Histoire des ordres monastiques, religieux et militaires, et des congregations seculieres de l'un & l'autre sexe, qui ont esté establies jusque'à present;: contenant leur origine, leur fondation, leurs progrès, les évenements les plus considerables qui y sont arrivés, la decadence des uns et leur suppression, l'aggrandissement des autres, par le moïen des differentes reformes qui y ont ésté introduites. Les vies de leurs fondateurs & de leurs reformateurs: avec des figures qui representent tous les differens habillements de ces ordres & de ces congregations..

Predný obal
Chez Nicolas Gosselin, 1714
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Iné vydania - Zobraziť všetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 425 - Bibliothèque publique > un dans celle de notre Château du Louvre , & un dans celle de...
Strana 139 - Leurs cellules sont si étroites , qu'un homme a de la peine à s'y étendre. Ils ne mangent point de viande non plus que les autres religieux d'Ethiopie. Ils sont toujours appliqués à Dieu et à. la méditation des choses saintes ; c'est là toute leur occupation. J'y vis un vieillard âgé d'environ soixante - six ans , qui n'avoit vécu pendant sept ans que de feuilles d'olivier sauvage.
Strana 298 - Quibus omnibus, & fingulis, etiamfi pro fufficienti illorumderogatione de illis , eorumque totis tenoribus ipecialis , fpecifica, expreffa , & individua , ас de verbo ad verbum , non autem per claufulas generales idem importantes mentio , feu...
Strana 395 - Çhifres forment le nom de Marie au milieu de deux Couronnes. Celui des Chevaliers de Juftice confifte en une Dalmatique de fatin blanc , fur laquelle il ya une Croix de la hauteur & de la largeur de la; Dalmatique , écartelée de couleur tannée & de finople , & par deiTus la Dalmatique un long Manteau de Velours amalante >au cofté gauche duquel il ya une Croix tannée en bro-» Ddd ij, HISTOIRE DES ORDRES RELIGIEUX, *- derie , au milieu de laquelle il ya l'Image de la Vierge.
Strana 147 - Hôpitaux, ils euflene à donner main forte à ces Chevaliers , & à contraindre l'es Lépreux de fe retirer chez eux avec leurs biens meubles & immeubles. Alexandre IV. par une Bulle de Tan iiff.
Strana 152 - Abyflin marquoit , n'étoit pas foûtenable; .c'eft- pourquoi il s'eft contenté d'en mettre feulement deux cens cinquante, quoique cet Abyflin , qui fe contredit en plufieurs endroits, en ait marqué deux mille fept cens. Mais comme dans un autre endroit il n'en marque que dix-fept cens , & dans un autre deux mille cinq cens , quel fond peut-on faire fur un tel témoignage ? feroit-il poflible que tant d'Abbayes fi confiderables ayent été ruinées depuis environ fix vingts ans que cet Abyflin...
Strana 155 - Pape; & ces Chevaliers ont une robe noire à grandes manches, avec la Croix à huit pointes fur la poitrine. Il ya auflî à la Bibliothèque du Roi de France une Eftampe de l'an i yzj-.
Strana 70 - Le lendemain, il avait déjà marché trois heures, quand il vit, au milieu des anges, des prophètes et des apôtres , Paul monter en haut , revêtu d'une blancheur éclatante. Aussitôt il se prosterna sur le visage, jeta du sable sur sa tête, et dit en pleurant : Paul, pourquoi me quittez-vous?
Strana 148 - Chevaliers Hofpitaliers, qui d'ailleurs s'étoient beaucoup relâchez de leur premier Inftitut, principalement ceux d'Italie , étoient devenus inutiles. C'eft ce qui obligea le Pape Innocent VIII. de fuprimer leur Ordre, & de l'unir avec tous les biens qui lui apartenoient , à l'Ordre de St. Jean de Jerufalem, par une Bulle de l'an 1490. mais cette Bulle ne fut point reçue en France, où il ya toujours eu des Grands- Maîtres de l'Ordre de St.
Strana 11 - J te de ce saint, qu'on peut supposer qu'ils eurent beaucoup moins de chemin à faire que les autres pour parvenir à la véritable religion , et qu'ayant trouvé dans la doctrine de saint Marc et dans sa conduite , un modèle de perfection beaucoup plus achevé que celui qu'ils suivaient, ils n'eurent aucune peine à l'embrasser. C'est, ajoute-t-il, tout ce qu'on a lieu de croire de gens qui fuyaient la vanité et l'orgueil comme...

Bibliografické informácie