Journal de la régence (1715-1723)

Predný obal
H. Plon, 1865 - 559 strán (strany)
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Iné vydania - Zobraziť všetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 90 - Qu'on ose des fureurs avouer la plus noire? Vous pensez qu'approuvant vos desseins odieux, Je vous laisse immoler votre fille à mes yeux ? Que ma foi, mon amour, mon honneur y consente
Strana 488 - Parlement, et que, sur le repli d'icelui, il soit mis que lecture en a été faite et l'enregistrement ordonné; ouï et ce requérant son procureur général, pour être le contenu en icelui exécuté selon sa forme et teneur...
Strana 488 - Enjoint aux substituts du Procureur général du Roi d'y tenir la main et d'en certifier la cour dans un mois, suivant l'arrêt de ce jour. A Paris en Parlement le dix-huit mars mil sept cent sept. Signé : Dongois. Frontispice de thèse au xvin
Strana 339 - Providence; et c'est pour lui rendre les actions de grâces qui lui en sont dues que je vous fais cette lettre, pour vous...
Strana 200 - ... dettes , les réaliseurs en argent le mettraient au jour pour le prêter au roi, vu la facilité des billets payables au porteur. M. de la Houssaye continua son discours. Après qu'il fut fini , il fut arrêté tout d'une voix qu'il serait nommé des commissaires pour liquider les rentes sur le roi tant perpétuelles que viagères, les actions rentières et intéressées, les comptes en banque et les billets de banque. M. le duc d'Orléans dit qu'il...
Strana 91 - Moi, je voulais partir aux dépens de ses jours? Et que m'a fait à moi cette Troie où je cours ? Au pied de ses remparts quel intérêt m'appelle ? Pour qui, sourd à la voix d'une mère immortelle.
Strana 159 - J'ai vengé l'univers autant que je l'ai pu : La mort dans ce projet m'a seule interrompu. Ennemi des Romains et de la tyrannie, Je n'ai point de leur joug subi l'ignominie ; Et j'ose me flatter qu'entre les noms fameux Qu'une pareille haine a signalés contre eux, Nul ne leur a plus fait acheter la victoire, Ni de jours malheureux plus rempli leur histoire.
Strana 1 - C'était un grand homme, très bien fait, d'une pâleur singulière, qu'il entretenait exprès, à force de saignées, qu'il appelait sa friandise, dormait les bras attachés en haut pour avoir de plus belles mains, et, quoique vêtu en Abbé, il était mis si singulièrement qu'il se faisait regarder avec surprise. Ses débauches le firent exiler plus d'une fois. L'étant à Caen, il y vint des Grands Jours, parmi lesquels...
Strana 62 - ... nation. (Le reproche n'est pas fondé; l'assassinat prémédité est puni de la roue, sans distinction de naissance. ) Je vous remercie de la confiscation de ses biens ; je me eroirais aussi infâme que lui si je recevais jamais aucune grâce de vous.
Strana 147 - Coupable reine d'Amathonte, Dont les excès impétueux Ne laissent ni remords ni honte, Dans un tyran voluptueux, C'est à toi, source d'infamie, Que ma lyre, ton ennemie, Veut adresser ses nouveaux sons, Pour célébrer une victoire, Digne d'éterniser la gloire Du plus cher de tes nourrissons (1). ,-. II En vain l'Espagne s'émancipe, De porter trop haut son pouvoir ; Albion se vend à Philippe, Pour la ranger à son devoir.

Bibliografické informácie