Obrázky na stránke
PDF
[ocr errors][graphic][graphic]
[graphic][ocr errors]

96 111, SATYRL ne Pensi.
bien queje ne puis écrire avec cette mauvai-
fe plume?

[е пе taille point. Cell: vous - melme, qui vous moqués, де те donner de li frivoles excufes de vollre parclle. Vous vous faites grand tort. Xfous perdés tout vollre temps. En quelle ellime fere's­vous dans le monde: On vous méprifera, li on (gait que vous parlés de cette forte. Comme on juge d‘un Vafe par le Гоп, де mefme on juge des hommes par leurs difcouts. Vous elles encore une terre molle, 8: ayfée : Mais il ell temps de VOUS former l'efprit; Il faut y travailler.

Vous me dirés, peut-ellre ‚ qu’il y a du bien dans la mailon de vollre pere, qu’il y a de quoy y vivre, 8: у faire des ollrandes aux Dieux domelliques, que la table y ell bonne.

Mais en verité cela fullit-il, pour eftte lion-A nelle homme. Pouvés- vous avoir tant de vanité pour lipeu de chofe? Vous lieroit­ii bien d’avoir le cœur enl­lé, quand vous conreriés mille Ayeuls de la plus ancienne N0blelle, 8: que tout couvert de l’e'carlare dei

[ocr errors]

vollte extraction ё vollre Cenfsur?

Il n'y a que le peuple qui falle grand cas de tout ce vain éclat. Pour ‘шоу ie juge de „vous par ce que vous elles , par vollre efprir,

El

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[graphic][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic]
« PredošláPokračovať »