Répertoire général du Théâtre Français: composé des tragédies, comédies et drames des auteurs du premier et du second ordre, restés au Théâtre Français; avec une table générale ...

Predný obal
Mme veuve Dabo, 1822
 

Èo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nena¹li ¾iadne recenzie.

Iné vydania - Zobrazi» v¹etky

Èasté výrazy a frázy

Populárne pasá¾e

Strana 100 - Tu veux qu'un furieux qui sort de son accès, Qui vient de se porter au plus coupable excès, Qui vient d'accumuler blessure sur blessure, Opprobre sur opprobre, injure sur injure, Aille aussitôt braver l'objet de sa fureur, Et s'offrir à des yeux qu'il a remplis d'horreur : La honte me retient... DAMON. D'Urval, elle t'abuse. La honte est dans l'offense, et non pas dans l'excuse.
Strana 100 - DAMON. L'amour pardonne tout. Mais je t'ouvre un moyen; Je dois avec Co.nstance avoir un entretien; C'est sans doute au sujet de tout ce qui se passe: C'est elle qui m'a fait demander cette grâce; Pendant le bal, j'espère en trouver le moment. Nous sommes convenus de ce déguisement; Je dois rester masqué.
Strana 106 - LE MASQUE. Voyez. . . CONSTANCE. C'est une lettre. Vous tremblez. . . Je frémis. . . On ne veut plus me voir. C'est le coup de la mort que je vais recevoir. . . (Elle ouvre le billet.) De la main de Durval ces lignes sont tracées. Mais que vois- je?
Strana 14 - CONSTANCE. Du moins je m'en défie. Oui , je crois qu'en secret elle y prend intérêt. . . ARGANT. Pourquoi refuse-t-elle un homme qui lui plaît? CONSTANCE. Ce n'est point un refus; c'est de l'incertitude. On ne s'engage point sans quelque inquiétude : En cela j'aurois tort de la désapprouver. Peut-être auparavant elle veut s'éprouver , Peut-être qu'elle cherche autant qu'il est possible A s'assurer du cœur qu'elle a rendu sensible.
Strana 96 - Ils sont faux ; mais enfin je cède à ta prière : Suis-moi, je t'en ferai la confidence entière. Mais ce n'est point l'espoir d'être désabusé, Qui m'arrache un récit que j'aurois refusé. Je te veux inspirer la fureur qui m'anime : Tu sens que j'ai besoin de plus d'une victime. Puisque j'ai des rivaux, je dois compter sur toi, Et tu vas t'engager à te perdre avec moi.
Strana 364 - Le monde vous doit-il inspirer tant de goût? Se peut-il qu'à vos yeux il offre assez de charmes Pour préférer d'y vivre au milieu des alarmes, Et de l'incertitude où je vois votre sort ? Lorsqu'à l'abri de tout, tranquille dans le port, On peut ainsi que vous se rendre fortunée, Faut-il mettre au hasard toute sa destinée? On ne doute de rien dans le cours des beaux jours; On croit que l'avenir y répondra toujours.
Strana 31 - DURVAL, en le ramenant. Je puis t'en informer sans aucune imprudence. Cet objet si charmant dont je reprends les lois, Mais que je crois aimer pour la première fois, Cette femme adorable à qui je rends les armes, Qui du moins à mes yeux a repris tant de charmes . . . C'est la mienne.
Strana 12 - Oui ; mais on a pris soin de lui gâter l'esprit. Damon et votre époux en sont dans un dépit. . . Qui peut donc avoir mis dans son cœur trop crédule Cet effroi mal fondé, ce dégoût ridicule, Cette aversion folle, et ces airs de mépris, Qu'elle a pour l'hyménée? Où les at-elle...
Strana 245 - C'est un titre banal. On ne peut faire un pas Qu'on ne voie accorder ce nom imaginaire A tout venant, à gens qui ne sont bien souvent Que des cerveaux brûlés, des têtes à l'évent, Que les plus fats de tous les hommes. Ce qu'on prend pour...
Strana 119 - Je n'imaginorâ pas être dans l'esclavage. Dans ma profession il est quelques loisirs, Que la gloire permet de prêter aux plaisirs : Quand il en sera temps, je pourrai m'y soustraire. Je ne sais point manquer où je suis nécessaire. MÉLANIDE. J'ai vu que votre ardeur et votre activité Ne se mesuroient pas sur la nécessité.

Bibliografické informácie