Obrázky na stránke
PDF
[ocr errors]
[ocr errors][merged small]

JM ous devons expliquer comment cet ouvrage, qui formera cinq volumes au lieu de trois que nous avions annoncés, s'est étendu au delà des limites dans lesquelles nous pensions pouvoir nous renfermer, . .

Les personnes qui ont eu la bonté de nous lire avec quelque attention , verront bientôt que nous n'avons rien changé à notre plan primitif, et que tout le fond des deux volumes que nous publions, y entroit nécessairement, Mais notre dessein étoît d'abord de ne présenter que des résultats généraux, en négligeant les détails que nous supposions bien connus.

Les discussions qu'a fait naître une question philosophique traitée dans le XIIIe chapitre de l'Essai, question d'une extrême importance et qui tient à la racine même du christianisme et de la raison humaine, nous ont appris ce que nous ignorions, c'est qu'aujourd'hui l'on s'ocrçupe très-peu d'étudier l'antiquité, qu'on la connoît à peine, et que si nous ne donnions pas toutes les preuves des propositions les plus incontestables, et que jusque-là il nous avoit paru suffisant d'énoncer, on les regarderoit comme des paradoxes, et que nous manquerions entièrement notre but. Il ne nous étoit plus dès lors permis d'hésiter.

Au reste, en exposant la tradition du genre humain sur les dogmes qui sont le fondement de la Religion chrétienne, en citant les textes au bas des pages, afin qu'on puisse juger de notre exactitude et de notre bonne foi, nous avons bien prévu qu'on nous accuseroit de prouver longuement ce qui n'avoit pas besoin de preuves; mais si nous nous étions épargné le travail de les recueillir, ceux-là même qui nous feront ce reproche, auroient dit que nous avançons ce qui n'est pas prouvé. Placés ainsi entre deux inconvéniens, celui d'ennuyer peutêtre, et celui de ne convaincre qu'un petit nombre de nos lecteurs, nous nous sommes décidés pour le parti qui ne pouvoit compromettre que notre amour-propre, et qui nous sembloit le plus favorable aux intérêts de la vérité.

Que cette vérité sainte pénètre dans les esprits; il importera peu ensuite qu'on critique ou qu'où approuve la méthode que nous avons adoptée.

[ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Page». V

Première conséquence du

principe de l'autorité :la

Traie religion est nécessai-

rement révélée de Dieu. . i

Seconde conséquence • du

principe de l'autorité : le

christianisme est la religion

révélée de Dieu 26

— De la loi mosaïque et du

peuple Juif. ....... 4«

— Des cultes idolâtriques... 58

— L'unité est un caractère du

christianisme i85

— L'universalité est un carac-

tère du christianisme . . . a5i

— Suite du même sujet. ... 348

— Suite du même sujet. . . . 468

[ocr errors][graphic]
« PredošláPokračovať »