Obrázky na stránke
PDF
ePub

préside à la planète qui porte son nom. Lorsqu'il regnoit en Phénicie, il eut de la nymphe Anobret un fils unique nommé Ieoud. Le pays étant menacé d'un grand danger de guerre ou de peste, Kronos revêtit son fils des ornemens royaux , et l'immola, comme une victime de propitiation, à son père Uranus, sur un autel qu'il avoit élevé (1).

On découvre aisément dans ce récit une ancienne tradition de l'Orient, défigurée par l'historien grec. Il nous dit lui-même que Kronos étoit appelé Il par les Phéniciens , et son témoignage est confirmé par celui de Damascius (2). Or, suivant saint Jérôme, l'Il des Phéniciens est le même que l'El des Juifs, c'està-dire un des dix noms de Dieu (3), et c'est en effet le nom que toutes les nations de l'Orient donnoient originairement au Dieu suprême (4).

(1) Euseb., Præpar. Evang. , lib. I, cap. X , p. 30 et 40; lib. IV, cap. XVI, p. 142.

(2) Φοίνικες και Σύροι τον Κρόνον Ηλ, και Βήλ, και Βολάθης śrovoué covoiv. Ap. Photium, cap. CCXLII, pag. 1050, Colon. 1611.

(3) Phænicibus Il, qui Hebræis El , quod est unum de decem nominibus Dei. Hieron, Ep. CXXXVI ad Marcellum.

(4) Bryant's Analysis of antient Mythol., tom. VI,

pag. 238.

[ocr errors]

11 est donc clair que Kronos n'étoit pas un roi qui eût régné sur un petit canton de la Syrie , et cette partie du récit de Philon est évidemment une fable.

Il résulte de là, dit un savant Anglais, que le sacrifice dont il s'agit « ne fut point primitive» ment une imitation, mais un type, ou la re» présentation d'une chose à venir. C'est, dans » le monde païen , le seul exemple d'un sacrifice » que l'on ait appelé mystique, et il est accom

pagné de circonstances très-extraordinaires.

Kronos, que nous venons de voir être le même » que El et Elioun, est nommé le Très-Haut , » celui qui est élevé au-dessus des cieux (1). Il » est dit en outre que les Elohim combattent avec » lui (2). L'auteur même du récit l'appelle le

Seigneur du ciel (3). Ces sacrifices n'avoient

donc, comme je l'ai déjà dit , aucun rapport à » une chose passée, mais faisoient allusion à un

grand événement qui devoit s'accomplir dans la suite. Probablement ils furent institués, en

conséquenced'une tradition prophétique, con► servée dans la famille d'Ésaü, et transmise

»

[ocr errors]

(1) Υψιστος, Υψουρανιος.

(2) Σύμμαχοι Ιλου του Κρόκου Ελoείμ επεκλήθησαν. Εuseb., Præp. Evang., lib. I,.cap. X, pag. 37.

(3) Kúpeos oupavou.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

» par elle au peuple de Chanaan. Le récit est » sans doute mélangé de choses étrangères, et » accommodé au goût des Grecs. Mais déga

geons-le de la fable, autant que nous le pourv rons, et peut-être arriverons-nous à la vérité qu'elle cache. » « Le sacrisice mystique des Phéniciens exigeoit que ce fût un prince qui l'offrit , et que » la victime fût son fils unique. Or, comme j'ai » montré que ces circonstances ne peuvent se » rapporter à rien d'antérieur, considérons-les » comme futures, et voyons quelles conséquences

il en résultera ; car si le sacrifice des Phé» niciens étoit le type d'un sacrifice à venir, la » nature de celui-ci sera connue par la repré» sentation qui le figure.

» Ainsi donc El, la Divinité suprême, qui a pour associés les Elohim, devoit, dans le progrès des temps, avoir un fils bien-aimé (1)

unique (2), qui seroit conçu, comme l'expli» quent quelques-uns, de la grâce (3), et selon

mon interprétation, de la fontaine de lumière. » Il devoit être appelé Teoud , n'importe à quoi

[ocr errors]

(1) Ayatýmov. (2) Μονόγενη.

(3) Bochart croit que le mot Anogret signifie conçu de la grâce.

>

[ocr errors]

» ce nom puisse se rapporter, et être offert en

sacrifice à son père , par voie de satisfaction (1) » et de rédemption (2), pour expier les péchés des » autres , détourner la juste vengeance de Dieu ,

prévenir la corruption universelle, et en même

temps, la ruine générale (3). Et ce qui n'est » pas moins remarquable , il devoit accomplir » ce grand sacrifice, revêtu des emblèmes de la » royauté (4). Certes, ce sont là de fortes expres» sions; et cet ensemble de circonstances, dont » chacune offre un sens profond, ne sauroit être

l'effet du hasard. Tout ce que j'ai demandé

qu'on m'accordât, c'est que ce sacrifice mysti» que étoit le type d'une chose à venir. Jusqu'à

quel point correspond-il à la chose à laquelle

je pense qu'il fait allusion , j'en laisse le juge» ment au lecteur (5). »

Ainsi l'attente d'un Homme-Dieu , sauveur et docteur du genre humain, est aussi ancienne que le monde; et soit que l'on considère les croyances des peuples , 'les témoignages des poëtes et des philosophes , les institutions reli

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

(1) Aútpov.
(2) Τιμωρούς δαίμοσι.
(3) Αντί της πάντων φθοράς.
(4) Βασίλικα σχήματι κεκοσμήμενος.

(5) Bryant's analysis of antient Mythol., tom. VI, p. 380-382. London, 1807.

gieuses, les rites expiatoires, et particulièrement le sacrifice chez toutes les nations, il est manifeste qu'il n'y eut jamais de tradition plus universelle. Malgré sa haine pour le christianisme, Boulanger lui-même n'a pu s'empêcher de le reconnoître. Il avoue que les anciens attendoient des dieux libérateurs, qui devoient régner sous une forme humaine ; et que des imposteurs ont souvent profité de cette disposition pour se faire honorer comme des dieux descendus du ciel. Il trouve cette opinion profondément enracinée dans l'esprit de tous les peuples, et il en cite des exemples frappans (1).

« Les Romains, dit-il, tout républicains qu'ils » étoient, attendoient du temps de Cicéron un » roi prédit par les Sybilles, comme on le voit » dans le livre de la Divination de cet orateur

philosophe ; les misères de leur république » en devoient être les annonces, et la monar

chie universelle la suite. C'est une anecdote » de l'histoire romaine à laquelle on n'a pas

fait » toute l'attention qu'elle mérite.....

Les Hébreux attendoient tantôt un conquérant, et tantôt un être indéfinissable, heureux et malheureux; il l'attendent encore.....

[ocr errors]
[ocr errors]

(1) L'antiquité dévoilée par ses usages, tom. II, 1. IV, ch. III, p. 369 et suiv.

[ocr errors][ocr errors]
« PredošláPokračovať »