Histoire de la confession: sous ses rapports religieux, moraux et politiques, chez les peuples anciens et modernes

Predný obal
chez Pagnerre, 1846 - 379 strán (strany)
 

Čo hovoria ostatní - Napísať recenziu

Na obvyklých miestach sme nenašli žiadne recenzie.

Zvolené strany

Iné vydania - Zobraziť všetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáže

Strana 222 - Quelle vie en effet, quelle condition que celle de nos prêtres ! On leur défend l'amour, et le mariage surtout; on leur livre les femmes. Ils n'en peuvent avoir une, et vivent avec toutes familièrement, c'est peu, mais dans la confidence, l'intimité, le secret de leurs actions cachées, de toutes leurs pensées. L'innocente fillette, sous l'aile de sa mère, entend le prêtre d'abord, qui bientôt, l'appelant, l'entretient seul à seule; qui, le premier, avant qu'elle puisse faillir, lui nomme...
Strana 223 - Je le suppose un saint; ne pouvant fuir, il gémit apparemment, soupire, se recommande à Dieu; mais si ce n'est qu'un homme, il frémit, il désire, et déjà malgré lui, sans le savoir peut-être, il espère. Elle arrive, se met à ses genoux, à genoux devant lui dont le cœur saute et palpite. Vous êtes jeune, Monsieur, ou vous l'avez été; que vous semble entre nous d'une telle situation? Seuls, la plupart du temps, et n'ayant pour témoins que ces murs, que ces voûtes, ils causent; de quoi?...
Strana 63 - Que votre nom soit sanctifié; Que votre règne arrive; Que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel ; Donnez-nous aujourd'hui notre pain de chaque jour ; Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés; Et ne nous laissez pas succomber à la tentation ; Mais délivrez-nous du mal.
Strana 314 - , il n'est pas vicieux ; mais il craint la solide vertu, et il n'aime que les gens profanes et relâchés : il est jaloux de son autorité , que vous avez poussée au delà de toutes les bornes. Jamais confesseurs des rois n'avaient fait seuls les évêques , et décidé de toutes les affaires de conscience.
Strana 223 - ... l'entretient seul à seule, qui, le premier, avant qu'elle puisse faillir, lui nomme le péché. Instruite, il la marie ; mariée, la confesse encore et la gouverne. Dans ses affections, il précède l'époux, et s'y maintient toujours. Ce qu'elle n'oserait confier à sa mère, avouer à son mari, lui prêtre le doit savoir, le demande, le sait, et ne sera point son amant. En effet, le moyen ? n'est-il pas tonsuré ? il s'entend déclarer à l'oreille, tout bas, par une jeune femme, ses fautes,...
Strana 373 - ... devant qui les fidèles porteraient tous les péchés mortels dans lesquels ils seraient tombés, afin que, suivant la puissance des clefs qui leur était donnée pour remettre ou pour retenir les péchés, ils prononçassent la sentence, étant manifeste que les prêtres ne pourraient exercer cette juridiction sans connaissance de cause, ni garder l'équité dans l'imposition des peines, si les pénitents ne déclaraient leurs péchés qu'en général seulement, et non en particulier et en détail.
Strana 315 - C'est un contrat fait avec ces peuples, pour les rendre vos sujets ; commencerez-vous par violer votre titre fondamental ? Ils ne vous doivent obéissance, que suivant ce contrat ; et si vous le violez, vous ne méritez plus qu'ils l'observent.
Strana 176 - pourquoi afin de récompenser sa vertu , et pour « qu'elle s'unisse parfaitement à mon amour et me • serve avec une tranquillité dont elle ne jouit pas , « et qu'elle mérite cependant par ses vertus,, je te « charge de lui accorder en mon nom la dispense • dont elle a besoin pour son repos , en lui disant « qu'elle peut satisfaire sa passion, pourvu que ce « soit expressément avec toi , et qu'afin d'éviter • tout scandale, elle garde sur ce point le secret le « plus rigoureux avec...
Strana 364 - ... un -soutien dans l'adversité, un sauveur dans le danger, un consolateur dans le désespoir; aucun père n'osa s'assurer que les enfants qui portaient son nom fussent à lui ; aucun ne se sentit plus lié à son enfant par les sentiments de la nature.
Strana 19 - ... qui est suivant sa nature elle retrouve toute son essence et recouvre cet être pur qu'elle avait altéré et corrompu par le mélange des passions. C'est pourquoi il faut sur toutes choses tâcher de ne pas pécher et si on a péché courir au-devant de la peine, comme seul remède de nos péchés en corrigeant notre témérité et notre folie par le secours salutaire de la prudence et de la raison. Car après que nous sommes déchus de notre innocence par le péché, nous la recouvrons par...

Bibliografické informácie