Obrázky na stránke
PDF
ePub

29). Et le plus vil enfin de tous les végétaux

Devient, suivant l'oracle, un remède à vos maux.

Voilà encore une de ces phjases dont l'extrême délicatesse de notre langue poétique nous interdit la reproduction exacte des mots. C'est au lecteur à mesurer le degré d'indulgence ou de justice qu'il peut ou doit accorder au traducteur.

Il y dans le texte :

Incussere Deos inflantes corpora , si non
Prædictum ter mane caput gustaveris allî. *

(En voici la traduction littérale) (alli pour alii.)

Etre frappés d'épouvante à la seule pensée des Dieux prêts. à faire enfler vos corps , ainsi qu'on vous l'a prédit , si vous vous n'avez pas mordu trois fois, le matin, sur une gousse d'ai.

30) Cent philosophes grecs ne valent pas cent sous..

Centussis, cent as ou cent sous Romains. Leur as valait à-peu-près huit centimes de notre monnaie, de sorte que cent as équivaudraient à huit francs. Mais cette valeur de l'as ne fut ainsi établie que jusqu'en 537 de Rome, époque à laquelle il fut réduit de manière à ce qu'il y en eût quatre dans le sesterce au lieu de 2 et demi comme auparavant. De façon que le sesterce valant 20 centimes de notre monnaie, l'as en valut 5, et cent as répondaient à cent sous d'aujourd'hui.

FIN DES NOTES.

SATIRE VI.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

RÉSUMÉ

DE LA SIXIÈME SATIRE.

Cette satire' est dirigée contre les ayares et adressée à Cæsius Bassus, poète lyrique qui florissait du temps de Perse. Ce Bassus possédait un superbe domaine dans le pays Sabin où il allait se retirer l'hiver pour se livrer tranquillement à la composition, ainsi que Perse le dit lui-même dans les premiers vers de sa satire. Il semble lui reprocher, après avoir fait l'éloge de son mérite, de ne pas occuper tout son temps aux lettres et l'engage à faire comme lui qui , non loin de sa patrie , près du port de Luna possède un petit coin de terre pour s'y livrer entièrement à l'étude et à la poésie, sans s'embarrasser de ce que font ses voisins qui, pleins de leurs vues ambitieuses, sans jouir du présent, ne songent qu'à un avenir éphémère, et dont toutes les recherches ne tendent qu'à l'accroissement de leurs revenus. Il sait bien que les goûts et les caractères varient avec les sujets ; que, de deux jumeaux, l'un souvent est avare et l'autre dissipateur, deux extrêmes également funestes et condamnables; mais il croit qu'il existe en toutes choses un terme moyen que l'homme raisonnable doit prendre , et qui le mène à faire honneur à son état sans dissi per follement son bien. Il engage les riches à secourir l'infortune' et, pour mettre l'un d'eux à l'épreuve sur ce chapitre , il lui fait le tableau d'an de ses amis naufragé que la tempête vient de jeter sur la côte lointaine, où il se trouve dénué de toute ressource, et d'où il ne reviendra dans sa patrie que pour re

[ocr errors]
« PredošláPokračovať »