana 441 - Unis, monseigneur , en vous assurant de mon obéissance. Si votre éminence voit le roi avant Marly , elle saura bien ce qu'elle aura à lui dire. Quoi , il ne nous sera pas permis d'alléguer le concile de Trente! Cela est dur et inconcevable. Je ne doute point du secours de madame de Maintenon.
Strana 436 - Sa majesté est très-humblement suppliée de considérer la formule dont on se sert pour commettre les docteurs à l'examen des livres. La voici de mot à mot, ainsi qu'elle est imprimée : « M. *** prendra , s'il lui plaît, la peine d'examiner ce ( le nom du » livre), avec le plus de diligence qu'il lui sera possible, pour en » donner incessamment son jugement à M. le chancelier. Ce... 170... Signé l'abbé l;n,v>>.
Strana 190 - Reges ergo et principes in temporalibus nulli ecclesiasticae potestati dei ordinatione subjici, neque auctoritate clavium ecclesiae directe vel indirecte deponi, aut illorum subditos eximi a fide atque obedientia, ac praestito fidelitatis sacramento solvi posse ; eamque sententiam publicae tranquillitati necessariam, nee minus ecclesiae quam imperio utilem, ut verbo dei, patrum tradition!

Bibliografické informácie