Obrázky na stránke
PDF
[ocr errors]
[graphic]

Р к Е г‘ A ‘с в. _ _

Comme Perf: a bien plus fuivi cet# te methode que Juvenal., il a pallŕ pour eflre bien plus obfcur. Mais dés Ie moment que les Perfonnages font clillingués-, dites.­moy , je vous prie, quelle obfcurité vous y trouvés.

Hermogene enfeigne dans fa Rherorique ,` qu’il n’y en a que de trois fortes. Ceux qui mêlent des ‚шов: Grecs, ou Latins dans noûre Langue, comme font nos Theologiens, Se nos Pliilofophes , font obfcurs de la premiere maniere.

En fecond lieu, comme chaque Art a fes termes , on ne les entend pas non plus ‚ fi on ne les étudie pafticulierement , 85 les Livres des MCdecins feront toûjours obfcurs-à.ce\JX qui n’auront pas appris ,leur langage.

Enlîn , il у а des Coi"1rum­CS 'fl éloi­ gnées de nous, que /les expreíïions nous en font inconnues.. Ainli. nous _ne Vpouvons trouver que Vbeaueoup d’obfcu'rité dans les defcriptions ¿isf P R E F А С Е. Habits, des Fellins, де 1а Milice, de 1a.Monnoye ‚ des Ceremonies des Mariages, ou des Funerailles des Ancie s. ais je veus bien croire qu’il y а. encore beaucoup de chofes, qui rendent le difcours obfcur. Car qui ейCC , qui ne peut pas faire reflexion, que l’uÍ`age des terrnes trop nouveaux, ou trop anciens, ernpefche де nous bien faire entendre, fans compter tout ce qui fe trouve dans la fuite du difcours, où le fens ей interrompu , où la penfée ей détournée tout d’un coup , où elle ей déguifée par des metaphores ‚ où elle ей cachee par des allufìons ‚ où il paroillz que Гоп parle d`une chofe, bien que lfon en exprime une autre.

Се feroit рещ-‚ейге trop juflifier Perfe fut l`obl`curitê , que la plûpatt des Critiques l-uy imputent,. que de Apretenclre qu’il n`y a pas lieu de 111y en attribuer aucune de toutes cel

[graphic]
[graphic][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic]
[ocr errors][graphic]
[graphic][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PredošláPokračovať »