Mémoires, Zväzok 2

Predný obal
 

Èo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nena¹li ¾iadne recenzie.

Zvolené strany

Iné vydania - Zobrazi» v¹etky

Èasté výrazy a frázy

Populárne pasá¾e

Strana 76 - L'homme n'est qu'un roseau le plus faible de la nature, mais c'est un roseau pensant. Il ne faut pas que l'univers entier s'arme pour l'écraser. Une vapeur, une goutte d'eau, suffit pour le tuer. Mais quand l'univers l'écraserait, l'homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu'il sait qu'il meurt; et l'avantage que l'univers a sur lui, l'univers n'en sait rien. Toute...
Strana 79 - Le sentiment du vrai et du faux, du bien et du mal, varie selon les circonstances, les intérêts, les passions. Rien ne nous est aujourd'hui si évident, que nous puissions nous promettre de ne le pas trouver demain ou obscur ou erroné.
Strana 341 - Président de cette Académie. RÈGLEMENT de l'Académie Royale des BeauxArts de Turin. Envoyé par le même. NOTICE sur les Bains de vapeur en général et sur l'établissement d'Annecy ; par M. le Docteur Charles Carron, Correspondant de la Société. Broch. in-8.° Donnée par l'auteur. EPITRE à Théophile , ou discours en vers sur la translation des Reliques de Saint Francois de Sales et de la Mère de Chantai ; par M.
Strana 88 - Je conclus que je suis, parce que je me sens, et que le néant ne peut être senti. Je conclus de même que Dieu est, que l'être infiniment parfait existe, parce que je l'aperçois, et que le néant ne peut être aperçu, ni par conséquent l'infini dans le fini. Mais il est inutile de proposer au commun des hommes de ces démonstrations.
Strana 156 - Berlin , quoique la première soit fondée sur le plus juste raisonnement, et que l'autre n'ait d'autres fondemens que la fidélité de nos rapports. Donc , pour les vérités de chacune de ces trois classes , il faut se contenter des preuves qui conviennent à la nature de chacune ; et il serait ridicule de vouloir exiger une démonstration géométrique des vérités d'expérience ou historiques. C'est ordinairement le défaut des esprits forts et de ceux qui abusent de leur pénétration dans...
Strana 342 - OBSERVATIONS ASTRONOMIQUES faites à l'Observatoire Royal de Paris, publiées par le Bureau des Longitudes; Tomel.
Strana 71 - Le respect que l'on porte à l'antiquité est aujourd'hui à tel point, dans les matières où il doit avoir moins de force, que l'on se fait des oracles de toutes ses pensées, et des mystères même de ses obscurités ; que l'on ne peut plus avancer de nouveautés sans péril, et que le texte d'un auteur* suffit pour détruire les plus fortes raisons...
Strana 73 - N'est-ce pas là traiter indignement la raison de l'homme et la mettre en parallèle avec l'instinct des animaux, puisqu'on en ôte la principale différence, qui consiste en ce que les effets du raisonnement augmentent sans cesse, au lieu que l'instinct demeure toujours dans un état égal? Les ruches...
Strana 188 - ... seule nous connoissons l'autorité. » Observons d'abord que nos adversaires sont obligés de résoudre cette objection aussi bien que nous. Car, assurément, nous ne connoissons l'existence et les décisions de l'Eglise, que par les moyens de...
Strana 75 - ... du moins, si l'on doute, l'assurance d'être déclaré fou, ignorant, inepte, par les autres hommes, qui constitue toute la certitude humaine. Le consentement commun, sensus communis } est pour nous le sceau de la vérité; il n'y en a point d'autre.

Bibliografické informácie