Histoire des lettres avant le christianisme: cours de littérature, Zväzok 2

Predný obal
 

Čo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nenaąli ľiadne recenzie.

Zvolené strany

Iné vydania - Zobrazi» vąetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáľe

Strana 256 - ... présence de cette argumentation, quand on se dit que c'est là peut-être la première fois que, dans la Grèce au moins, l'esprit humain a tenté de se rendre compte de sa foi, et de convertir ses croyances en théories. Il est curieux d'assister à la naissance de la philosophie religieuse : la voilà...
Strana 141 - ... les remords qui rugissent dans le sein du parricide. Il est malade ; son corps n'a pu supporter cette horrible secousse de l'âme ; il est couché ; Electre veille auprès de lui, et s'effraie du moindre bruit qui peut troubler le rare sommeil de son frère. ACTE I", SCÈNE V. ELECTRE, LE CHOEUR, ORESTE. ORESTE , s'éveillant. 0 charme délicieux du sommeil, remède salutaire , que tu es venu à propos me faire goûter ta douceur ! oubli des maux , sommeil bienfaisant ! que tu es une divinité...
Strana 185 - Que ces conteurs des premiers âges de la Grèce aient conservé la langue poétique dans leur prose, on n'en saurait douter après le témoignage des critiques anciens et d'Hérodote, qu'il suffit d'ouvrir seulement pour s'en convaincre. Or, la langue poétique partout, si ce n'est celle du peuple, en est tirée du moins. Malherbe, homme de cour, disait : J'apprends tout mon français à la place Maubert ; et Platon, poète s'il en fut, Platon, qui n'aimait pas le peuple, l'appelle son maître de...
Strana 147 - ... n'ont jamais changé sur le respect que les enfants doivent à leurs pères. « Qui peut douter, ajoute-t-il, que les idées « n'aient changé en différents siècles sur « des points de morale plus importants? » On répond qu'il n'y en a guère de plus importants. « Un Français, continue-t-il, est insulté; « le prétendu bon sens français veut qu'il « coure les risques du duel, et qu'il tue ou « meure pour recouvrer son honneur. » On repond que ce n'est pas le seul prétendu bon sens...
Strana 402 - Rome: noblesse, opulence, honneurs refusés ou reçus, comptés pour autant de crimes, et la vertu devenue le plus irrémissible de tous ; les délateurs, dont le salaire ne révoltait pas moins que les forfaits, se partageant comme un butin sacerdoces et consulats, régissant les provinces, régnant au palais, menant tout au gré de leur caprice ; la haine ou la terreur armant les esclaves contre leurs maîtres, les affranchis contre leurs patrons; enfin ceux à qui manquait un ennemi, accablés...
Strana 340 - Enéide le retentissement de la chute de Troie. Un empire à détruire, voilà le sujet d'Homère : ce grand empire détruit, et se relevant en Italie sous un nouveau nom et sous de meilleurs auspices, le monde entier promis à sa domination, voilà le sujet de Virgile. Il s'est placé entre le tombeau de Troie et le berceau de Rome; et, par une multitude d'oracles, par les prophéties d'Anchise et l'ingénieuse fiction du bouclier forgé par Vulcain , il a pu suivre les grandes destinées de cette...
Strana 343 - Leurs voix, leurs chants , leurs vœux et leurs cœurs se confondent; Le bois en retentit , et les monts leur répondent. Lorsque des saints devoirs de ces solennités Leurs cœurs religieux enfin sont acquittés, Pour marcher vers la ville ils quittent le bocage. Le vertueux Évandre, appesanti par l'âge, Suivoit, entre son fils et le prince troyen, Le chemin qu'abrégeoit un aimable entretien.
Strana 156 - Les dieux punissent parmi les hommes ceux « dont le cœur est pervers : est-il donc juste que « vous, qui avez écrit les lois qui nous gouvernent, « vous 'soyez vous-mêmes les violateurs des « lois? S'il arrivait, chose impossible, je le sais,
Strana 4 - ... cette haute chaîne de montagnes qui la sépare ainsi que l'Italie des plaines ouvertes de l'Europe septentrionale, environnée de tous les autres côtés par les flots, la Grèce, à toutes ces fortifications extérieures, joint l'avantage d'être construite au dedans comme un château du moyen âge. Une muraille y succède à une muraille , une porte à une porte ; c'est un labyrinthe inextricable qui garde toujours une issue et un asile pour ses défenseurs après chaque défaite, un piège...
Strana 256 - D'un autre côté, le dissemblable ne peut naître du dissemblable : car si le plus fort naissait du plus faible, ou le plus grand du plus petit, ou le meilleur du pire, ou bien tout au contraire le pire du meilleur, l'être sortirait du non-être, « ou le non être sortirait de l'être, ce qui est

Bibliografické informácie