Recueil de plusieurs pieces d'eloquence et de poësie présentées à l'Academie des jeux floraux

Predný obal
Chez la Veuve de J.J. Boude, Claude-Gilles Lecamus, & Jacques Loyau, Imprimeurs & Libraires du Roi & de l'Academie des Jeux Floraux, à la Porterie, 1730
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Iné vydania - Zobraziť všetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 320 - Commandeur de nos Ordres , le tout à peine de nullité des Préfentes ; du contenu defquelles vous mandons & enjoignons de faire jouir ledit E-xpofant Se fes ayant caufe , pleinement & paifiblement , fans fouffrir qu'il leur foit fait aucun trouble ou empêchement.
Strana 320 - Aftes requis & néceflaires, fans demander autre permilîîon , nonoWtant clameur de Haro , Charte Normande, & Lettres à ce contraires. Car tel cft notre plaifir. Donné à Paris , le vingt-fîxieme jour du mois de Juin l'an de grace mil fept cent quatre-vingt-deux, Se.
Strana 69 - Qui lui a donné cette pénétration d'efprit , cette Science profonde , ce courage héroïque , cette noble induftrie ? N'eft- ce pas à l'Education que nous devons rapporter tous ces effets admirables? Oui , Héros fameux , qui avez rempli la Terre de votre nom; vous, qui avez fourni à l'Hiftoire la matière de tant d'éloges , & dont les aérions glorieufes pafTeront jufqu'à lapjus reculée pofterité; voilà ce que vous devez à l'Education.
Strana 40 - Je perds un tems fi cher en regrets fuperflus. Partez, Seigneur, partez, je ne vous retiens plus; Et dans quelques Climats que la Parque infernale Termine de vos jours la carrière fatale ; Ordonnez en mourant que fur votre Tombeau De nos dcftins affreux on grave le Tableau. Puifle tout l'arenir, touché de ma fouffrance.
Strana 92 - Qu'entends - je ? quelle voix ! quelle douce harmonie ! O Dieux ! quels magiques effets ! Ta Lyre enfante des Palais ; Des Tygres adoucit la rage ; (c) Sufpend le cours des eaux ; (<T) attendrit le* Enfers , (e) Et s'attire un fecret hommage Des muets Habitans de l'Empire des Mers.
Strana 249 - Monarque qui a eté le Père de fa Patrie : larmes fans doute plus glorieufes que les fuperbes triomphes des Vainqueurs ; mais cette gloire n'eft accordée qu'à la Vertu : le Peuple ne pleure que les bons Princes , les bons Citoyens & les Saints. L'Ambitieux qui...
Strana 70 - N'eft - ce pas elle qui a fait la découverte de ces riches talens dont la Nature vous avoit pourvus ? N'eftce pas elle qui a pris foin de les mettre en œuvre? Quelle merveille , dira - 1 - on , que l'Education ait produit des effets fi avantageux dans ces Hommes du...
Strana 61 - Ouvrons - leur, s'il fe peut , les yeux fur leur aveuglement : faifons - leur counoître quel rft le prix de l'Education , par les avantages que nous en retirons ; & pour les leur découvrir , parcourons les effets qu'elle a coutume de produire. C'eft par les effets que l'on connoît l'excellence d'une caufe. Plus ils nous...

Bibliografické informácie