Obrázky na stránke
PDF
ePub

On trouve chez le même Libraire, l'ouvrage suivant du même Auteur.

Histoire des désastres de Saint-Domingue , précédée d'un

tableau du régime et des progrès de cette Colonie depuis sa fondation jusqu'à l'époque de la révolution française , 1 vol. in-8°, avec carte.

SUR LA COLONIE

DE

SAINT-DOMINGUE,

OU

Examen approfondi des causes de sa ruine, er des

mesures adoptées pour la rétablir ; terminées par
l'exposé rapide d'un plan d'organisation propre à lui
rendre son ancienne splendeur ;
Adressées au Commerce et aux Amis de la prospérité

nationale.

Est modus, in rebus, sunt certi denique fines,
Quos ultrà citraque nequit consistere rectum.

T O M E P R E MI E R.

A P A RIS,
Chez GARNERY, Libraire, rue Serpente, no. 17.

[merged small][ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small]

AVERTISSEMENT.
DANS

ANS ces tems de crise, où tout semble sorti de sa sphère , où les imaginations malades et exaspérées, n'aiment que ce qui les remue fortement ou qui caresse leurs chimères, c'est un faible moyen pour fixer l'attention , que de chercher uniquemint à se rendre utile. On réussirait mieux en flattant les passions et les haînes. Etranger, j'ose le dire, à de pareils sentimens, voici la seconde fois que je prends la plume , avec le paisible et honorable objet de l'utilité publique. J'ai déjà rempli une tâche intéressante envers la vérité et ma patrie : j'ai dévoilé avec franchise et impartialité des

des crimes et les causes importantes à connaître d'une foule d'évènemens sur lesquels l'éloignement et les efforts de l'intrigue ont répandu jusqu'aujourd'hui d'épaisses ténèbres. J'ai dit ce que je savais ; j'ai raconté des faits qui se sont passés sous mes yeux , et sur lesquels je ne suis que trop en état de rendre témoignage. Je n'ai

&6 X2

erreurs

eu en vue que de remplir un devoir , et je me crois maintenant à l'abri du blâme, que je rejette désormais tout entier sur ceux qui, quelque soit leur motif, n'auront

pas su ou voulu apprécier celui qui me dirige, ni profiter de la lumière que j'ai tâché de répandre sur cette question si simple et

pourtant si obscure.

Je n'ai tracé, jusqu'ici , que des faits : j'ai écrit l'histoire rapide des préjugés de Saint-Domingue , de son éclat passager et de ses malheurs. Après avoir ému les ceurs sensibles par ce récit douloureux , j'avais contracté l'engagement d'indiquer quelques moyens propres à tarir la source des larmes qu'on n'a pu, sans doute, refuser à ses infortunes. Ces moyens consistent dans l’énonciation de quelques vérités, quelles j'avais cru devoir attendre des tems plus tranquilles et des circonstances plus favorables à leur développement. Mon cæur se remplissait des plus douces espérances : je me flattais qu'à l'instar des maux dont la mesure s'est comblée avec une rapidité effrayante, un premier pas vers le bien en

pour les

« PredošláPokračovať »