Obrázky na stránke
PDF
ePub

Qui paupertatem levet, attollatque propinqui, It spoliare doces, circum fcribere, & omni Crimine divitias acquirerë', quarum amor in te eft, yaxtus erat påtria Deciorum in pectore i

quantum

[ocr errors]

Dilexit Thebas, fi Grecia vera , Menaceus
In quarum sulcis legiones dentibus anguis
Cum clipeis nascuntur, horrida bella capes-

funt
Continuo, tanquam á tubicen surrexerit una.
Ergo ignem, cujus fcintillas ipse dedisti,
Flagrantem late & rapientem cuncta videbis.
Nec tibi parcetur mifero , trepidumque magi-

ftruin
In cavea magno fremitu leo tollet alumnum.
Nota Mathematicis genesis tua, sed gravetardas
Expectare colos; morieris stamine nondum
Abrupto. Jam nisnc obftas, & vota moraris,
Jam torquet juvenem longa de cervina senectus.
Ocyks Archigenem quere, atque eme quod MA

tiridates

[ocr errors][ocr errors]

austi passionné, que

genereux Decies l'é.

Qui est-ce, qui croir faire mai, quand il ne fait, que ce qu'on luy a permis? Qui est ce, qui ne paffe pas au-de-là des bornes , qu'on luy a données

Lorsque tu dis en presence de ton fils. O le fol, qui s'amuse à donner ce qu'il a, qui prend plaisir de servir des amis, & à foulager les besoins de je ne sçais quels parents : Ne sçaistu pas que c'est luy apprendre à voler, à troinper, & à se faire par quelque crime que ce soit de grandes richesses, dont il voit que tu és

les toient

pour leur patrie,ou Menécée pour Thebes, si nous en devons croire ce que nous en content les Grecs , qui ont veu dans leur pars des dents de serpens changées en legions, qui combatoient les unes contre les autres; car, sans doute que quelques-unes ce ces dents avoient esté changées aussi en trompetes. Tu donc

que ce feu, dont tu as allua mé les premieres étincelles, réduira cout en cendres: Tu ne seras pas épargné toy-mesine, & ce jeune lion, auquel tu auras inspiré la cruauté, s'élevera contre toy.mesine avec des rugiflements, qui te feront trembler. Le point de ta naissance a esté consulté chés tous les Aftrologues. Il s'ennuye d'attendre que les parques ayenc filé toute la trame de ta vie. Ta mourras, avant qu'elles en ayent coupé le fil. Tu luy és insupportable dés-à-present, &

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

verras

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

tu retardes trop ce qu'il attend. Cette vieild lesse de cerf, ce long âge luy donne de la peine. Crois-moy, cherche au plûtoft Archigene, & achete de luy le remede que Mithridate composoit, si tu veus voir de nouvelles figues à l'automne, ou de nouvelles roses au prin temps. N'oubliés

pas à prendre avant chaque repas l'antidore de ce Roy, & crains autant ton fils, qu'il craignoit ses ennemis.

Il faut, mon cher Fulcin, que je te donne un spectacle, que tous les Theatres , & que tous les jeux du Cirque ne peuvent te donner. Considere, je te prie, combien un avare elfuye de perils, pour augmenter son bien, pour garder dans un coffre fort tout son revenu, & pour conserver dans le Temple de Castor à force de gardes tous les festerces. Car on ne les met plus dans le Temple de Mars, depuis qu'il perdit luy-mesme són Casque, & qu'il ne peut pas se conserver. Il n'est point necelsaire d'aller rire aux jeux de Flore, ou de Ceres, ou de Cybele. En verité, ce qui se passe effectivement dans la vie, est un spectacle plus risible. Y a-t-il plus de plaisir à voir ces Sauteurs, qui passent tout leur corps dans un cerceau, ou ceux qui descendent sur une corde toute droite, qu’un vieux avare, qui n'abandonne jamais un navire , qui n'en sort point , qui s'expose à tous les vents, pour guider je ne sçay quelle puante marchandise , &

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Composuit,fi vis aliam decerpere ficum
Atque alias tractare rosas. Medicamen habens

dum eft
Sorbere ante cibum quod debeat ant Parer , aut

Rex.
Monstro voluptatem egregiam, cui nulla thea-

tra ,
Nulla aquare queas Pretoris pulpita lanti.
Sispectas quanto capitis discrimine constant
Incrementa domus, arata multus in arca
Fifcus, & ad vigilem ponendi Caftora nummi
Ex quo Mars ultor galéam queque perdidit,

[ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small]

res

[ocr errors]

Le ples

[ocr errors]

Non potuit fervare fuas. ergo omnia Flora
Et Cereris licet & Cybeles aulda relinquas,
Tanto majores humana negotia ludi.
An magis oble&tant animumjactata petauro
Corpora ? quique folent rectum defcendere fu-

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

nem!

Quam tu, Corycia semper qui puppe moraris,
Atque habitas,Coro femper tollendus, & Auftro.
Perditus, ac vilis facci mercater olentis:

Qui gaudes pingui antique de litore Creta
Paffum & municipes Fovis advexisse lagenas?
Hic tamen ancipiti figens vestigia planta
Vi&tum illa mercede parat, brumamque famem-

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

que

Illa reste cavet:tu propter mille talenta,
Et centum villas temerarius. aspice portus,
Et plenum magnis trabibus mare: plus kominum

est jam

In pelago: veniet claffis quocunque vocarit
Spes lucri , nec Carpathium, Getplaque tam

[ocr errors]

tuin

&quora tranfiliet, fed longè Calpe reli&ta , Audiet Herculeo ffridentem gurgite folem. Grande

operæ pretium est, ut tenfofolle reverti

« PredošláPokračovať »