Obrázky na stránke
PDF
ePub

SATIRE III.

RÉSUMÉ

DE LA TROISIÈME SATIRE.

Cette troisième satire, comme la première, est tracée en forme de dialogue, jusqu'à peu près à son milieu où il arrive plusieurs autres interlocuteurs qui, dans la bouche des deux premiers , semblent se mêler à leur entretien, ce qui a déterminé les éditeurs à présenter cette pièce en entier sous la forme ordinaire à l'aide de traits et de guillemets. Les deux principaux personnages qui paraissent en scène sont un maître et son élève. Le premier a trouvé le second au lit un peu tard ; et, après l'avoir réprimandé sur sa paresse, il l'oblige à se lever. Le jeune étourdi, plein des excès de la veille, obéit à ses ordres d'assez mauvaise grâce, ce qui donne lieu à une seconde réprimande du maître à laquelle l'écolier ne répond que par des détours ou de mauvaises raisons qui sont l'effet du dégoût, de la nonchalance et de l'aveuglement qui le dominent. Cette satire peut être divisée en deux parties bien distinctes : dans la première, le poète exhorte les jeunes gens au travail, et dans la seconde à l'étude de la sagesse et à la pratique de la vertu. Dans celle-ci, se trouve un abrégé de la doctrine du Portique qu'un jeune débauché essaie de réfuter plaisamment, tout en montrant lui-même son propre ridicule par celui qu'il prétend y railler. Les terribles effets du présomptueux entêtement d'un autre y sont peints sous des traits d'une force admirable. Enfin, après avoir signalé aux jeunes gens les dangereux travers dans lesquels doivent infailliblement les jeter le désordre et la dissipation, il leur en fait apercevoir les suites funestes , les combat avec leurs propres armes , et les pousse ainsi jusque dans leurs derniers retranchemens.

SATIRA TERTIA.

IN JUVENUM DESIDIAM.

« Nempe hoc assiduè? jam clarum manè fenestras
Intrat, et angustas extendit lumine rimas.
Stertimus, indomitum quod despumare Falernum
Sufficiat, quinta dum linea tangitur umbra.
En quid agis ? siccas insana canicula messes
Jamdudum coquit : et patula pecus omne sub ulmo est ,
Unus ait comitum. ) Verumne ? itane ? ocyus adsit
Huc aliquis : nemon'? turgescit vitrea bilis !
Findor! ut Arcadiæ pecuaria rudere credas.
Jam liber, et bicolor positis membrana capillis,
Inque manus chartæ , nodosaque venit arundo.
Tum queritur crassus calamo quod pendeat humor
Nigra quod infusa vanescat sepia lympha";
Dilutas queritur geminet quod fistula guttas.

O miser! inque dies ultra miser, huccine rerum

« PredošláPokračovať »