Obrázky na stránke
PDF
ePub

et l'eau du baptême chez les chrétiens n'est autre chose qu'une modificatiou de ce rite, qui fut établi d'abord dans le but de laver le corps de ses impuretés naturelles, telles que la lepre. La manière la plus généralement employée dans les purifications était l'eau commune; celle de la mer, quand on en pouvait avoir , était préférée à tout autre; et ce n'était qu'à son défaut qu'on se servait de celles des fleuves ou des fontaines; mais alors on avait soin d'y jeter du sel.

7)...

Voulez-vous. Staïus ?

Stažus, fameux scélérat de Rome qui avait égorgé tous ses: parens.

8) Parce qu'on ne va point vous coucher sur l'arène.

Quand le tonnerre était tombé en un lieu on y immolait une brebis, et, si quelqu'un avait été frappé par la foudre, on y exposait son corps étendu jusqu'à ce que les prêtres y eussent exécuté le sacrifice.

9) Et guéris pour jamais de la peur des sorciers.

L'usage superstitieux que Perse tourne ici en ridicule était pratiqué en grande cérémonie chez les Romains. A la naissance d'un enfant, toute la famille du nouveau né s'y réunissait. La plus vieille de toutes ses parentes était chargée de le purifier en frottant ses yeux et ses lèvres avec de la salive. Tous les peuples du Latium croyaient aux maléfices et aux enchantemens; c'est ce que notre poète rend par ces mots urentes

oculos. Les sorciers s'assemblaient ordinairement aux Esquis lies ou mont Esquilin, lieu dans lequel on exécutait les cria. minels dont les restes étaient abandonnés aux oiseaux de proie; et là, quelquefois même, ils égorgeaient des petits enfans

pour

chercher dans les entrailles de ces innocentes victimes la connaissance de l'avenir,

10) Elle lui dit: mon fils, va chez Licinius,

Dans sa terre, ou, dans Rome, au paļais de Crassuk

Licinius, romain cité par ses grandes richesses : il y en a eu un très grand nombre de ce nom ; mais tout porte à croire que Perse a voulu désigner P. Licinius, surnommé Dives, parce qu'il avait acquis des biens immenses. Juvénal en fait aussi mention dans sa 14 satire. Quant à Crassus, nul doute que ce ne soit M. Crassus, triumvir, surnommé aussi le riche; il avait acquis de grands biens en faisant le commerce des esclaves. Il était si connu chez les Romains que son nom, comme celui de Crésus est encore aujourd'hui dans la bouche de tous les peuples pour désigner un homme quì possède de grandes richesses.

11) Důt-elle en robe blanche, un jousi, t'en adresser!

Les Romains avaient coutume de se revêtir de robes blan ches lorsqu'ils allaient faire quelque sacrifice, et, quelquefois même , seulement, pour prier les Dieux.

12) Pour augmenter vos biens vous tuez vos génisses..

En effet quel rite plus absurde et plus abominable que celui

de rendre hommage à la divinité en faisant couler le sang

en son honneur? Numa, qui avait aboli chez les Romains cet usage barbare, voulut qu'on n'offrît plus aux Dieux que les productions de la terre, les fruits, les fleurs, etc., etc. , sacrifice bien plus conforme à l'idée de justice que l'on se fait de l'Etre-Suprême et qui doit lui être bien plus agréable. Mais, à la mort de ce grand roi, la coutume invétérée et répandue chez tous les autres peuples d'immoler des animaux , s'introduisit de nouveau à Rome où l'on regarda alors le sacrifice du sang comme très-agréable aux Dieux. On a de la peine à croire à cette cruelle aberration de l'esprit humain dans un temps où la civilisation avait fait de grands progrès en Italie; mais ce qu'on ne pourrait jamais concevoir , si l'histoire n'en était pas un témoin irrécusable, c'est qu'on y ait pu pousser, dans la suite, la superstition jusqu'à traîner aux autels des victimes humaines, et choisir même ces victimes parmi les créatures qui pouvaient être les plus chères aux sacrificateurs.

13) Et son dernier sesterce expire dans sa bourse.

La valeur du sesterce romain était à peu près égale à celle de 20 centimes de notre monnaie. Servius Tullius fut le

premier roi de Rome qui fit frapper de la monnaie d'airain : elle était encore en cuir sous Numa; et l'on ne fit des pièces d’argent que l'an de Rome 485; mais le sesterce n'était pas ençore connu à cette époque.

14)..

En effet, il est juste Que ceux, parmi ces Dieux, dont la famille auguste. . . (Nam fratris inter ahenos.)

[ocr errors]

Perse veut parler ici des cinquante fils d’Egyptus, roi d'E

1

gypte, que celui-ci maria aux cinquante filles de son frère Danaüs. Danaüs, redoutant la valeur et le nombre de ses gendres, ordonna à ses filles de les égorger la première nuit de leurs noces. Toutes exécutèrent cet ordre cruel à l'exception d'Hypermnestre qui épargna son époux Lyncée. Egyptus mérita par sa sagesse et sa justice de donner son nom à l'Egypte. (Myth.)

15) Les vases de Numa, ceux des vierges prêtresses,

L'argile des Toscans , nos produits, nos richesses.

Les vases de Numa sont cités ici pour faire allusion à la simplicité qui distingue le règne de ce price d'avec ceux des autres rois de Rome.

Les vierges prêtresses ou les vestales. Tout le monde connait leurs fonctions dans le temple de Vesta , la pureté de leurs meurs, la sévérité de leurs lois , ainsi

que

les châs timens qui leur étaient infligés lorsqu'elles laissaient éteindre le feu sacré qu'elles gardaient, ou lorsqu'elles oubliaient leur væu de chasteté.

Les Toscans ou Etrusques étaient renommés par leur poterie qui fut d'abord très-simple et très-grossière ; mais dans la suite, ayant communiqué avec les Egyptiens, ils ri'valisèrent avec eux, et firent de la fort belle vaisselle qu'ils répandirent dans toute l'Italie.

Les mots æra Saturnia , c'est-à-dire l’airain de Saturne, sont pris ici pour nummi. Æra , parce que la monnaie'était tout en cuivre chez les Romains ; et Saturnia , parce que

le trésor était renfermé dans le temple de Saturne.

16) Où le pâle tissu devient pourpre éclatante.
(Et Calabrum coxit viciato murice vellus.)

sang qui

Ce fut au hasard que l'on dut la découverte du murex. Le chien d'un berger, pressé par la faim, ayant brisé sur le bord de la mer le coquillage qui porte ce nom ,

le en sortit lui teignit la gueule d'une couleur rouge foncée qui ravit d'admiration ceux qui la virent. L'on essaya depu is de l'appliquer sur les étoffes et l'on y réussit : c'est de là que nous est venue la pourpre.

17).

Celui qu'ont pour Cypris,
Au milieu de sa cour, les hochets de l'enfance
Que la vierge nubile immole à sa puissance.

Les filles romaines , parvenues à l'âge de puberté, consacraient leurs poupées à Vénus pour montrer qu'elles renonçaient aux jeux de l'enfance.

18) Du puissant Messala la noble race impure.

Messala , ou, selon d'autres Messalinus Cotta, fameux débauché et dissipateur sous le règne de Néron.

FIN DES NOTES.

« PredošláPokračovať »