Obrázky na stránke
PDF
ePub
[ocr errors]

par un funeste poison.) Quel est vostre merite ? Répondés - moy, vous qui estes encore sous la conduite de Periclés?

Sans doute que l'esprit, la sagesse, la prudence n'ont point attendu le nombre de vos années. Bien que vous ne soyés que dans la flur de la jeunesse , vous sçavés neanmoins parler, ou vous faire fort à propos. Quand il faudra appaiser le peuple , qui s'échauffe aysément, vous n'aurés qu'à paroistre , & à luy commander de se retirer. Il obeïra en vous voyant, & un signe de vostre main le remettra dans le devoir. Vous prononcerés sur tout ce qui se presentera. Cela n'est point jufte, dirés-vous, ou bien, c'est une chole déraisonnable, ou enfin ,

seroit bien meilleure.

Car vous sçavés examiner les choses, & les balancer également, pour en bien juger. Vous avés le discernement juste, lors - mefme que les affaires sont embarrassées, & que la loy paroît opposée à la raison , & à la' Justice, enfin, il n'y a point de criminels, qui puif. sent échaper à vos lumieres, & éviter leur codamnation. Mais si tout cela n'est pas ,

c'eft en vain que vous pretendés éblouir les yeux par l'é clat & la magnificence de vos habits. C'est en vain que vous adoucissés le peuple par

celle-cy

vos caresses, pour obtenir ses suffrages , 2. vant que vous soyés en estat de les meriter. En verité, c'est une pure folie , & je ne sçay, fi tout l'hellebore des Anticyres la peut guerir.

Car en fin, à confiderer voftre conduite, que peut-on juger de vous ; en quoy croyés - vous que consiste le vray bien ? A vivre à son ayle, à faire bonne - chere, à aymer le plaisir, à avoir un grand soin de soy-mesme. Ne vous faschés pas li je vous parle librement; & fi je vous dis que vous estes dans une erreur aufli grande , que cet. te vieille femme, que vous voyés passer dans la ruë. Arrestés-vous un moment à luy parler , & aprés cela vous irés où il vous plaira.

Vous me parlés, comme si vous ne me connoisiés pas : N'est-ce donc rien que

d'estre fils de Dinomache? :. Ouy, vantés-vous de vostre Noblelle.

Que dites-vous de mon teint. N'est-il pas beau ?

Il est vray qu'il n'y a rien de plus beau que vous Mais Baucis , qui crie dans les ruës, & qui vend fes herbes aux Esclaves, cette pauvre vieille, qui est toute déchirée, n'a pas moins de lumiere, que vous sur le vray bonheur de la vie.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small]
[ocr errors]

Expecta : haud aliud responde at bac anus, I

[ocr errors][ocr errors]

nunc.

Dinomaches

ego fum. suffla. Sum candidus. Esto:

Dum ne deterius sapiat pannucia Bancis,

Cum bene discinto cartaverit ocima verna.

Ut nemo in sele rentat descendere , nemo!

Sed præcedenti spectatur mantica tergo.

Quæfieris: Nostin' Ve&tidi prædia? cujus ?

Dires arat Curibus quantum non milvus ober

ret :

Hunc ais? hunc, Diis iratis, genioque fimi

ftro : Qui quandoque jugum pertufa ad compita fi

git,

Seriolæ veterem metuens deradere limumi

:

C'est une chose bien cstrange qe personne ne pense à rentrer en soy-mesme. Non; personne ne se connoist : Il arrive tous les jours que

l'on voit le lac , que portent les autres sur leur dos, sans que l'on sente celuy dont on est chargé.

Vous croyés peut eftre vous moquer de l'avare Vedidius, qui poffede plus de terres dans le pays des Sabins, qu'un Milan n'en peut traverser en volant route une journée. C'est un homme, dites vous, qui n'est pas né sous un heureux genie, & contre qui les Dieux font en colere. Car bien qu'il soit ri. che, il s'épargne les choses les plus necessaires.

Quand il faut celebrer la Feste des Laboureurs, qui viennent 'exposer dans une Place publique les Instruments de leur Agriculture , ce n'est qu'avec peine qu'il découvre une bouteille ; il tremble en õrant la poix, dont elle est couverte depuis plusieurs annés. Il n'en donne à boire, & il ne boit luy mesme à la santé des autres , qu'en gemillant. Il se contente d'un oignon, qu'il n'ose peler, de peur d'y perdre quelque chose. Ses Esclaves sont trop heureux davoir un peu de bouillie, où le son el melé avec la farine. Pour luy, il ne le plaint

« PredošláPokračovať »