Obrázky na stránke
PDF
ePub

plus zélés défenseurs de la liberté à Rome, lequel se perca de son épée pour ne pas tomber vivant entre les mains de César. Avant de se tuer il passa la nuit à lire le Phédon et à méditer sur les preuves de l'immortalité de l'ame. L'an 46 avant J.C.

10)....... Au dé marquer le coup de six.

Au jeu de dé chez les Romains, comme aujourd'hui chez nous, le coup de six était le meilleur, et le plus mauvais était l'as: on l'appelait canicula , ou coup de chien.

11)....

Et qui, plus d'une fois,
Vous fîtes expliquer la lettre emblématique
Du sage de Samos; vous qui, sous ce portique
Où les Mèdes sont peints en robes de captifs, etc.

L'Y grec était cette lettre emblématique de Pythagore. D'un côté son jambage droit et perpendiculaire désignait la vertu ; et le vice était marqué par le gauche qui était plus incliné. Il y avait à Athènes un grand nombre de Portiques : celui dont il est question ici était le Pécile que l'on appelait le portique par excellence. C'est sous celui-là que se réunissaient les disciples de Zénon, fondateur de l'école stoïcienne, On avait peint dans ce Portique les victoires remportées sur les Mèdes où leurs rois captifs étaient peints en longue tunique, ainsi qu'ils en étaient revêtus,

12) Ramassant çà et là les pierres et la boue,

On ne pouvait guères rendre fidèlement l'adverbe latin passim qui est dans le texte, que par le français çà et qui

par lui-même semble, à la rigueur , devoir être exclu de la
haute poésie , puisqu'il renferme en lui-même un hiatus, Mais,
outre que le style qui convient à la satire n'a pas besoin d'être
plus relevé que celui que l'on exige de la comédie , il serait
bien facheux pour notre langue poétique que l'on y interdît
l'usage de certains mots qui peuvent y être indispensables,
C'est ce qu'ont toujours pensé nos grands maîtres ; et l'on
pourrait citer beaucoup d'exemples par lesquels on verrait
qu'ils ne se sont pas fait un scrupule de s'en servir quand le
besoin semblait l'exiger; surtout lorsque la substitution d'un
autre mot ou d'une périphrase aurait affaibli leur pen-
sée. La Fontaine fourmille de ces sortes de licences. Cor-
neille , Racine et Voltaire y ont aussi eu recours. On voit
même dans les Plaideurs de Racine une expression dont les
liaisons grammaticales ne se marient pas si bien entr'elles
que
dans

ça
et , tant y a,

à tort et à travers', etc. Ce poète a écrit dans la troisième scène du troisième acte de sa Comédie :

Je suais SANG ET EAU pour voir si du Japon
Il viendrait à bon port au fait de son chapon.

Il y a hiatus entre la conjonction et et le substantif eau qui la suit; mais l'on n'y regarde pas de si près toutes les fois que l'expression ne peut être substituée qu'au détriment de la pensée.

13) En vain l'agonisant prendrait de l'ellébore,

Et voudrait à Cratère, au moment de mourir,
Promettre des monts d'or pour se faire guérir.

Cratère , ou Craterus, médecin d’Atticus. Horace en fait mention dans ses satires.

14) De ces mets recherchés, de ces plats fastueux.

Voilà encore un passage où il y aurait eu de l'inconvenance de style à vouloir suivre trop ponctuellement le texte. On sent combien , après une tirade aussi grave que celle qui précède ce tableau minutieux du luxe domestique de l'avocat , les mots anchoix et jambon , que renferme le latin auraient été déplacés et même ridicules. Encore une fois, telles expressions conviennent parfaitement à la poésie latine qui sont basses et triviales dans la nôtre, surtout quand elles n'y sont nullement amenées par les liaisons conséquentes de la période.

15) De la fertile Ombrie.

L'Ombrie ou Umbrie était une contrée de l'Italie séparée de l'Etrurie par le Tibre et bornée au nord par la mer Adriatique.

16) Mais ici, va me dire un vil Centurion.

Le Centurion était un officier romain commandant une Centurie militaire, ou compagnie composée de cent hommes.

17) Vos fous Arcésilas et vos graves Solon.

Arcésilas , philosophe et académicien , célèbre à Athènes par son éloquence. Il eut des disciples auxquels il enseignait

la philosophie de Platon. Solon, fameux législateur d'Athènes, et l'un des sept sages de la Grèce. Chacun connaît la sagesse de ses lois et l'heureuse influence qu'elles eurent sur les mæurs des Atheniens.

18)

C'est donc pour vivre bien
Que vous ne dînez plus ?

On sait que le fond de la morale des Stoïciens consistait dans une grande pureté, dans une parfaite simplicité en leur façon de vivre, dans la pratique de la sagesse, et enfin dans la privation entière de tous les plaisirs qui n'avaient point la vertu pour base. Les plus zélés de ses partisans se piquaient même d'une mâle et courageuse indifférence pour toutes les douleurs morales et physiques.

19) La trompe a retenti; le cierge est allumé, etc.

Lorsqu'un malade avait expiré, on revêtait son corps d'une toge blanche enduite de parfums, et on l'exposait ainsi, pendant sept jours, dans un lit de parade, les pieds tournés contre la porte. Après ce temps, il était emporté à son bûcher (car les Romains brûlaient leurs morts au lieu de les enterrer) au son de la trompette funèbre, accompagné par ses plus proches parens et ses esclaves, dès ce jour affranchis, qui avaient tous le chapeau sur la tête pour signe de la liberté qu'ils venaient de recevoir par la mort de leur patron.

20) Soit; mais qu'un rouleau d'or brille devant vos yeux,

Ou que votre voisine, au souris gracieux, etc.

On rencontre dans Perse un nombre infini de petits détails

412 NOTES DE LA TROISIÈME SATİRE. de ce genre , qui paraîtraient peut-être puérils , si l'on ne jugeait les anciens écrivains que d'après les meurs ou les usages de son siècle. Pour bien sentir tout le mérite de leurs applications, il faut se rapporter au temps dans lequel notre auteur écrivait, et combien étaient sévères les lois de la morale stoïcienne dont, par pur amour pour la vertu, et malgré son rang et sa fortune, il s'était imposé tous les devoirs et toutes les privations. Cette morale, nous l'avons dit ailleurs, commandait, sur toutes choses, l'abstinence et la modération dans les plaisirs des sens, et son exhortation était bien nécessaire dans le siècle dont on fait ici la satire.

FIN DES NOTES.

« PredošláPokračovať »