Obrázky na stránke
PDF
ePub

DE
L'HONNEUR
QU'ON DOIT A DIEU

DANS

SES MYSTERES

ET DANS
SES SAINTS
LES JOURS CONSACRÉS

A SON CULTE.
Par M. Paccori.

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

so

A PARIS,
GUILLAUME DESPRE Z, Imprimeur

& Libraire, ordinaire du Roi ,

Chez

JEAN DBS ESSA RIZ, Libraire, rue
S. Jacque, à S. Prosper & aux trois Vertus.

M. DCC. XXV I.
Avec Approbation & Privilege du Roy.

[merged small][ocr errors]

PRÉFACE

R

I EN n'est plus important ni plus interessant pour le Salut des Fidéles, que ce qui fait le

sujet de ce petit Ouvrage. Il s'agit de la maniere de rendre à Dieu fos hommages dor de l'adorer dans les grands Mysteres de notre Religion , qu'il a bien voulu operer du nous reveler pour étie l'objet de notre foi , le fondement de notre esperance , le gage de l'amour qu'il nous porte, le motif de celui que nous lui devons , do le sujet de notre reconnoissance e de nos actions de graces. Il s'agit de l'honneur qu'il exige de nous par raport à tant de Saints qui jouissent de lui dans le ciel , lorsque l'Eglise en fait la féte sur la terre. Leur sainteté de la gloire qu'ils possedent, sont des dons de fa min sericorde : & tout ce qu'ils sont , ils le font par la grace. Ce sont des hommes qui ont été ce que nous sommes ; & nous

devons afpirer à devenir ce qu'ils ont été en ce monde , & ce qu'ils sont dans l'autre. Ils sont pour nous des modéles de vertu ; du nous devons les imiter. Ils sont grands à ses yeux ; & nous devons les honorer. Ils sont pleins de charité pour nous ; & nous devons les aimer e prendre part à leur bonheur. Ils sont puissans auprès de lui ; ou nous devons nous proCurer leur protection du le secours de leurs fuffrages. Qui n'a pas soin d'étudier er d'honorer les Mysteres , & de rendre gloire à Dieu des merveilles qu'il a operées dans les Saints , en ces grands jours qui sont institués pour cela, se prive indubitablement des fecours de des avantages qu'il Ja attachés pour notre santification & notre salut : low qui se prive de tant de biens & de graces , court grand risque de fe perdre.

Le Fils de Dieu ne s'est incarné, n'est venu en ce monde sous la forme dau dans la nature de l'homme , n'a vécu dobabité parmi nous , n'est mort, refufcité de monté au Ciel, ne nous a rerelé les grandeurs de Dieu & ses mysteres les plus profonds , que pour operer notre rédemtion & notre salut ; pour nous apprendre à lui Tendre nos hommages , nos adorations , nos a&tions de graces ; à recevoir avec la Joumission d'une foi pleine & entiere, fou

tenue de l'esperance des biens éternelo's & operante par la charité , toutes les verić tés qu'il lui a plú de nous enseigner par la bouche de ce Fils unique en qui il a mis toute son affection , & qu'il nous ordonne d'écouter comme notre unique Maître; de renoncer à nous - mêmes aux créatures , pour n'aimer ce ne servir que lui: feul , & lui consacrer toute notre vie , nos lumieres , nos sentimens , les mouvemens de notre volonté , nos paroles , nos actions , tout ce que nous avons reçu de sa bonté , par un parfait anéantissement de notre propre orgueil & de nos cupidités. Tout nous vient de sa main , tout est de lui , tout doit retourner à lui comme à son principe do à sa fin. C'est-uniquement le but, ce doit être en nous l'effet de tous ces grands Mysteres. Eclairée ele animée de l'Esprit saint qui la gour verne , l'Eglise les dépeint aux yeux de notre foi chaque année dans les Fêtes qu'elle a instituées pour nous en renouveller la mémoire , de nous obliger à les méditer, à en témoigner à Dieu notre recon:noissance , e à en tirer le fruit que nous devons pour notre avancement de la consommation de notre salut.

Jesus-Christ nous a donné encore pour nous servir de modéles, pour nous animer: à travailler à notre santification & à nos

« PredošláPokračovať »