Obrázky na stránke
PDF
ePub
[merged small][merged small][graphic][merged small][ocr errors]
[graphic]

AVERTISSEMENT

DE L'EDITION DE i8o3.

La première édition des Pensées de Pascal, donnée en 1670, et les nombreuses réimpressions qui en furent faites tant en France qu'en Hollande, n'étoient pas complètes, parce que les premiers éditeurs, par la crainte d'irriter les jésuites, alors tout puissants, et aussipour ne rien publier qui pût être interprété au désavantage du jansénisme, avaient supprimé un grand nombre dé Pensées, et même des morceaux entiers d'une assez grande étendue.

Celle que publia Condorcut, en 1776, en un volume in-»', sous la date de Londres, sans nom d'éditeur, avec un éloge de Pascal et des notes philosophiques, et que Voltaire fit réimprimer deux ans après à Genève, en y ajoutant une préface à la louange de Condorcct et ses propres notes, n'est qu'un choix contenant à peine la moitié des Pensées de Pascal; choix fait dans des vues particulières que les notes

font suffisamment connoître.

On a prétendu que, dans son édition, Condorcet avoit altéré le texte de Pascal, et qu'il 4'avoit chargé de nombreuses interpolations 1. Les Pensées inédites qui s'y trouvent imprimées pour la première fois sont véritablement publiées d'après les manuscrits originaux 3, et font indubitablement partie de celles que les premiers éditeurs n'avoient pas cru devoir adopter : mais on ne peut disconvenir que deux ou trois passages ne se trouvent imprimés dans cette édition d'une manière qui n'est pas d'accord avec les manuscrits, ni avec les éditions antérieures. J'ai fait mention de ces différences dans le cours des notes qui terminent le second volume de la mienne.

L'édition de Condorcet, considérablement mutilée, avoit au moins l'avantage inappréciable d'une classification aussi claire que celle des précédentes étoit confuse et embrouillée.

1 Voyez sur cela le second avertissement, "Ou plutôt elles sont prises dans le Supplément du P. Desmolets.

« PredošláPokračovať »