Histoire de la langue française: des origines à 1900, Zväzok 4,Vydanie 2

Predný obal

Vyhµadávanie v obsahu knihy

Èo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nena¹li ¾iadne recenzie.

Zvolené strany

Obsah

Iné vydania - Zobrazi» v¹etky

Èasté výrazy a frázy

Populárne pasá¾e

Strana 1106 - Entre toutes les différentes expressions qui peuvent rendre une seule de nos pensées, il n'y en a \ qu'une qui soit la bonne ; on ne la rencontre pas toujours en parlant ou en écrivant.
Strana 1178 - Ainsi sont tous les hommes entraînés par le plaisir des sens et par le charme de l'imagination. Il n'ya point sur la terre de véritables hommes, excepté ceux qui consultent, qui aiment, qui suivent cette raison éternelle : c'est elle qui nous inspire quand nous pensons bien; c'est elle qui nous reprend quand nous pensons mal. Nous ne tenons pas moins d'elle la raison que la vie.
Strana 1134 - Quand dans un discours se trouvent des mots répétés, et qu'essayant de les corriger , on les trouve si propres qu'on gâterait le discours, il les faut laisser, c'en est la marque...
Strana 1198 - ... sous lesquels nos ancêtres se sont reposés, et qui donneront encore de l'ombre à notre postérité ; entassez dans cet espace, qui paraît immense, honneurs, richesses, plaisirs; que vous profitera cet amas, puisque le dernier souffle de la mort , tout faible , tout...
Strana 1183 - ... yeux dont il n'oublie pas de s'embellir; il a une démarche molle, et le plus joli maintien qu'il est capable de se procurer ; il met du rouge , mais rarement ; il n'en fait pas habitude : il est vrai aussi qu'il porte des chausses et un chapeau, et qu'il n'a ni boucles d'oreilles, ni collier de perles ; aussi ne l'ai-je pas mis dans le chapitre des femmes.
Strana 1199 - Tertullien, parce qu'il nous montre encore » quelque forme humaine , ne lui demeure pas » long-temps; il devient un je ne sais quoi qui » n'a plus de nom dans aucune langue, tant »> il est vrai que tout meurt en lui, jusqu'à ces » termes funèbres par lesquels on exprimoit
Strana 1157 - Que sert en effet au bien des peuples, et à la douceur de leurs jours, que le prince place les bornes de son empire au delà des terres de ses ennemis...
Strana 1183 - Iphis voit à l'église un soulier d'une nouvelle mode ; il regarde le sien, et en rougit; il ne se croit plus habillé : il était venu à la messe pour s'y montrer, et il se cache : le voilà retenu par le pied dans sa chambre tout le reste du jour.
Strana 1025 - L'impie Achab détruit, et de son sang trempé Le champ que par le meurtre il avait usurpé ; Près de ce champ fatal Jézabel immolée, Sous les pieds des chevaux cette reine foulée, Dans son sang inhumain les chiens désaltérés, Et de son corps hideux les membres déchirés ; Des prophètes menteurs la troupe confondue, Et la flamme du ciel sur l'autel descendue...
Strana 899 - Je rends au public ce qu'il m'a prêté: j'ai emprunté de lui la matière de cet ouvrage, il est juste que l'ayant achevé avec toute l'attention pour la vérité , dont je suis capable , et qu'il mérite de moi, je lui en fasse la restitution.

Bibliografické informácie