Souvenirs sur Marie Antoinette ... et sur la cour de Versailles, Zväzok 4

Predný obal
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Zvolené strany

Iné vydania - Zobraziť všetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 179 - Il me semble que la nation assemblée n'a pas à recevoir d'ordre. » monsieur, nous avons entendu les intentions qu'on a suggérées au roi ; mais vous, qui ne sauriez être son organe auprès de l'Assemblée nationale, vous qui n'avez ici ni place, ni voix, ni droit de parler, vous n'êtes pas fait pour nous rappeler son discours.
Strana 397 - Vous avez fait votre devoir , Monsieur; cessez de vous accuser. Cependant je conçois votre affliction : vous avez tout osé pour moi , et vous n'avez pas réussi. Le destin s'est opposé à mes projets et aux vôtres ; de fatales circonstances ont paralysé ma volonté, votre courage, et ont rendu nuls vos préparatifs. Je ne murmure point contre la Providence ; je sais que le succès dépendait de moi; mais il faut une...
Strana 97 - Le reste ne vaut pas l'honneur d'être nommé : Un tas d'hommes perdus de dettes et de crimes, Que pressent de mes lois les ordres légitimes, Et qui, désespérant de les plus éviter, Si tout n'est renversé ne sauraient subsister.
Strana 280 - ... matin dans une voiture de la cour, m'ont appris qu'un curé devait dénoncer ce crime à l'Assemblée nationale. « Une voix s'élève alors à la barre et désigne M. l'archevêque de Paris. « L'assemblée entière s'empresse de répondre que ce prélat est incapable d'une pareille...
Strana 249 - Je commence par déclarer que je regarde comme souverainement impoliiique la dénonciation qui vient d'être provoquée ; cependant, si l'on persiste à la demander, je suis prêt, moi, à fournir tous les détails et à les signer ; mais auparavant je demande que cette assemblée déclare que la personne du roi est seule inviolable, et que tous les autres individus de l'État, quels qu'ils soient, sont également sujets et responsables devant la loi.
Strana 372 - M. de Barmont est accusé d'avoir enlevé un citoyen. Si c'est une bonne action que de remettre la loi à sa place, M. de Barmont a fait une bonne action en enlevant un citoyen à la tyrannie. Et c'est lui que l'on vous propose de détenir en état d'arrestation, lorsque, depuis dix mois, les assassins de nos princes parcourent librement l'enceinte de la capitale, qu'ils sont peut-être assis parmi nous !... » Cette dernière phrase, adressée par un regard positif à M.
Strana 56 - Il s'était proposé d'annoncer sa mission sous des expressions qui eussent effacé ce que sa rigueur pouvait avoir de défavorable pour lui ; mais l'aspect d'une assemblée de plus de cent vingt magistrats, au milieu desquels siégeaient des ducs et pairs, des maréchaux de France, des prélats; cette réunion imposante, à laquelle on ne pouvait refuser des respects; le calme de la nuit, qui semblait ajouter au silence profond qui...
Strana 58 - Le président, qui avait repoussé la première proposition par un geste de mépris, répondit à la seconde qu'il n'avait rien refusé ; que, ne pouvant donner de réponse qu'au nom du parlement, ce n'était que par une délibération qu'il pouvait connaître son vœu ; qu'au surplus , l'ordre du roi n'était adressé ni au parlement ni au président , mais à celui qui en était porteur ; que c'était à lui en conséquence à l'exécuter comme il le jugerait à propos.
Strana 394 - J'ai désiré, en conséquence , de quitter cette ville : ne le pouvant faire publiquement, j'ai résolu de sortir de nuit et sans suite. « Jamais mon intention n'a été de sortir du royaume : je n'ai eu aucun concert sur cet objet, ni avec les puissances étrangères, ni avec mes parens, ni avec aucun des autres Français sortis du royaume. « Je pourrais donner pour preuve de mon intention que des logemens étaient préparés à Montmédy pour me recevoir ainsi que ma famille.
Strana 278 - Ce ne fut que sur les dix heures du soir qu'il lui envoya son acceptation pure et simple de la déclaration des droits et des articles constitutionnels. Ainsi, depuis six mois, on le faisait toujours reculer devant l'opinion publique, qu'il eût toujours précédée s'il eût été mieux conseillé. Nous avons vu , de nos jours , le roi de Pologne...

Bibliografické informácie