Obrázky na stránke
PDF
ePub

Tu pias lætis animas reponis Sedibus, virgaque levem coerces Aurea turbam, superis deorum

Gratus et imis.

Des ombres les essaims divers,
Et dans l'heureux séjour, sous de riants ombrages,

Aimé des cieux et des enfers,
Tu déposes sans bruit les justes et les sages.

CARMEN XI.

AD LEUCONOEN.

Tu ne quæsieris, scire nefas, quem mihi, quem tibi

Finem dî dederint, Leuconoe; nec Babylonios

Tentaris numeros. Ut melius, quidquid erit, pati !

Seu plures hiemes, seu tribuit Jupiter ultimam,

Quæ nunc oppositis debilitat pumicibus mare

Tyrrhenum, sapias, vina liques, et spatio brevi

Spem longam reseces. Dum loquimur, fugerit invida

Ætas. Carpe diem, quam minimum credula postero.

ODE XI.

A LEUCONOÉ.

Leuconoé, qu'une coupable envie

Ne t'entraîne pas à savoir
Quel terme assigne à notre vie

Des dieux le suprême pouvoir.
Des Babyloniens fuis la vaine science,
Et du sort, quel qu'il soit, sache accepter la chance.
Que le ciel à tes jours joigne des jours nombreux,

Ou renferme ton existence Dans ce dernier hiver, qui des flots orgueilleux Voit, au pied des rochers, se briser l'impuissance, Vis en sage, à tes vins donne des soins heureux,

Et n'attache pas, dans tes væux,
A cette courte vie une longue espérance.
Pendant que nous parlons, le temps jaloux s'enfuit.

Saisis donc le jour qui s'avance,
Sans trop croire au jour qui le suit.

CARMEN XII.

AD AUGUSTUM.

Quem virum aut heroa lyra vel acri
Tibia sumes celebrare, Clio?
Quem deum ? Cujus recinet jocosa

Nomen imago,

Aut in umbrosis Heliconis oris,
Aut super Pindo, gelidove in Hæmo,
Unde vocalem temere insecutæ

Orphea sylvæ,

Arte materna rapidos morantem
Fluminum lapsus, celeresque ventos,
Blandum et auritas fidibus canoris

Ducere quercus ?

Quid prius dicam solitis Parentis Laudibus ? qui res hominum ac deorum, Qui mare et terras, variisque mundum

Temperat horis;

« PredošláPokračovať »