Obrázky na stránke
PDF

quc des premiers siècles. Quand l'interpréta en relrancher les questions inutiles el in-
lion des livres sacrés sera linic on substilucra dignes des véritables théologiens, dont nous
en sa place les ouvrages des auteurs ecclésias- avons parlé amplement dans le chapitre ving-
liques de siècle en siècle. On fera connaitre tième.
leur histoire, leurs ouvrages, et l'on indiquera Quoique les anciens théologiens aient
ceux qu'on doit lire principalement. Celle suivi l'ordre du Maitre des Sentences , et la
élude ne contribuera pas peu à l'éclaircis- plupart des nouveaux celui de la Som-
sement de l'histoire de l'Eglise, que l'on fera me de saint Thomas, on n'y est pas néan-
marcher d'un pas égal. Elle servira beau- inoins tellement astreint qu'on ne puisse
coup aussi à l'établissement des dogmes en inventer un autre, d'autant plus qu'il est
Théologiques et de la discipline ancienne, assez diflicile de rapporter tout ce qui con-
que l'on enseignera en même temps.

corne la religion aux sujets des questions de
Quant à la manière de traiter les questions leurs ouvrages. Voici le plan d'une théologie,
de Théologie, il faut suivre les règles que eclon lequel on pourrait trailer inéthodique-
nous avons expliquées dans le vingtième ment de tout ce qui appartient à la doctrine
chapitre de cet ouvrage, touchant l'usage de chrétienne et ecclésiastique. On y traiterait
la dialectique, de l'éloquence et des autres premièrement de ce qui regarde les dogmes :
scicuccs; el fuir la barbarie et la sécheresse secondement, de ce qui concerne la discipline:
des scolastiques , et cependant ne pas faire et en troisième lieu , de la doctrine des
dégénérer des traités dogmatiques en des dé- maurs. On pourrait diviser le tout en cing
clainations. Il faut bien expliquer les dogmes, parties. La première, des dogmes de la re-
les établir sur l'Ecriture sainte, sur les dé- ligion ; la seconde, des sacrements de l'Eglise;
cisions des conciles, sur les passages des la troisième, de la hiérarchie et de la disci-
Pères, répondre aux objections que l'on peut pline ccclésiastiqucs,quantau gouvernement;
fuire; distinguer ce qui est de fui de ce qui la quatrième, des rites et des cérémonies de
n'en est pas, réfuter forlement l'erreur pour l'Eglise ; la cinquième , de la doctrine des
ce qui concerne les questions du premier mæurs. C'est sur ce plan que j'entreprends
geore, el défendre modeslement ses opinions de donner un traité de la doctrine chrétienne el
dans celles du second, sans condamner ceus orthodoxe, suivant les principcs éla blis dans
qui ne sont pas de même avis; il faut enfin ce premier livre.

[ocr errors]

rapp

[ocr errors]
[ocr errors]

Arr. III. - On n'apprend polit sårement tous ces de des.

voirs eu cousultant les autres lommes.

37 CHAPITRE IX.

Ibid.

ART. IV. - Il est absolument nécessaire que Dieu ait ART. I. - La plus ancienne promesse est cel.e du Mes-

révélé à l'hoinne ce qu'il en exige.

Ibid. sie, renouvelée à Abraham, fiséu à la tribu de Juda et

Art. Y. - Toute religion nou fondée sur la révélation ensuite à la maison de Davil. Le dernier prophète termine

De mérite pas d examen.

ibid. les Ecritures en la renouvelaul.

Ibid.

AKT. VI. - Facilité de découvrir la rérélation di ART. II. - La révélatio du péché d'Adam et de la

vioe.

ibid. condamnation de sa postérité est une preuve de la vérité

ART. VII. – Nécessité que la révélation divine ait été de la religion.

90

ecrite.

ibid. ART. III. - La révélation de la promesse du Messie est

ART. VIII. - Preuves que la révélation divine s'est con une nouvelle preuve de la vérité de la religion et des

servée pure dans les Ecrilares.

Ecritures.

SECONDE PARTIE, - Preuves des principes de la foi CHAPITRE X.

clarélienne par les livres de l'Ancien l'estament. ibid. Il est certain que le Messie est venu, et que Jésus-Christ

CUAPITRE PREMIER.

ibid. est le Messie. Première preure tirée de l'accomplissement

ART. I. - Preuves de la vérité des Ecritures; leur de la prophétie de Jacob.

ibid.

antiquité.

ibid. CHAPITRE XI.

97

ART. II. - Ce n'est que par les Ecritures qu'on a une seconde preure que le Messie est venu, et que Jésus-

counaissance exacte de l'origine des peuples et de leurs Christ est le Messie. L'accomplissemeat de la prophétie de

pius auciens monuments.

Daniel.

ibid.

ART. III.- La vérité des Ecritures prouvée par les CHAPITTE XII.

105

traditions communes à wus les peuples, et par le temps ART. I. – Troisième preuve. L'accomplissement de la

où laissent ces traditions.

prophétie d'Aggée.

Ibid.

ART. IV. - Preuves que Moise est l'auteur des livres Arr. II. - quatrième preure. L'accomplissement de la

qui p reut son nom.

prophélie de Malachie.

107

AiT, V.--Nouvelles preuves de la divinité des livres de CHAPITRE XIII.

108

Moise.

ibid. Arr. I. - La conversion des Gentils est une démonstra-

Alir. VI. - Certitude des miracles rapportés dans les lion que Jésus-Christ est le Messie."

ibid.

livres de Moise.

43 ART. II. - C'est une autre preuve de ce qu'il les a con-

CHAPITRE II.

45 vertis par ses disciples.

110

Arr. I. --Certitude des miracles sous Josué. ibid. CHAPITRE XIV.

111

ART. II. - Certitude des iniracles au temps d'Elie. 43 ART. I. - L'établissement d'un sacrifice offert dans tous

Air. III. - Certitude des miracles au temps d'Isaie. 46 les lieux du monde, prédit par Malachie, est une preuve

ART. IV. - Preuve complète de la vérité des iniracles, convainesute que Jésus-Christ est le Messie. ibid.

et de leur conséquence.

47

ART. II. - Depuis Jésus-Christ, Dieu a mis une entière

- ART. V. - Liaison essentielle des livres de l'Ecriture impossibilité à l'exercice de la loi, qui devail durer jus-

entre eux et des fails miraculeux qui les autorisent. 48 qu'au Messie.

CITAPITRE III.

CHAPITRE XV.

119

Certitude de la religion par les prophélies. Ibid. Arr. I. — Le propbele Osée marque en délail lus cir-

Akr. 1. - De quelles prophéties il s'agit, ibid. constances de l'état où les Juifs sont réduits; il prédit que

ART. II. -Les premières prophéties faisaient attendre cet état ne changera que lorsqu'ils se couvertiront à Jé.

les suivantes, et l'accomplissement de celles-ci confirmaient sus-Christ.

ibid.

les premières.

50 ART. II. - La dispersion des Juifs démontre la vérité

ART. III. - Preuves particulières de la vérité des pro de la religion chrétienne et la divinité des Ecritures. 121

ple its d'Isaie.

CHAPITRE XVI.

ANT. IV. - De la vérité des prophéties d'Isaie on con La conservation des Juifs, malgré leur dispersion , est

clut nécessairement que toutes ses paroles sont divines. une nouvelle preuve que Jésus-Christ est le Messie. ibid.

CHAPITRE XVII.

130)

CHAPITRE IV.

ART. 1. - Il est démontré yne Jésus-Christ est le Mes-

ART. I. - Preuves particulières de la vérité des proplé sie, par l'aveuglement des Juils.

Ibid.

lies de Jérémie.

ibid. Arr. II.- Les Ecritures inarquent la véritable cause de

ART. II. - Pourquoi Dieu a révélé à Jérémie ce qui cet aveuglement.

13+

devait arriver à tous les peuples conuus des Juifs. 60 ART. Iil. — Il est démontré que Jésus-Christ est lo

ART. II. Continuation des preuves de la vérité des Messie, iar les Ecritures qui oali rédil l'aveuglement les

pro, hélies de Jérémie.

ibid. Juifs et la vocation des Genuils.

133

ART. IV. - Observations importantes sur Jérémie, pre CHAPITRE XVIII.

139

mière observation.

Il est prouvé que Jésus-Christ est le Messie, par les

Secoude observation.

ibid. prophètes, qui donnent aux restes d'Israël, au lei{ s du

Troisième observation.

64 Messie, des caractères qui conviennent tous aux restes

CIJAPITRE V.

65 d'Isr.:ël au temps de Jésus-Christ.

ibid

Preuves particulières de la vérité des prophélies d'Ezé. CHAPITRE XIX.

143

chiel.

ibid. ART. I. - Melange de clartés et d'obscurilés dans les

('HAPITRE VI.

prophéties du règne du Messie.

ibid.

AT. I. - Preuves de la vérité des prophéties de Daniel. ART. II. - Il fallait promettre un roi que le peuple dé.

ibid. sirat, et un libréateur que les justis reconnussent. 164

ART. I. - On ne peut supçonner ces prophéties d'avoir ART. III. - Ce qui ortait le peuple à l'espérer l'a

élé Luites après l'événement.

76

empêché de le connaitre.

115

CHAPITRE VII.

76 ART. IV. – Le Messie lel que le Juis l'espère, inuule

Certitude de la religion par diverses considérations des et dangereux.

Ibid.

Erritures.

ibid. ART. y. - Fiction de deux Messies.

116

ART. I. - On peut réduire à trois chefs ce qui est con CHAPITRE XX.

tenu dans les Ecritures : au Décalogue; au culle public; Preuves que Jésus-Christ est le Messie, par la con or-

à la promesse di Messie.

ibid. milé de son règne avec ce que les proplétes ont dil de

ART. II. – Preuve de la vérité de la religion dans le celui du Messie.

Ibid.

premier commandement du Décalogue.

ibid. ART. 1. - Première preuve. Les propliètes ont prédit

ART. III. - Preuve de la vérité de la religion dans le que le règne du Messie sera sais richesses et sans

deruler commandement du Décalogue.

moyens humains.

Ibid.

CLAPITRE VIII.

Ibid. ÁRT JI. - Seconde preure. Regne éternel. 149
Anur.I. - Preuves que le culte extérieur prescrit par ART. III. — Troisième preure. Regne saus l'éclat et l'ap-
Muise c'a point de liaison nécessaire avec la religion, et pareil des rois.
quil u'est pas établi pour toujours.

ibid. ART. IV. - Q. atrième preuve. Règne de grace et de
· Arr. 11. - Le culie extérieur n'est point du premier sainteté.

130

dessein de Dieu.

81

ART. V. -- cinquièine preure. Rezne invisible el inté-

ART. II.-Le culte extérieur doit cesser dès que la ricur.

véritable justice sera aunoucée.

83

ART. VI. — sirièine preure. Règne sur le mépris des

ART. IV. - Preuves que le culte extérieur doit cesser richesses.
à la veille du Messie.

8%

Arr. VII. - Septième preure. Ragne qui l'a rienie
ART. V. -- Nouvelle preure que les Ecritures sont doi comuun avec celui les mau538 m., "CS.

103

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

153

[ocr errors]
[ocr errors]

ART. VIII. — quitiene preure. Regne pacifique et sans ART. I. - Si un seul prophèle arail crédit tout ce que victoires extérieures.

Jésus-Christ a souffert, la preuve serait moins divine. Ibid. ART. IX. - Neurièine preuve. Règne chez les nations. ART. II. — Le miracle est beaucoup plus grand lorsqne

ibid. plusieurs prophèles, séparés par les lieur et les lents. ART. X. - Dixième preure. Règne qui rend dociles les ont prédit ce que Jésus-Christ a fait et soufert. Ut rcis de la terre.

156 ART. III. - Par l'accomplissement des prophéties tours ART. XI. - Onzième preure. Règne parfait après que le les séducteurs sont convaincus d'imposture.

2012 Messie sera assis à la droite de Dieu.

'Ibid. ART. IV. - La preuve fondée sur l'accomplissement ART. XII. - Vérité des Ecritures.

157 des prophéties acquiert tous les jours une nouvelle CHAPITRE XXI.

Ibid. force. ART. I. - Ce qui a le plus contribué à l'aveuglement CHAPITRE II. des Juifs aurait dû les éclairer.

153 Examen des livres que les chrétiens regardent comme ART. II. - La mort et les ignonioies du Messie claire liviis. ment prédites par Isaie.

ibid. ART. I. – Les auteurs des livres chrétiens sont contenCHAPITRE XXII.

164 porains. Aucune histoire n'a été écrite par un aussi gruod ART. I. - Le Messie doit être mis à mort, selon Daniel. nombre d'auteurs contemporains.

ibid. ART. II. – Ils ont tous é é témoins oculaires. 205 ART. II. - Il doit être allaché à la croix el y mourir ART. III.- Première preuve qu'ils soil contemporaias. selon David, 106

216 ART. III. - N est prédi que la patience du Messie sera ART. IV. – Tous les faits historiques et toutes les eirregardée comme faiblesse, et sa couliance en Dicu coin me constances le prouvent. vaine.

168 ART. V. - Leurs livres ont été cités par des auteurs ART. IV. - Il est prédilue les Juifs pleureront celui contemporains des a otres.

28 qu'ils ont percé.

169 ART. VI.-L'Eglse a toujours discerné les Ecritures sin* CHAPITRE XXIII.

170 cères des supposées. Sans la lumière que la mort et les opprobres de Jésus ART. VII. — Elle n'a pas souffert que les vraies fussent Christ répandent sur les Ecritures, ell.:s seraieul inintel altérées.

211 ligibles.

ibid. ART. VUI.- Elle est plus ancienne que les Ecritures, et ART. I. - Premier erenple.

ibid. n'a reçu que celles qui élaient conformes à la ductrine des ART, II. - Second e.remple.

171 apôtres. ART. III. - Troisiè nie exemple.

* ART. IX. — La certitude des Ecritures fondée sur la ART. IV. - Quatrième eremple.

172 tradition. En quel sens il est vrai que sans l'autorité de ART. V. - cinquième exemple. 173 l'Eglise on ne croirait pas à l'Evangile.

214 CHAPITRE XXIV. ibid. CHAPITRE IV.

216 La mort de Jésus-Christ, sa sépulture, sa résurrectio:, Preuves que les Ecritures des chrétiens n'ont rien que sa gloire parmi les Gentils, prédiirs par les figures. ibid. de véritable et de sincère.

Ibid. ART. 1. - Première figure. Serpent d'airain. ibid. ART. I. — Preuves générales de la sincérité des éva. ART. II. – seconde figure. Moise priant les mains élen gélistes et des aj Oircs.

ibid. dues.

174 ART. II. -Preuves particulières. Areu de leur première ART. III. — Troisième figure. Jonas demeurant trois ignorance. jours et trois nuits dans le ventre d'un grand poisson, et ART. III. – Areu de leurs faiblesses.

217 en sortant plein de vie.

175

ART. IV. - Ils conviennent lous dans ce qui est essenART. IV. -- Quatrième figure. Joseph vendu et mis dans tiel, sans s'être concertés.

219 le tombeau en mystère, grand en Egypte, adoré par ses CHAPITRE V. frères.

16 Caractère des évangélistes divin ne convient qu'à eus ART. V. --- cinquième figure. La mort d'Abel, et la pu seuls.

ibid. nition de Cain.

177 ART. I. — Ils se contentent d'un récit sim le et sans CHAPITRE XXV.

178 réflexions, lors même qu'elles paraissent nécessaires. 25 Continuation de la même inatière.

ibid. Art. II. - Une telle mo 'ération n'est point l'effet de ERT. I. - sirième figure. Isaac.

l'artifice, mais d'une conduite surnaturelle. ART. II.--sepiième figure. Adam endormi, Eve Lirée de ART. III. -Leur simplicité et leur indifférence au a. son côić.

179 rente, en parlant de Jésus-Christ et de s.'s mystères. 233 ART. M. - fuilième figure. Agneau pascal, 180 ART. IV.- C'est un double prodige qu'un caractère si

ART. IV. - Neuvième figure. L'entrée du sanctuaire, in- singulier soit celui de tous les évangélistes. terdite même aux prêtres, permise une seule fois dans ART. V. - Aucun des évangélistes ni de leurs discipl s l'année au souverain pontife. 181 n'a fait remarquer leur modération.

231 ART. V. - Dixième figure. Sacrifice, dont le sang porté ART. VI. ---La différence entre le style figuré et aninė dans l'intérieur du tabernacle.

18? des prophètes et le style simple des évangélistes pronte CHIAM IRE XXVI.

184 que l'esprit de Dieu a condui, les uns et les autres. 233 Costination de la mene matière.

ibid. CHAPITRE VI. ART. I. – Onzième figure. Bouc émissaire. ibid. ART. I. - Les évangélistes ont scellé de leur sang ce ART. II. — Douzième figure. Le sacrilice de la génisse qu'ils out écrit.

186
ART. II. -Force de cette preuve.

356 ART. III. - Treizième figure. Sacrifice pour les léj reux. ART. III.- S'ils n'avaient pas été disciples de Jésus

138 - Christ, ils ne mériteraient pas d'être crus. ART. IV. - Quatorzième figure. Villes de refuge. 189 ART. IV. - Les mir.cles qu'ils rapportent ne pourrat

ART. V. - Quinzième figure. Ancienne alliance scellée être suspects. par le sang des animaux.

190 ART. V. - Dieu a réuni dans les érangél.stes tul ce ANT. VI - Combien la preuve tirée des figures rap qui peut former une persuasion parfaite. portées, est convaincante.

192 ART. VI. - Les Ecritures du Nouveau Testament telleTROISIEVE PARTIE. - Preuves les principes de la foi meal liées, qu'il faut les recevoir ou les rejeller loutes. chrétienne, par les livres du Nouveau Testameut. 193 CHAPITRE 1 REVIER.

ART. VII. - Elles ne sont pas particulières à ua seni Récapitulation des principales vérités établies dans la peuple comme l'Ancien Testament.

211 précédente partie.

ibid. CHANTITRE VII. ARTICLE PREMIER. -- Abrégé des points essentiels juis Preuves que le Nouveau Testament est dirin. ibid. qu'à la romesse du Messie.

ibid. ART. I. - Pourquoi les évangélisles uimitent pas les ART. 11. — Abrégé des preuves que le Messie est ve pro; hètes.

lia nu.

193 ART II. Première prente. De la divinité du Nouveau ART. IH. - Abrégé des préoves que Jésus-Christ est le Testament. Messie

197 ART. II. - Seconde preure. Jésus-Christ a communi ART. IV. - L'incrédulité des Juifs convertie en preuve. qué à ses aj Olres son autorité, avec sa sagesse et son es

198 pril. ART. V. - Ce qui a le plus contribué à l'aveuglement ART. IV. – Troisième preuve. Les a; oires n'ont mêle des Juifs est ce qui aurait dû les éclairer.

rien d'hui.ain avec leur doctrine.

216 CHAPITRE II.

200 Arr. V. - quatrième preuve. Ils assurent eus-menu's Réexions importantes sur les prophéties accomplies qu'ils élaient inspirés. par Jésus-Cluist,

ibid. ART. VI. ~ cinquième preure. Ils comparent la rérité

[ocr errors]

199

292

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

232

235

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

de leurs paroles à la certitude des promesses dout Jesus heureux des hommes. Christ ist garant.

218 ART. V. -- Tous leurs écrits pleins dc léinoignages de ART. vii. - sixièine prenve. Saint Paul assure qu'il a la fermeté de leur foi, et de l'innobilité de leurs ereçu immédiatement de Jésus-Christ l'Evangile qu'il prê. rance.

213 249 ART. VI. - Ils ont été si éloignés de l'artifice et de la ART. VIII. - Seplième preure. Il est essen:iel à la vraie dissimulation, qu'ils ont voulu qu'on reconnul les chrétiens religion et aux Ecritures d'étre divi ies, etc.

230 à leur simplicité et à leur candeur. CHAPITRE VIII.

ART. VII. - La parole des apolres lue les mcnlour's. Preuves de la résurrection de Jésus Christ. ibid.

297 ART. 1. - Pourquoi l'on commence par ce point ca, i ART. VUI. - Avant de les soupçonner de fanss té, il lal.

faudrait avoir prouvé la fausscté de leurs miracles. 18 ART. II. - Aucun fait indubitable n'a autant de preuves CHAPITRE XIV.

299 que la résurrection de Jésus-Christ. Ilid. Certilude de l'ascension de Jésus-Christ.

Ibid. ART. III. - On ne peut soupçouner aucyn des dis ART. I. - Union des principals circo.istances de ce ciples d'une crédulité précipitée.

mystère.

Ibid. ART. IV. – Ils ne lirent aucun état dans le commence ART. II. – Accomplissement des prédictions de Jésus. ment des témoignages les plus précis.

Christ avaut de monter au ciel.

305 ART. V. - Apparition de Jésus-Christ à la Madeleine. ART. III. – L'ascension de Jésus-Christ prédite par les 257 prophètes et accomplie.

ibid. ART. VI. - Preuves multipliées dans l'apparition de ART. IV. - Injustice de désirer qu'elle eat eu d'autres Jésus-Christ à ses apôtres le jour de sa résurrection. témoins.

304 288 ART. V. - Preuves de la sincérité des évangélistes ART. VII. - Incrédul.té de saint Thomas. 260 touchant ce mystère.

ibid. CHAPITRE IX.

261 ART. VI. - Impossibilité qu'ils aient inventé les préLes apôires peuvent-ils avoir été trompés au sujet de dictions et les promesses de Jésus-Christ.

303 la résurrection de Jésus-Christ ?

ART. VII. - Nouvelles preuves qu'ils n'ont rien ajouté. ART. I. - Lenteur des deux disciples d'Emmaüs à céder aux preuves de la résurrection.

ibid.
ART. VIII.- Modestie des évangélistes.

308 ART. IT. - Ordre d'aller attendre Jésus-Christ dans la ART. IX. – Modération et zèle des a ôtres et des Galilée. Muliilude de spectateurs.

érangélistes. Différence des auteurs du Nouveau TeslaART. III – L'apparition de Jésus-Christ sur les riva ment, quand ils parlent en laistorieus, et quand ils ius. ges du lac de Tibériude. Deux pêches miraculeuses. truisent.

307 66

ART. X. - Impression vive de la certitude de l'ascenART. IV. - Ce qui suit celle apparition, et qui est

sion de Jésus-Christ dans le ciel, sur les apôtres et les disparticulier à saint Pierre. 269 ciples.

308 Antr. V. - Amas de prenses dans les apparitions de CHAPITRE XV.

509 Jésus-Christ pendant quarante jours.

270 Vérité de la résurrection, de l'ascension et du suprême CHAPITRE X.

271 pouvoir de Jésus-Christ, déinontrée par la descente du Jésus-Christ a-t-il du se montrer à d'autres qu'à ses Saint-Esprit.

ibid. disci, les après sa résurrection?

ibid. ART. 1. - Différence de ce mystère, de ceux qui n'ont ART. I. – Raisons de désirer que les preuves de la ré- eu pour témuius que les disciples de Jésus-Christ. 310 surrection eussent été publiques. Répouse générale. ART. II. - Observations sur la desceule du Saint-Esprit. ibid.

511 ART. II. — Réponse plus particulière.

272 ART. III. – Si cet événement est certain, loul est cerART. III. – Réponse à toutes les raisous opposées. 274 tain à l'égard de Jésus Christ. CHAPITRE XI."

275 ART. IV. – Trentière preuve. Le don miraculeux des li est invraisemblable et impossible que les apôtres langues.

ibid. aient eu dessein de tromper.

ibid. ART. V. - seconde preure. Le courage subit des ART. I. -- Le dessein de tromper aurait da etre l'effel apôtres.

315 d'une conspiration générale ou de la persuasion. ibid. 'ART. VI. - Troisième preure. La connaissance sublime

ART. II. - On réunit dans le discours d'un seul tout ce que les ajotres ont des Ecritures. que tous les autres ont dû penser. 276 CHAPITRE XVI.

317 ART. III. - On propose dans le même discours les Continuation des preuves de la descente du Saint-Esmoyens nécessaires pour l'exécution du projet. 278 pril.

ibid. ÁRr. IV. - On y détermine le temps précis de l'exécu. ART. I. - Quatrième preure. Docilité miraculeus.. de tiou).

280

plusieurs Juis à la parole des apôtres. ART. V. - On avertit les apôtres des dispositions où ART. II. - (inquième preure. Désintéressement souIls doivent être par rapport à ceux qu'ils auront trompés. dain de l'Eglise de Jérusalem.

318 281 ART. 111. - sixième preuve. Accom, lissement majesCHAPITRE XII.

ibid. te el sensible des prophéties sur une lui intérieure et Jugement de ce qui a été proposé dans le chapitre pré nouvelle

319 cédent.

ibid. ART. IV. - Septième preure. Rapports merveilleux enArr. I. -- Préjugés qui ôlent au dessein de tromper tre l'ancienne et la nouvelle loi.

3.0 toute vraisemblance. 282 CHAPITRE XVII.

325 ART. II. -- Impossibilité du secret entre tant de compli. Preuves des mystères de Jésus Cbrist par les dons mices.

283 raculeux accordés anx Eglisus foouées par les apôtres. ART. III. - Quand le nombre en aurait été moindre,

ibid. tout secret éternel est impossible.

281 ART. I. - Première preure. Multitude de ces dons mi. ART. IV. - Les persécutions et les tourments les raculeux, publics et indubitables.

Ibid. auraient fait découvrir

ibid.

ART. II. – seconde preuve. Effusion de ces dons snr ART.V. – Point de vraisemblance dans les suppositions Corneille et sa famille. intimeinent liées avec l'exécution du print.

286 ART. III. - Troisième preuve. Effusion des mêmes ART. VI. – L'invention des fausses aparitions de Jé. dons sur les fidèles d'Eplese.

327 sus Christ absolument insoutenable.

ibid. ART. IV. - Quatrième preuve. Etonnement et désir de ART. VII. – Observations sur le rapport abrégé et Simon le magicien.

ibid. simple de ces apparitions.

287 ART. V. -- cinquième preure. Reproches de saint l'int CHAPITRE XIII.

288
aux Galates.

333 Continuation des preuves que les évangélistes u'ont pu ART. VI. - sirième preuve. Instructious de saint Paul avoir le dessein de tromper. Ibid. aux Corinthiens.

329 ART. I. - La résurrection de Jésus-Christ était cer- ART. VII. - Force d'un témoignage si divin par rapLaiue dès le matin du dimanche. Mensonge des gardes. port à Jésus-Christ et à l'Eglise chrétienne.

311 289

ART. VIII. - septiè ne preuve. Le peu d'état que les ART. II. - Saint Paul, converti par Jésus-Christ réssus. apôtres font de ces dous miraculeux, en comparaison de la cité. ibid. charité.

ibid. ART. III. - Combien les apôtres étaient éloignés ile ART. IX. - Caractère de la vraie religion ; elle a ce rendre un faux témoignage conire Dicu même. 290

290 qui sert à la démontrer et préfère ce qui la rend sainte. ART. IV. - Si les apôires n'avaieal espéré en Jésus

337 Christ que pour cette vie, ils se suaicut crus les plus mal. CHAPTERE ITIII.

ibid

ibid.

ibid.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

(27

[ocr errors]
[ocr errors]

ART. I. - La conrersion et la voestion de saint Paul les proplaces. Bient lout prétexle à l'incrédulité et à la déliance. 337 ART. II. – Autorité du témoignage de Jean-Baptiste. ART. II. – Discours sur le même sujet. 341 Prediction faite à Zacharie.

410 ART. III. — Conversion el vocation de saint Paul, col!l

ART. III. – Fécondité d'Elizabeth. La parole rendue à parées avec celles des Gentils.

344 Zacharie. ART. IV. – Conversion de saint Paul comparée avec la ART. IV. Jean dans le desert. vocation et la conversion future des Juifs.

313 ART. V. - Caractère personnel de saint Jean. Idéa CHAPITRE XIX.

347 qu'il a du Messie. Miracles faits par les apôtres.

ibid. ART.VI. - Refus de saint Jean de passer pour le Messie ART. I. - Nécessité d'examiner lusieurs miracles faits

415 par les a; ôtres.

ibid. ART. VII. - Saint Jean désire que la gloire de JésusART. 11. – Guérison miraculeuse d'un homme boiteux Christ augmente aux dépens de la sienne. de naissance. 318 ART. VIII. — Le martyre de saint Jean.

418 ART. III. – Paralytique de huit ans. Résurrection de ART.IX. — Force invincible de ces preuves réunies. Tabite.

352 ART. IV. – Efficace de l'ombre de saint Pierre. 353 CHAPITRE XXVI.

121 ART. V.- Mensonge d’Ananie et de Saphire, puni d'une La naissance de Jésus-Christ révélée par les anges aux mort soudaine. 354 pasteurs,

ibid. ART. VI. — Délivrance niraculeuse de saint Pierre. ART. 1. - Première réflexion. 5:53 ART. II. - Seconde réflexion.

491 CUAPITRE XX.

397 ART. III. - Troisième réflexion. Continualion de la même matière.

Ibid. ART. IV. - Quatrième réflexion. ART. I. — Saint Paul fraj pe d'aveuglement le magicien ART. V. - Cinquième réflexion.

Ibid. Barjésu.

Ibid.

ART. VI. — Sixième réflexion. ART. II. - Saint Paul fait un miracle si éclatant que ART. VII. - Septième réflexion.

428 les habitauts de Lystre le prennent pour un Dieu. 389 CHAPITRE XXVII.

ART. III. — Il ressuscite un jeune homme brisé par une Adoration des mages. Massacre des enfants à Belblébem chute d'un troisième étage. - 360 el aux environs.

ibid. ART. IV. — Preuves convaincantes que les miracles ART. I. - Difficultés qu'on peut opposer à ce ré-it. des apôtres ne peuvent être attribués à la magie. 361

ART. V. - Le démon condamné au sileuce, quoiqu'il ART. II. – Réponses générales à ces difficultés. 452 affectal de reudre témoignage à saint Paul et à l'Evan ART. III. – Impossibilité de nier des fails si liés avec gile.

302 l'histoire publique. CHAPITRE XXI.

303 ART. IV.- Le silence de Josèpbe confirme la vérité des Les miracles opérés par Jésus-Christ sont certains et

fails qu'il supprime. prouvent invinciblement qu'il est le Messie promuis et le Ari. V. - Du répond en particulier aux dificultés. Jils de Dieu.

bis. ART. I. — Changement de l'eau en via aus noces de ART. VI. — Mystère caché scus l'histoire de l'adoratioa Caua. 361 des mages.

458 ART. II. - Première multiplication des pains dans le dé- CHAPITRE XXVII. serl.

Témoignage du Père Eleracl rendu à Jésus-Christ dans ART. III. - Seconde multiplication des pains. 369 son baptême.

ibid. ART. IV. - Jésus-Christ ‘marche sur les flols , y fail ART.' I. - Circonstances qui ont préparé ce tétuojmarcher saint Pierre, calme la mer et les vents. 371 goage.

ART. V. Jésus-Christ reveillé par ses apôtres. Protec ART. II. – Usage qu'on esprit sincère doit faire de ce lion de l'Eglise promise pour toujours.

téinoignage. ART. VI. -Délivrance d'un homme possédé par une lé ART. III. - Preuves de la vérité de ce témoiguage. gion de démons. Allention de Jésus-Christ sur le moindre de ses élus.

376 Art. IV. – Nouvelles démonstrations tirées du fond da ART. VII. – Pourquoi le nor:bre des possédés était même mystère.

415 fort grand au temps de Jésus-Christ ? 379 CHAPITRE XXIX.

447 CHAPITRE XXII. 381 Miracle de la transfiguration.

ibid. Continualion de la même matière.

ibid. ART. J.-Promesses du miracle de la transfiguration.ibid. ART. I. - Paralylique présenté à Jésus-Christ, par l'ou ART. II. ~ Certitude du miracle, prouvée par les réverture dil toit. 582 flexions simples et naturelles.

19 ART. JI. -- Avengle de naissance guéri.

383 ART. III. - Nouvelles preuves plus particulières. 454 ART. III. - Efforts des Pharisiens pour obscurcir ce ART. IV. - Non seulement ce mystère a été réel, mais miracle.

383

il a du l'elre. Art. IV. – Profondeur des desseins de Jésus-Christ ART. V. - Explication de quelques circonstances. Irdans un tel miracle.

587 portance de ces paroles : Ecoulez-le. ART. V. - Résurrection de la fille du chef de la synago QUATRIEME PARTIE. – Preuve des mèmes principes gue. Guérison d'une femme par le seul allouchement de par la conversion du monde. la frauge de la robe de Jésus-Christ. 389 CHAPITRE PREVIER.

rbid. CHAPITRE XXIII.

392 Dessein de Jésus-Cbrist d'éclairer el de convertir Continuation de la niême matière. ibid. Lout le monde.

sbid ART. I. – Résurrection du lils unique de la veuve de ART. I. – Abrégé du plan de cette quatrième partie. Naim.

ibid. ART. II. — Résurrection de Lazare.

394 ART. II. - Jésus-Christ sort de l'obscurité de sa reART. III. — Preuve de celle résurrection.

traite pour exéculer le plus grand dessein. ART. IV. Conséquencus d'un tel miracle.

400 ART. III. – Jésus-Christ dès le commencement de sa CHAPITRE XXIV.

401 manifestation a donné à son dessein loute l'étendue qu'il Nouvelles preuves de la rérité des miracles de Jésus a eue par le succès. Christ.

Ibid. ARTIV. - Au lieu des moyens conformes la sagess: ART. I. - Première preuve. Pouvoir donné par Jésus. buinaine Jésus-Christ en a choisi même de contraires. Christ à ses apôtres et aux soixante-douze disciples. 403

ART. II. - Seconde preuve. Calomnies des Juifs. 404 ART. 1. - Il se soumit au boplême de saint Jean

ART. III. - Troisième preure. Jalousie des babilanls de Nazareth.

Ibid.

ART. VI. - Choix étonnant de quelques pêcheurs ART. IV. – Quatrième preuve. Reproches de Jésus pour apôtres. Nulle liaison avec les grands et les sages Christ aux villes où il avait fait plusieurs miracles. 403 de la valion.

ART. V. - cinquième preuve. Tradition ancienne des Art. VII. – Refus de la royauté et de se méler dr Juifs, qui attribuent les miracles de Jésus-Christ à la pro. alaires temporelles. nonciation du nom de Dieu ou à la magie. , ibid. Art. viif. – Les prêtres et les pharisiens reprises

ART. VI. - Réfutation de cette calomnie quant à la public el sans ménageinent. magie.

ART, IX. – Jésus-Christ prédit sa mort prochaine. CHAPITRE XXV. 48

Hid Témoignage de saint Jean-Baptiste.

ibizl. ART. X. - Jesus-Christ n'emploie aucun moren hunain ART. I. - Jean-Ba, tiste est le précurseur prelil par pour s'allacher ses disciples, el ne leur prédit que les

[ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]
[ocr errors]

ART TV

« PredošláPokračovať »