Obrázky na stránke
PDF
ePub
[merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

donne un des premiers rangs à cette Satyre, mais aussi la maniere excellente de le traiter. La propofition en est simple, & c'est à peu prés celle, qui est dans Ciceron lib. 1. de finibus, Ignoratione rerum btnarum, dimalarum maxime hominum ditam vexari. Mais elle est embellie par une induction si bien suivie, que l'on peut dire de cet ouvrage que l'art y est beaucoup plus admirable que la matiere.

2. Quid iam dextro pede concipis , ut te. procher le cinquiéme Vers d'aprés celuy-cy, qui a esté retté trop loin par la negligence de l'Imprimeur.., Conatus non pæniteat, votique peracti.

3: Temporibus diris igitur, juffugae Neronis. Ce mesme Neron, qui devint si cruel, répondit à Burrus, qui le prioit d'écrire la condamnation de quel

Il faut rap

LA X. qu’un, vellem nesciee literas. Cette Réponse donna occasion à Seneque de faire son Traité de la Clemence, où il donne de grandes louanges à Neron.

fi Rarus venit in Canacula miles. Canáculum est une Chambre haute, ou l'on mange. Dans Ulpien Canaculariam exercere elt tenir des Chambres garnies. Ici il signifie une Chambre, où l'on montoit avec des échelles, & ou il n'y avoit que des

pauvres, qui logeoicat. C'elt pourquoy pour mieux faire entendre le texte, j'ay traduit des Cabanes.

s. Sarrana ferentem ex humeris Axld.. Sarra est un poiston, dont on fe sert dans la teinture, C'est pourquoy Tyr, où il s'en faisoit d'excellente , fut nommée Sarra. Ainsi Sarrana est la mesme chose que Tyria, ou purpures. Pour ce qui est d'Arles, c'est une Metaphore Satyrique, ou pour se moquer de la longueur de cette Robe, il la nomme des Tapisseries.

Medium crep at ingens Sejanus. Sejan estoit favori de Tybere, & il fut Consul avec luy : Il eut la Charge de prefer du Pretoire, & on avoit élevé dans. Rome beaucoup de ses Statuës , & le credit, où il estoit auprés de l'Empereur, estoit fi grand, que l'on celebroit une Fefte au jour de sa Naissance,

7. Si Nurtia Tusco faviffet. Nurcia estoit Deesse d'Hetrurie,

8. Duas nes tantum anxius optat Panem, do Circenses. Ce qui fait bien voir la pastion, que le peuple avoit pour les Spectacles, ausquels les Empereurs l'avoient accoûtumé. Pline loue Trajan d'avoir retisé les Romains de cette honteuse oyliveté. Idem ere 80 populus ille aliquando Scenici Imperatoris fpe&tator, og applausor, nunc in pantomimis quoque adversatur, damnar eff&minatas artes , & indecora faculo ftudia. Il n'y a pas de plus bel endroit dans l'antiquité contre la Comedie,

9. V acuis Ædilis Ulubris. Je n'ay exprimé ni ki

le nom ge:

IO

denes, ni Gabies, ni Ulubres, que par neral de pecites villes, re m'arrestant pas non plus à faire d'aufli exactes differences entre l'Ædile, & le Preteur , que ceux qui parlent exprés des Magistrats Romains. Toute cette exactitude et celle qui est li bien nommée dans Terence ob cura diligentia , lors qu'il parle de ceux, qui voulant entendre tout, n'entendent souvent rien. Faciunt na intelligendo , ut nihil intelligant.

Ad (ua qui domitos deduxit flagra Quirites. Il parle de Sylla , ou de Cinna, ou plâtoft de Jules: Cæsar qui fut tué dans le Senat par Brutus, & par Callius, ayant receu vingt-trois blessures.

11. Toris quinquairibas. Ces Festes furent instituées par

Domitien Bien que ce Texte soit obscur, il est ay sé dans la Traduction

12. Antoni gladios potuit contemnere. Popilius Lenas fut employé par Antoine, pour couper la teste: & les mains de Ciceron, qui furent esposées au mel: me lieu , où il avoit harangué contre Marc-An-toine:

13. Quem mirabantur Athen&. C'est Demosthe: ne, qui ayant appris l'arrivée d’Antipater, & de Cuar terus, s'enfuit dans la Thrace, od estant poursuivi jusques à un Autel de Neptune, où il s'étoit mis en seureté. & en estant retiré par force, il s'empoisonna luy-mesme, pour ne tomber pas entre les mains de

14. Suburra. Un des plus beaux quartiers de Ros me, dont les Anciens ont souvent parlé.

Donec Bithyno libeat vigilare Tyranno. Anni bal, ayant efte' raincu par Scipion dans- l'A'frique, fut cháflé de Carthage & contraint de fe rerirer prés d'Antiochus Roy de: Syrie, qui. l'abandonna, aprésqu'il eût esté vaincu par les Romains dans une guerre qu'il avoit entreprise par fon Conseil Ensuite il! Le retira prés de-Prusias Koy de Bithynie Mais Fla-

fes ennemis;

[ocr errors]
[ocr errors]

minius le demandant pour le mener à Rome, & Pru fias n'osant le refuser aux Romains, il se fist perár par un poison, qu'il gardoit fous l'anneau d'une ba. gue.

is. Pelldo luveni. A Alexandre, parce que Pella est une ville de Macedoine Plutarque dit que le Philorophe Anaxarque ayant discouru en presence d'Alexandre, pour prouver qu'il y avoit plusieurs mondes, ce jeune prince témoigna de la douleur à fes. Ainis , de ce qu'il y avoit mesmes tant de peinc à se rendre Maistre de celuy-ci.

16. C# tamen à figulis inunitam intraverit urbem. La ville de Semiramis. C'est Babylone, que Semira mis fist bâtir de brique. C'est pourquoy il l'a nomme à figulis munitsin, Alexandre y mourut, ayant

esté cmpoisonné par Caffander.

17. Qui vinxerat Ennosigaum. Qui avoit lié No. ptune. C'est un terme Grec, qui signifie, celuy, qui ébranle la Terre.

18. Et Luscis invidet. Et il porte envie à ceur, auf quels il reste du moins un cil; j'ay ajoûté, commo au Cyclope, parce que le Poëte s'est déja servi de cette comparaison, qui embellit particulierement cet endroit.

19. Atque fuos jam dextrâ computat annos. Il s'agit ici de l'âge de Nestor. J'avois remarqué dans Piliade qu'il avoit veu trois generations differentes, & que Nestor est dans l'Histoire Prophane l'exemple d'une longue vieillesse, comme Mathusalem l'est dans l'Histoire Sainte: Ce qui m'avoit donné lieu d'ê. tre surpris que l'Auteur de la Traduction d'Horace ne luy eût donné que quatre vingt-dix ans. C'est neanmoins l'opinion de quelques-uns, mais toute l'Antiquité y est opposée. Car on pretend que l'on comptoit sur la main gauche jusques à cent ans,

& sur la main droite tout ce qui estoit 21-de là. C'est ce que Juvenal a marqué. Fam dextrâ computat atha

nos,

l'on a

20. Les Exemples de Nestor, de Pelée, & de Laër. tes font bien voir que les sçavants lisoient extrêmement Homere ; qu'ils le faisoient honneur de cette Lecture, & qu'ils affectoient mc mes de faire paroistre qu'ils avoient leu. En effet, c'est la fource de toute la veritable Eloquence, & sil miestoit. permis de parler de la sorte,

je dirois

que

c'efroit Fancien Testament des Prophanes.

15. Facuitque Catilina Cadavere toto. On coupa la teste à Pompée, & les plus beaux Vers de la Pharsale de Petrone sont sur ce que l'on divisa les membres de ce Grand Homme,

21. Cuperet Rutila virginia gibbum accipere. Pour avoir tous les deffauts de Rurilie. Le mot general at-il

pas plus de beauté, que fi je m'efrois servi de celuy de bofle? Ce n'est pas que je ne fçache bien que le terme particulier avoit la beauté, lors

que voit cette Beutile devant les yeux. Mais comme ce deffiut est passé à nostre égard, il faut avoir recollrs. à quelque idec generale , qui soit de tous les temps.

22. Et mugrius intrat. Il y en a, qui les exposestä un cruel poison. J'avertis, que j'ay traduit exprésde certe maniere, & que je crois que: l'on me doit fçavoir bon gré d'avoir omis ce qu'il seroit aysé d'expliquer bien que je croye plus à propos demarTester à des expreffions generales.

23. Cui nubere Cæfaris uxor destinat. Le mariage de Silius & de Mesfäline est une des avantures les plus surprenantes de toute l'Histoire Messaline etoit femme de l'Empereur Claude', qui eut la hardiesse d'épouser publiquement dans les jardins de Luculle Gaïus Silius, & d'obliger l'Empereur à consentir à ce mariage sous pretexte que ce n'estoit qu'adie feinte, pour découvrir plus-ayfément des conjuxations , qui estoient contre luy. Elle souffi'it nean, mains dans la suite que ce Silius, qu'elle avoit aymé avec tant de passion, fut puni.

Bb iiij

« PredošláPokračovať »