Défense de la morale catholique contre M. Sismondi, dans son histoire des Républiques italiennes

Predný obal
Gaume frères, 1836 - 318 strán (strany)
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Zvolené strany

Iné vydania - Zobraziť všetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 316 - ... au milieu de ses fêtes et de ses plaisirs ; cette supériorité de l'homme de la nature qui se montre d'autant plus digne d'estime qu'il a été moins changé par l'éducation , en sorte que le paysan italien est autant supérieur au citadin que celui-ci l'est au gentilhomme ; enfin , ce pouvoir admirable de la conscience, qui triomphe des plus mauvaises institutions , de l'éducation la plus fausse, de la superstition la plus basse, de l'ordre politique le plus dépravé, et qui, soutenant...
Strana 21 - C'est qu'Alexandre croyait à la vertu; c'est qu'il y croyait sur sa tête, sur sa propre vie; c'est que sa grande âme était faite pour y croire. O que cette médecine avalée était une belle profession de foi ! Non, jamais mortel n'en fit une si sublime.
Strana 205 - Recevez le SaintEsprit. Les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez, et ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez.
Strana 308 - Il n'ya pas, en Europe, un peuple qui soit plus constamment occupé de ses pratiques religieuses, qui y soit plus universellement fidèle. Il n'y en a pas un qui observe moins les devoirs et les vertus que prescrit ce christianisme auquel il paraît si attaché.
Strana 169 - Vous avez vécu impudique, vous mourrez tel; vous avez vécu ambitieux, vous mourrez sans que l'amour du monde et de ses vains honneurs meure dans votre cœur; vous avez vécu mollement, sans vice ni vertu, vous mourrez lâchement et sans componction.... Je sais que tout le temps de la vie présente est un temps de salut et de propitiation; que nous pouvons toujours retourner...
Strana 35 - Comme dans cet ouvrage je ne suis point théologien, mais écrivain politique, il pourrait y avoir des choses qui ne seraient entièrement vraies que dans une façon de penser humaine, n'ayant point été considérées dans le rapport avec des vérités plus sublimes.
Strana 108 - C'est avec plus d'injustice encore, dit-il, que beaucoup d'écrivains ont attribué à l'esprit d'intolérance de la religion romaine la destruction des Américains , et ont accusé les ecclésiastiques espagnols d'avoir excité leurs compatriotes à massacrer ces peuples innocents,
Strana 181 - Je ne parlerai point du scandaleux trafic des indulgences et du prix honteux que le pénitent payait pour obtenir l'absolution du prêtre; le concile de Trente prit à tâche d'en diminuer l'abus; cependant, encore aujourd'hui, le prêtre vit des péchés du peuple et de ses erreurs ; le pécheur moribond prodigue, pour payer des messes et des rosaires, l'argent qu'il a...
Strana 31 - Si vous pouvez douter que les décrets » du concile de Trente soient autant reçus en
Strana 199 - ... emploie aussi tous les jours de nouveaux moyens pour nous sauver. Ne bornons pas surtout (comme il nous est arrivé peut-être jusqu'ici) le fruit de ces jours de propitiation , à quelques démarches passagères de pénitence. Ne nous flattons point que nos fautes soient expiées si elles n'ont pas été détestées : ne croyons pas que les grâces de l'Eglise nous aient...

Bibliografické informácie