Histoire physique, civile et morale de Paris: depuis les premiers te mps histoirques jusquá nos jours...

Predný obal
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Iné vydania - Zobraziť všetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 112 - Un règlement de l'an i^o5 nous fait connaître quels magistrats gouvernaient alors cet Empire. On voit qu'alors figuraient un chancelier remplaçant l'empereur , un procureur-général , puis six maîtres des requêtes. , deux secrétaires des finances, un trésorier, un contrôleur, un greffier et deux huissiers. Le chancelier était nommé par voie d'élection. On ignore le coup fatal qui termina les destinées de cet Empire sans empereur. Outre les cours et juridictions que j'ai déjà mentionnées...
Strana 317 - Charles vi qui , ayant assiste' à leur représentation, en fut si satisfait, que, par lettres-patentes du 4 novembre i402, il leur permit de continuer leurs représentations dans Paris et dans les environs de cette ville , et de se montrer, dans les rues , vêtus de leur costume théâtral. Ils commencèrent en conséquence à jouer leurs mystères, à certains jours, dans différentes maisons ; ils se fixèrent enfin dans la grande salle de l'hôpital de la Trinité, et prirent le titre de maîtres...
Strana 31 - Ou encore dans la Vie de Saint Louis, par le confesseur de la reine Marguerite : « Et aussy fist fermer une (1) Cousinéry.
Strana 296 - C'était dans cette salle , qui avait 8 toises 5 pieds et demi de long, sur 4 toises 3 pieds de large, que les rois régalaient les princes étrangers, et que se donnaient les festins. La chapelle basse, dédiée à la Vierge, était la plus considérable de toutes celles que contenait le Louvre : on voyait sur sa porte des figures de Notre-Dame, de sainte Anne , et d'anges qui les encensaient , tandis que d'autres anges semblaient exécuter un concert avec divers instruments de musique.
Strana 471 - Les massacreurs continuèrent : quand les meurtriers ne pouvaient pénétrer dans les prisons, ils y mettaient le feu, et les prisonniers périssaient étouffés par la fumée , ou dévorés par les flammes. Une seule prison fut respectée, celle du Louvre, parce que le roi habitait alors ce château.
Strana 381 - Ce pont, qui n'existe plus, aboutissait d'un côté au quai de l'Horloge , et de l'autre, au quai de la Mégisserie, presqu'en face de la rue de la Saunerie. On ignore l'époque de sa construction première ; mais on a la certitude qu'il existait au treizième siècle : il paraît qu'il n'était établi que pour le service de plusieurs moulins attachés au-dessous de ce pont.
Strana 389 - Item, et au Prince des Sotz Pour ung bon sot Michault du Four, Qui a la fois dit de bons motz Et chante bien
Strana 356 - ... et industrie de l'impression, et au profit et utilité qui en vient et peut eu venir à toute la chose publique, tant pour l'augmentation de la science que autrement...
Strana 397 - Chez nos dévots aïeux le théâtre abhorré Fut longtemps dans la France un plaisir ignoré. De pèlerins, dit-on, une troupe grossière En public à Paris y monta la première ; Et, sottement zélée en sa simplicité, Joua les saints, la Vierge et Dieu, par piété.
Strana 83 - Louis x1, en 1464, il se soutint avec quelque distinction , obtint des priviléges et un accroissement de revenus et de territoire. Coquille , dans son Histoire du Nivernois , nous apprend sur ce collége une singularité que je ne dois pas omettre. Il dit que le roi en est le premier boursier, et que le revenu de sa bourse est affecté à l'achat des verges destinées à la correction des écoliers; ce qui suppose l'emploi très-fréquent de cette correction. Dans les registres manuscrits du parlement,...

Bibliografické informácie