Obrázky na stránke
PDF
ePub

que des premiers siècles. Quand l'interpréta- en retrancher les questions inutiles et in-
tion des livres sacrés sera linic on substitucra dignes des véritables théologiens, dont nous
en sa place les ouvrages des auteurs ecclésias- avons parlé amplementdans le chapitre ving-
tiques de siècle en siècle. On fera connaître tième.
leur histoire, leurs ouvrages, et l'on indiquera Quoique les anciens théologiens aient
ceux qu'on doit lire principalement. Cette suivi l'ordre du Maitre des Seolences , et la
élude ne contribuera pas peu à l'éclaircis, plupart des nouveaux celui de la Som-
sement de l'histoire de l'Eglise, que l'on fera me de saint Thomas , on n'y est pas néan-
marcher d'un pas égal. Elle servira beau- inoins tellement astreint qu'on ne puisse
coup aussi à l'élablissement des dogmes en inventer un autre, d'autant plus qu'il est
théologiques et de la discipline ancienne, assez difficile de rapporter tout ce qui con-
que l'on enseignera en même temps.

cerne la religion aux sujets des questions de
Quant à la manière de traiter les questions leurs ouvrages. Voici lc plan d'une théologie,
de Théologic, il faut suivre les règles que selon lequel on pourrait trailer inéthodique-
nous avons expliquées dans le vingtième ment de tout ce qui appartient à la doctrine
chapitre de cet ouvrage, touchant l'usage de chrétienne et ecclésiastique. On y trailerait
la dialectique, de l'éloquence et des autres premièrement de ce qui regarde les dogmes:
sciences ; et fuir la barbarie et la sécheresse secondement, de ce qui concerne la discipline:
des scolastiques, et cependant ne pas faire et en troisième lieu , de la doctrine des
dégénérer des traités dogmatiques en des dé- meurs. On pourrait diviser le tout en cinq
clamations. Il faut bien expliquer les dogmes, parties. La première, des dogmes de la re-
les établir sur l'Ecriture sainte, sur les dé- ligion ; la seconde, des sacrements de l'Eglise;
cisions des conciles, sur les passages des la troisième, de la hiérarchie et de la disci-
Pères, répondre aux objections que l'on peut pline ecclésiastiques,quant au gouvernement;
fire; distinguer ce qui est de foi de ce qui la quatrième, des rites et des cérémonies de
n'en est pas, réfuter fortement l'erreur pour l'Eglise ; la cinquième , de la doctrine des
ce qui concerne les questions du premier mæurs. C'est sur ce plan que j'entreprends
genre, et défendre modestement ses opinions de donner un traité de la doctrine chrélienne et
dans celles du second, sans condamner ceux orthodoxe, suivant les principes élablis dans
qui ne sont pas de même avis ; il faut enfin ce premier livre.

ART. V. - cinquième preure. La raison et l'intelligence

de ceux mêmes qui doutent ou qui résistent.

ART. VI. — sirième preuve. Le doute même sur la Divi-

nilé.

ibid.

ART. VII. – septième preure. L'idée seule de Dieu. 7

ART. VIII. duilièrne preure. Existence d'un premier

modele, d'une première régle, d'une première beauté,

unité, vérité.

ART. IX. – Neuvième preuve. Principes imrualles de

raisonnement.

ibid.

ART. X. Dirième preuve. La matière incapable de

sentiment.

bid.

ART. XI. Onzième preure. Uniun de l'àine et du cons

ART. XII.

Douzième preuve. Dépendance des persées

à l'égard des organes corporels.

ART. XII. Trciziène preure. Ignorance de l'ane par
rapport à la mécanique des mouvements qu'elle am.
mande.

ART. XIV. Qualorzième preure. Le sentiment de la
douleur n'est pas une propriété de la matière. 31

ART. XV. Quinzième preuve. Désir d'un bien infau.
nécessaire et que rien ne peut calmer.

ART. XVI. - seizièn:e prenre. Loi natarelle. Deroor
supéricurs à l'homme et indépendants des institutions lace-
maines.

ART. XVII. - Di.r-septième preure. Reproches et re
mords de la conscience.

ART. XVIII. — Vainc espérance de quelques pécheurs
que Dieu fera peu d'attentiou aux actious des lo

CHLAPITRE IV.

ART. I. - L'homme a des deroirs par raport

Dieu.

ART. II. - La seule raison naturelle ne déontr******

tous ces de voirs.

SI

nes.

50

ART. III. - On n'apprend polut sdrement tous ces de

87
vuirs en cousultant les aulres hommes.
37 CHAPITRE IX.

ibid.
ART. IV. - Il est absolument nécessaire que Dieu ail ART. I. - La plus ancien:e promesse est cel.e du Mes-
révélé à l'hoiame ce qu'il en exige.

ibid. sie, renouvelée à Abraham , fixée à la tribu de. Juda et
ART. Y. Toute religion nou fondée sur la révélation ensuite à la maison de Davidl. Le dernier prophèle Lermine
De mérite pas d'exanien.
ibid. Jes Ecritures en la renouvelaul.

ibid.
ART. VI. Facilité de découvrir la révélation di ART. II.- La révélatio:1 du péché d'Adam et de la
vioe.

ibid. condamnation de sa postérité est une preuve de la vérité
ART. VII. - Nécessité que la révélation dirine ail élé de la religion.

90
ecrite.

ibid. ART. III. – La révélation de la promesse du Messie est
ART. VIII. - Preuves que la révélation divine s'est con- une nouvelle preuve de la vérité de la religion et des

servée pure dans les Ecrilures.

39 Ecritures.

92

SECONDE PARTIE. Preuves des principes de la foi CHAPITRE X.

93
clarélienne par les livres de l'Ancien Testament. ibid. Il est certain que le Messie est venu, et que Jésus-Christ
CHAPITRE PREMIER.

ibid. est le Messie. Première preure lirée de l'accom;lissement

ART. 1. - Preuves de la vérité des Ecritures; leur de la prophétie de Jacob.

Ibid.

antiquité.

Ibid. CHAPITRE XI.

97

ART. II. – Ce n'est que par les Ecritures qu'on a une Seconde preure que le Messie est venu, et que Jésus-

counaissance exacle de l'origine des peuples et de leurs Christ est le Messie. L'accomplissement de la prophétie de

plus anciens monuments.

40 Daniel.

ibid.

ART. III. – La vérité des Ecritures prouvée par les CHAPITTE XII.

105

traditions communes à wus les peuples, et par le temps ART. I. Troisième preuve. L'accomplissement de la

où linissent ces traditions.

prophétie d'Aggée.

ibid.

ART. IV. — Preuves que Moise ese l'auteur des livres ART. II. - Quatrième preure. L'accomplissement de la

qui portent son nom.

42 prophélie de Malachie.

107

Air, V.--Nouvelles preuves de la divinité des livres de CHAPITRE XIII.

108

Moise.

ibid. ART. I. — La conversion des Gentils est une démonstra-

Alit. VI. – Certilude des miracles rapportés dans les lion que Jésus-Christ est le Messie.

ibid.

livres de Moïse.

43 ART. II. — C'est une autre preuve de ce qu'il les a con-

CHAPITRE II.

45 verlis par ses disciples.

110

ART. I. - Certitude des miracles sous Josué.

Ibid. CHAPITRE XIV.

111

ART. II. Certitude des iniracles au temps d'Elie. 43 ART. I. – L'établissement d'un sacrifice offert dans lous

ART. III. Certitude des miracles au temps d'Isaie. 46 les lieux du monde, prédil par Malachie, est une preuve

ART. IV. - Preuve complète de la vérité des iniracles, convaincante que Jésus-Christ est le Messie. ibid.

et de leur conséquence.

47 ART. II. - Depuis Jésus-Christ, Dieu a mis une entière

ART. V. - Liaison essentielle des livres de l'Ecriture impossibilité à l'exercice de la loi , qui devail durer jus.

entre eux et des faits miraculeux qui les aulorisent. 48

qu'au Messie.

114

CHAPITRE III.

49 CHAPITRE XV.

119

Certilude de la religion par les prophéties. ibid. ART. I. - Le prophèle Osée marque en délail les cir-

ART. 1. - De quelles prophéties il s'agit. ibid. constances de l'éiat où les Juifs sont réduils; il prédit que

ART. II. - Les premières prophéties faisaient attendre cel état ne changera que lorsqu'ils se convertiront à Jé-

lessuivantes, et l'accomplissement de celles-ci confirmuaient sus-Christ.

ibid.

les premières.

ART. II. - La dispersion des Juifs démontre la vérité

ART. III. - Preuves particulières de la vérité des pro- de la religion chrélienne et la divinité des Ecrilures. 121

plié ics d'Isaïe.

51 CHAPITRE XVI.

123

ANT. IV. – De la vérité des prophéties d'Isaie on con- La conservation des Juifs, malgré leur dispersion , est

clut nécessairement que toutes ses paroles sont divines. une nouvelle preuve que Jésus-Christ est le Messie. ibid.

53 CHAPITRE XVII.

130)

CHAPITRE IV.

56 ART. 1. — Il est démontré qne Jésus-Christ est le Mes-

ART. I. - Preuves particulières de la vérité des proplié- sie, par l'aveuglement des Juils.

Ibid.

lies de Jérémie.

ibid. ART. II. - Les Ecritures marquent la véritable cause de

AUT. II. – Pourquoi Dieu a révélé à Jérémie ce qui cel aveuglement.

13+

devail arriver à tous les peuples connus des Juifs,

ART. lil. — Il est démontré que Jésus-Christ est los

ART. III. Continuation des preuves de la vérité des Messie, iar les Ecritures qui oalirédit l'aveuglement les

pro, hélies de Jérémie.

ibid. Juifs el la vocation des Gentils.

133

ART. IV. - Observations importantes sur Jérémie, pre- CHAPITRE XVIII.

139

mière observation.

63 Il est prouvé que Jésus-Christ est le Messie, par les

Secoude observation.

Ibid. prophètes, qui donnent aux restes d'Israël, au lemis du

Troisième observation.

61 Messie, des caractères qui conviennent tous aux restes

CUAPITRE V.

65 d'Israël au lemps de Jésus-Christ.

ibid

Preuves particulières de la vérité des prophéties d'Ezé- CHAPITRE XIX.

143

chiel.

ibid.

ART. I. - Mélange de clartés et d'obscurités dans les

CHAPITRE VI.

68 prophéties du règne du Messie.

ibid.

A T. I. - Preuves de la vérité des prophéties de Danir!.. ART. II. – Il fallait promettre un roi que le peuple dé-

ibid. sirål, et un libréaleur que les justes reconnussent. 116

Arr. I. - On ne peut supçonner ces prophélics d'avoir ART. III. – Ce qui portait le peuple à l'espérer la

élé faites après l'événement.

einpêché de le connaitre.

115

CHAPITRE VII.

ART. IV. - Le Messie lel que le Juis l'espère, inutile

Certitude de la religion par diverses considérations des et dangereux.

Ibid.

Erritures.

ibid. ART. Y. - Fiction de deux Messies.

116

Arr. I. - On peut réduire à trois chefs ce qui est con- CHAPITRF. XX.

117

Tenu dans les Ecritures : au Décalogue; au culte public; Preuves que Jésus-Christ est le Messie, par la con or-

à la promesse du Messie.

ibid. mité de son règne avec ce que les proplétes ont dit de

ART. II. - Preuve de la vérité de la religion dans le celui du Messie.

ibid.

premier commandement du Décalogue.

ibid. ART. I. - Première preure. Les propliètes ont prédit

ART. III. - Preuve de la vérité de la religion dans le que le règne du Mes sera sans richesses el sans

dernier commandement du Décalogue.

78

moyens humains.

ibid.

CHAPITRE VIII.

ibid. ÅRT II. - Seconde preure. Regne éternel. 149

All. I. - Preuves que le culte extérieur prescrit par ART. III. – Troisième preure. Règne saus l'éclat et l'up-
Moise c'a point de liaison nécessaire avec la religion, et pareil des rois.

.bid.
qu'il u'est pas établi pour toujours.

ibid. ART. IV. – Quatrième preuve. Règne de grâce et di
ART. II. Le culie extérieur n'est point du premier sainteté.

150

dessein de Dieu.

ART. V. cinquième preure. Rezne invisible et inte.

ART. 117. - Le culte extérieur doit cesser dès que la rieur.

1.51
vérit:ible justice sera aunoucée.

83 ART. VI. — sixième preure. Regnc sur le mépris des
ART. IV. - Prcures que le culte extérieur doit cesser richesses.
a la Ville du Messie.

83 ART. VII. Septième preure. Ronne qui n'a rienie
ART. V. -- Nouvells preure que les Ecriures sont dini- comuun avec celui des mauvais ir...CS.

103

74

76

81

[ocr errors]

ART. VIII. – Auitlenie preuve. Regne pacifique et sans ART. I. — Si un seul prophèle avait prédit tout ce que victoires extérieures.

153 Jésus-Christ a soufferl, la preuve serait moins divine. Ibid. ART. IX. - Neuvième preuve. Regne chez les nations. Arr. II. — Le miracle est beaucoup plus grand lorsque

Ibid. plusieurs prophèles, séparés par les lieur et les lents, ART. X. Dixième preuve. Règne qui rend dociles les ont prédit ce que Jésus-Christ a fait et souffert. rcis de la terre.

156 ART. III. — “Par l'accomplissement des prophéties tous ART. XI. - onzième preure. Règne parfait après que le les séducteurs sont convaincus d'imposture. Messie sera assis à la droite de Dieu.

Ibid. ART. IV. - La preuve fondée sur l'accomplissement ART. XII. Vérité des Ecritures.

157 des prophéties acquiert lous les jours que nouvelle CHAPITRE XXI. Ibid. force.

205 ART. I. - Ce qui a le plus contribué à l'aveuglement CHAPITRE III.

Ibid. des Juifs aurait de les éclairer.

158 Examen des livres que les chréliens regardent comme ART. II. – La mort et les ignominies du Messie claire- livi:is.

ibid. ment prédites par Isaie.

ibid. ART. I. — Les auteurs des livres chréliens sont contemCITAPITRE XXII.

164 porains. Aucune histoire n'a été écrile par un aussi grand ART. I. - Le Messie doit être mis à mort, selon Daniel. nombre d'auteurs contemporains.

204 ibid. ART. II. — Ils ont tous'éié témoins oculaires. 203 ART. II. — Il doit être allaché à la crois el y mourir ART. III.- Première preuve qu'ils soul contemporaias. selon David. 116

206 ART. III. — Il est prédit que la patience du Messie sera ART. IV. – Tous les fails historiques et toutes les cir. regardée comme faiblesse, et sa confiance en Dicu comme constances le prouvent.

2017 vaine.

168 ART. V. Leurs livres onl élé cités par des auteurs ART. IV. – Il est prédit , ue les Juifs pleureront celui contemporains des a ôtres.

2018 qu'ils ont percé.

169 ART. 'VI. --L'Eglise a loujours discerné les Ecritures siaCHAPITRE XXIII. 170 cères des supposées.

ibid. Sans la lumière que la mort et les opprobres de Jésus- ART. VII. Elle n'a pas souffert que les vraies fussent Christ répaudent sur les Ecritures, ellis seraicut inintel- altérées.

211 ligibles.

ibid. ART. VIII.- Elle est plus ancienne que les Ecritures, et ART. I. - Premier exenple.

ibid. n'a reçu que celles qui étaient con orines à la ductrine des ART. II. – Second excmple.

171
apôtres.

213 ART. III. - Troisiè re exemple.

ibid. ART. IX. - La certitude des Ecritures fondée sur la ART. IV. Quatriène eremple.

172 tradition. En quel sens il est vrai que sans l'autorité de ART. V. cinquième exemple.

173 l'Eglise on ne croirait pas à l'Evangile. CHAPITRE XXIV. ibid. CHAPITRE IV.

216 La mort de Jésus-Christ, sa sépulture, sa résurrectio, Preuves que les Ecrilures des chrétiens n'ont rien que sa gloire parmi les Gentils, prédiirs par les figures. ibid. de véritable et de sincère.

ART. 1. - Première figure. Serpent d'airain. ibid. ART. I. — Preuves générales de la sincérité des évanART. II. Seconde figure. Moisé priant les mains élen- gélistes et des apôlrcs.

ibid. dues.

174 ART. II. — Preuves particulières. Aveu de leur première Art. III. — Troisième figure. Jonas demeurant trois ignorance.

ibid jours el trois nuits dans le ventre d'un grand poisson, et

ART. NI. Aveu de leurs faiblesses.

217 en sorlant plein de vie.

175 ART. IV. Ils conviennent lous dans ce qui est esseoART. IV. - Quatrième figure. Joseph vendu et mis dans tiel, sans s'être concertés.

219 le lombeau en mystère, grand en Egyple, adoré par ses

CHAPITRE V. frères.

106 Caractère des évangélistes dirin ne convient qu'à eus ART. V. - cinquième figure. La mort d'Abel, el la pule

seuls. milion de Cain.

177 ART. I. — Ils se contentent d'un récit sim:le et sang CHAPITRE XXV.

178 réflexions, lors même qu'elles paraissent nécessaires. 33 Continuation de la même inatière.

ibid. ART. II. — Une telle molération n'est point l'effet de ERT. I. - sixièine figure. Isaac.

ibi l'artifice, mais d'une conduite surnalurelle. ART. II.-sepiième gire. Adam endurmi, Eve tirée de ANT. III. -Leur simplicité et leur indifférence alus. son côić.

179 rente, en parlant de Jésus-Christ el de s.'s mystères. 233 Arr. III. · Auitième figure. Agneau pascal. 180 ART. IV. - C'est un double prodige qu'un caractère si

ART. IV. Neuvième figure. L'entrée ilu sanctuaire, in- singulier soit celui de lous les évangélistes. terdite même aux prêtres, permise une seule fois dans ART. V. - Aucun des évangélistes ni de leurs discipl s l'année au souverain pontile.

181 n'a fail remarquer leur modération. ART. V. Dixième figure. Sacrifice, dont le sang porté ART. VI. ---La différence entre le style figuré et aniusė dans l'intérieur du tabernacle.

182 des prophètes et le style simple des évangélistes proute CHAPITRE XXVI.

184 que l'esprit de Dieu a condui. les uns et les autres. Colindation de la même matière.

1bd.

CHAPITRE VI. ART. I. Onzième figure. Bouc émissaire. ibid. ART. I. Les évangélistes ont scellé de leur sang ce ART. II. Douzième figure. Le sacrilice de la génisse. qu'ils ont écril. 186 ART. JI. -Force de cette preure.

236 ART. III. - Treizième figure. Sacrifice pour les lésreus. ART. III.- S'ils n'avaient pas été disciples de Jésus

138 Christ, ils ne mériteraient pas d'élre cruis. Ant. IV. - Quatorzième figure. Villes de refuge. 189 ART. IV. – Les mir.cles qu'ils rapporlent de peuveu!

ART. V. - Quinzième figure. Ancienne alliance scellés être suspects. par le sang des animaux.

190 ART. V. – Dieu a réuni dans les évangél.stes tul re ART. VI - Combien la preuve tirée des figures rap- qui peut former une persuasion | arfaite. portées, est convaincante.

192 ART. VI. - Les Ecritures du Nouveau Testament telle TROISIEVE PARTIE. - Preuves les principes de la foi ment liées, qu'il faut les recevoir ou les rejetter toutes. chrétienne, par les livres du Nouveau Testament. 193

210 CHAPITRE PREVIER.

ibid. ART. VII. — Elles ne sont pas particulières à va srul Récapitulation des principales vérités établies dans la peuple comme l'Aucien Testament. précédente partie.

ibid. CHAL'ITRE VII. ARTICLE PREMIER. — Abrégé des points essentiels juls- Preuves que le Nouveau Testament est dirin. ibid. qu'à la romesse du Messie.

ibid. ART. I. - Pourquoi les évangélistes n'imilent pas les ART. II. Abrégé des preuves que le Messie est ve

pro; hèies.

bia 193 ART II. - Première preure. De la divinité du Nouveau ART. III. – Abrégé des preuves que Jésus-Christ est le Testament. Messie

197 ART. N. Seconde preure. Jésus-Christ a commani ART. IV. – L'incrédulité des Juifs convertie en preuve. qué à ses ap Oires son autorité, avec sa sagesse et soa es

pril. ART. V. – Ce qui a le plus contribué à l'avcuglement ART. IV. - Troisième preuve. Les a; oires d'ont mêle des Juifs cst ce qui aurail les éclairer.

199 rien d'hui.ain avec leur doctrine. CHAPITRE II.

200 An't. V. - Onatrième preuve. Ils assurent eux-mêsu : Réexions importantes sur les prophéties accomplies qu'ils étaient inspirés. par Jé 415-Chisi.

ibid. ART. 1). – Cinquième preure. Ils comparent la véria 337 Christ que pour celle vic, ils se suaient crus les plus malo CHAPITRE XVIII,

nu.

198

292

rance.

.

[ocr errors]

de leurs paroles à la certitude des promessi's dont Jesus- heureux des hommes, Christ esi yaranl.

2:18

ART. V. - Tous leurs écrits pleins de témoignages de ART. VII. – sixième preuve. Saint Paul assure qu'il a la fernieté de leur foi, el de l'immobilité de leur est éreçu immédialement de Jésus-Christ l'Evangile qu'il prê.

233 che.

249 ART. VI. — Ils ont été si éloignés de l'artifice el de la Anr. VIII. — Septième preuve. Il est essen:iel à la vraie dissimulation, qu'ils ont voulu qu'on reconnût les chréliens religion et aux Ecritures d'ètre divi.les, etc. 230 à leur simplicité et à leur candeur.

293 CHAPITRE VIII.

232 ARI'. VII. La parole des apolres lue les menteurs. Preuves de la résurrection de Jésus Christ. ibid.

297 ART. I. - Pourquoi l'on cominence par ce point ca i- ART. VIII. - Avant de les soupçonner de fauss: lé, il tal.

233 faudrait avoir prouvé la fausseté de leurs miracles. 2018 ART. II. - Aucun fait indubitable n'a autant de preuves CHAPITRE XIV.

299 que la resurrection de Jésus-Christ. itid. Certilude de l'ascension de Jésus-Christ.

ibid. ART. III. - On ne peul soupçonner aucyn des dis- ART. I. Union des principals circo.istances de ce ciples d'une crédulité précipitée. 25+ mystère.

ibid. ART. IV. — Ils ne firent aucun état da:s le commence- ART. II. — Accomplissement des prédictions de Jésusment des témoignages les plus précis. 233 Christ avant de monter au ciel.

303 ART. V. — Apparition de Jésus-Christ à la Madeleine. AKT. III. – L'ascension de Jésus-Christ préditc par lios 257 prophètes et accomplie.

ibid. ART. VI. — Preuves multipliées dans l'apparition de

ART. IV. Injustice de désirer qu'elle edt eu d'autres Jésus-Christ à ses apôtres le jour de sa résurrection.

témoins.

304 258 ARI. V. – Preuves de la sincérité des évangélistes ART. VII. - Incrédul.té de saint Thomas. 260 touchant ce mystère.

Ibid. CHAPITRE IX.

261 ART. VI. Impossibilité qu'ils aient inventé les préLes apôtres peuvent-ils avoir été trompés au sujet de dictions et les promesses de Jésus-Christ.

303 la résurrection de Jésus-Christ ?

ibid. ART. VII, Nouvelles preuves qu'ils n'ont rien ajouté. ART. 1. Lenteur des deux disciples d'Emmaüs à cé

ibid. der aux preuves de la résurrection. ibid. ART. VIII.— Modestie des évangélistes.

306 ART. II. Ordre d'aller attendre Jésus-Christ dans la ART. IX. Modération et zèle des apôtres et des Galilée. Muliilude de spectateurs.

263 évangélistes. Différence des auteurs du Nouveau TestaART. III L'apparition de Jésus-Christ sur les riva- ment, quand ils parlent en historieus, el quand ils ius. ges du lac de Tibériide. Deux pêches miraculeuses. truisent.

307 266 ART, X. Impression vive de la certitude de l'ascenART. IV. – Ce qui suit celle apparition, et qui est

sion de Jésus-Christ dans le ciel, sur les apôtres et les disparticulier à saint Pierre. 268 ciples.

308 Altr. V. - Amas de preuves dans les aj parilions de

CHAPITRE XV.

309 Jésus-Christ pendant quarante jours.

270 Vérilé de la résurrection, de l'ascension et du suprême CHAPITRE X.

271 pouvoir de Jésus-Cbrisl, démontrée par la descente du Jésus-Christ a-t-il da se montrer à d'autres qu'à ses Saint-Espril.

ibid. disciples après sa résurrection?

ibid. ART. 1. – Différence de ce mystère, de ceux qui n'ont ART. I. Raisons de désirer que les preuves de la ré- eu pour témuins que les disciles de Jésus-Christ. 310 surrection eussent élé publiques. Répouse générale. ART. II. – Observations sur la desceule du Saiul-Esprit. ibid.

311 ART. II. — Réponse plus particulière.

272 ART. III. — Si cet événement est certain, loul est cerART. III. – Réponse à loutes les raisous opposées. 274 taiu à l'égard de Jésus-Christ.

ibid. CHAPITRE XI.

275

ART. IV. – Tremière preuve. Le don miraculeux des li est invraisemblable et impossible que les apôtres langues.

ibid. aient eu dessein de tromper.

ibid. ART. V. seconde preure. Le courage subil des ART. I. -- Le dessein de tromper aurait dd etre l'effel apôtres.

315 d'une conspiration générale ou de la persuasion. ibid. ART. VI. — Troisième preure. La connaissance sublime ART. II. - On réunit dans le discours d'un seul tout ce que les aj.oires ont des Ecritures.

ibid. que tous les autres ont dû penser. 276 CHAPITRE XVI.

317 ART. III. On propose dans le même discours les Continuation des preuves de la descente du Saint-Esmoyens nécessaires pour l'exécution du projet. 278 pril.

ibid. ART. IV. - On y détermine le leinps précis de l'exécu. Art. I. — Quatrième preuve. Pocilité miraculeus.: de tiou. 280 plusieurs Juis à la parole des apôtres.

ibid. ART. V. On avertit les apôtres des dispositions où ART. II. -cinquième preure. Désintéressement soutis doivent être par rapport à ceux qu'ils auront trompés. dain de l'Eglise de Jérusalem.

318 281 ART. 111. - sixième preuve. Accomplisseneut maijlesCHAPITRE XII.

ibid. le el sensible des prophélies sur une lui iutérieure et Jugement de ce qui a été proposé dans le chapitre pré- nouvelle.

519 cédent.

ibid. ART. IV. - Septième preuve. Rapports merv«illeux en ART. I. -- Préjugés qui ôlent au dessein de tromper tre l'ancieune et la nouvelle loi.

3.0 toute vraisemblance. 282 CHAPITRE XVII.

323 ART. II. Impossibilité du secret entre tant de compli- Preuves des mystères de Jésus Cbrist par les dons mices.

283

raculeux accordés aux Eglises fondées par les apôtres. ART. III. - Quand le nombre en aurait été moindre,

Ibid. tout secret éternel est impossible.

281 ART. I. — Première preure. Multitude de ces dons miART. IV. Les persécutions et les tourments les raculeux, publics el indubitables.

Ibid. auraient fait découvrir.

ibid. ART. II. — seconde preuve. Effusion de ces dons sur ART.V. – Point de vraisemblance dans les suppositions Corneille et sa famille.

326 t'i limeinent liées avec l'exécution du projet.

286 ART. IN. Troisième preuve. Effusion des mêmes ART. VI. – L'invention des fausses apparitions de Jé- dons sur les fidèles d'Ephèse.

327 sus Christ absolument insoutenable.

ibid. ART. IV. - Quatrième preuve. Etonnement et désir de ART. VII. – Observations sur le rapport abrégét

Simon le magicien..

ibid. simple de ces apparitions.

287 ART. V. -- cinquième preuve. Reproches de saint Paul CAPITRE Xil.

288
aux Galates.

328 Continuation des preuves que les évangélistes n'ont pu ART. VI. - sixième preuve. Instructions de saint Paul avoir le dessein de tromper. ibid. aux Corinthiens.

32: ART. 1. – La résurrection de Jésus-Christ étail cer- ART. VII. Force d'un témoignage si divin par rapLaine dès le matin du dimanche. Mensonge des gardes. port à Jésus-Christ et à l'Eglise chrétienne.

3.51 289 ART. VIII. – septière preuve. Le pen d'état que les ART. II. - Saint Paul, converti par Jésus-Christ réssus- apolres font de ces dons miraculeux, en comparaison de la cité. ibid. charité.

ibid. ART. INI. Combien les apôtres étaient éloignés de

ART. IX.

Caractère de la vraie religion ; elle a ce rendre un faux lémoignayc conire Dicu même. 290 qui sert à la démontrer et préfère ce qui la rend sainte. ART. IV. - Si les apôires n'avaient espéré en Jésus

ibid

417

[ocr errors]
[ocr errors]

des mages.

ART. I. - La conrersion et la vocation de saint Paul les prophalne.
Olent lout prétexte à l'incrédulité et à la déliance. 337 ART. II. Autorité du témoignage de Jean-Baptiste.
ART. II. Discours sur le même sujet.
3+1 Prédiction faite à Zacharie.

410 ART. III. - Conversion et vocation de saint Paul, corri- ART. III. – Fécondité d'Elizabeth. La parole rendue à parées avec celles des Gentils.

314 Zacharie. ART. IV. – Conversion de saint Paul comparée avec la ART. IV. Jean dans le desert.

413 vocation et la conversion future des Juifs.

343 ART. V. Caractère personnel de saint Jean. Még CHAPITRE XIX.

347 qu'il a du Messie. Miracles ails par les apôtres.

ibid. ART.VI. - Relus de saint Jean de passer pour le Messie ART. I. - Nécessité d'examiner plusieurs miracles faits

415 par les a; O:res.

Ibid. ART. VII. - Saint Jean désire que la gloire de JésusART. II. Guérison miraculeuse d'un homme boiteux Christ augmente aux dépens de la sienne. de naissance. 318 ART. VIII. — Le mariyre de saint Jean.

418 ART. III. – Paralytique de huit ans. Résurrection de ART.IX. – Force invincible de ces preuves réquies. Tabite. 352

420 ART. IV. – -Efficace de l'ombre de saint Pierre. 333 CHAPITRE XXVI.

ART. V. - Mensonge d'Anauie et de Saphire, puni d'une La naissance de Jésus-Christ révélée par les anges aur mort soudaine. 351 pasteurs.

sbid. ART. VI. Délivrance miraculeuse de saint Pierre. ART. 1. - Première réflexion.

353 ART. II. Seconde réflexion, CUAPITRE XX.

337 ART. III. Troisième réflexion. Continuation de la même matière.

Ibid. ART. IV. Quatrième réflexion. Art. I. - Saint Paul fraj pe d'aveuglement le magicien ART, V.

Cinquième réflexion.

Ibid. Barjésu.

Ibid. ART. VI. Sixième réflexion. ART. II. – Saint Paul fait un miracle si éclatant que ART. VII. Septième réflexion. les habitauts de Lystre le prennent pour un Dieu. 389 CHAPITRE XXVII.

ART. III. Il ressuscite un jeune homme brisé par une Adoration des mages. Massacre des enfants à Bethlehem chute d'un troisième étage.

360
el aux environs.

rbid. ART. IV. - Preuves convaincantes que les miracles ART. I. Difficultés qu'on peut opposer à ce réit. des apôtres ne peuvent etre attribués à la magie. 361

450 Art. V. - Le démon condamné au silence, quoiqu'il ART. II. - Réponses générales à ces difficultés. 452 affectat de rendre lémoignage à saint Paul et à l'Evan- ART. III. – Impossibilité de nier des fails si liés avec gile.

302

l'histoire publique. CHAPITRE XXI.

365 ART. IV:-- Le silence de Josèpbe confirme la vérité des Les miracles opérés par Jésus-Christ sont certains et

fails qu'il supprime. prouvent invinciblement qu'il est le Messie promis el le ART. V. - ou répond en particulier aux difficultés. fils de Dieu. Ibid.

ibid. Art. 1. - Changement de l'eau en via aux noces de ART. VI. – Mystère caché suus l'histoire de l'adoration Cava. 361

158 ART. II.- Première multiplication des pains dans le dé- CHAPITRE XXVIII. serl.

566 Témoignage du Père Elernel rendu à Jésus-Christ daus ART. III. Seconde multiplication des pains. 369 son bapteme.

ibid. ART. IV. - Jésus-Christ ‘marche sur les flols , y fail ART. 1. Circonstances qui ont préparé ce témoimarcher saint Pierre, calme la mer et les vents. 371 gnage.

ART. V. -Jésus-Christ reveillé par ses apôtres. Protec- ART. II. Usage qu'un esprit sincère doit faire de ce lion de l'Eglise promise pour toujours.

574 téinoignage. ART. VI. -Délivrance d'un homme possédé par une lé- ART. III. - Preuves de la vérité de ce témoigaage. gion de démons. Attention de Jésus-Christ sur le moindre de ses élus.

376 ART. IV. Nouvelles démonstrations Lirées du fond da ART. VII. Pourquoi le nombre des possédés éta't

même mystère. fort grand au temps de Jésus-Christ ?

379 CHAPITRE XXIX. CHAPITRE XXII. 381 Miracle de la transfiguration.

ibid. Continuation de la même matière.

ibid. ART. 1.-Promesses du miracle de la transfiguration.ibid. ART. I. - Paralytique présenté à Jésus-Christ, par l'oll- ART. II. Certitude du miracle, prouvée par les réverture du toit. 582 flexions simples et naturelles.

449 ART. II. – Avengle de naissance guéri.

383 ART. III. - Nouvelles preuves plus particulières. 459 ART. III. Elorts des Pharisiens pour obscurcir ce ART. IV. — Non seulement ce mystère a été réel, mais miracle.

383 il a du l'ere. ART. IV. Profondeur des desscins de Jésus-Christ Alit. V. - Explication de qnclques circonstances. Irodans un tel miracle. 587 portance de ces paroles : Ecoulez-le.

455 ART. V. - Résurrection de la Glle du chef de la synago- QUATRIEME PARTIE. Preuve des mêmes principes gue. Guérison d'une femme par le seul atlouchement de par la conversion du monde. la frauge de la robe de Jésus-Christ. 389 CHAPITRE PREMIER.

Ibid. CHAPITRE XXIII.

592 Dessein de Jésus-Christ d'éclairer et de converur Continuation de la niême matière. ibid. Lout le monde.

ibid ART. I. — Résurrection du fils unique de la veuve de ART. I. Abrégé du plan de cette quatrième partie. Naïm.

ibid. ART. II. — Résurrection de Lazare.

394 ART. II. – Jésus-Christ sort de l'obscurité de sa reART. III. Preuve de celle résurrection.

597 traile pour exécuter le plus grand dessein. ART. IV. Conséquences d'un tel miracle.

400 ANT. III. Jésus-Christ dès le commencement de sa CHAPITRE XXIV.

401 manifestation a donné à son dessein wute l'étendue qu'il Nouvelles preuves de la vérité des miracles de Jésus- a eue par le succès. Christ.

Ibid. ART.IV. Au lieu des moyens conformes à la sagess: ART. I. Première preure. Pouvoir donné par Jésus. humaine Jésus-Christ en a choisi même de contraires. Christ à ses apôires et aux soixante-douze disciples. 403

ART. II. seconde preuve. Calomnies des Juifs. 404 ART. V. - Il se soumit au baptême de saint Jean ART. III. Troisièrie preure. Jalousie des babitants de

460 Nazareth.

ibid. ART. VI. Choix étonnant de quelques pécheurs ART. IV. Quatrième preuve. Reproches de Jésus pour apôtres. Nulle liaison avec les grands et les sages Christ aux villes où il avait fait plusieurs miracles. 405 de la nation.

ART. V. - cinquième preuve. Tradition ancienne des Art. VII. – Refus de la royauté et de se mêler dog Juifs, qui attribuent les miracles de Jésus-Christ à la pro- alaires temporelles. nonciation du nom de Dieu ou à la magie.

ibid. ART. VIII. - Les prêtres et les parisiens repris en ART. VI. – Résulation dc celle calomnie quant à la public et sans ménageinent. magie.

406

ART. IX. Jésus-Christ prédit sa mort prochaiar. CHAPITRE XXV.

4.8 Témoignage de saint Jean-Baptistc.

ibiil. Ant. X. - Jesus-Christ n'emploie aucun moyen huurnym Agr. 1. — Jean-Bin; uislc est le précurseur prélit par pour s'allacher ses disciples, el ne leur prédit que let

[merged small][ocr errors]

« PredošláPokračovať »