Oeuvres de M. François de Salignac de La Mothe Fénélon, Zväzok 6

Predný obal
De L'Imprimerie de Franç-Amb. Didot, 1792
 

Èo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nena¹li ¾iadne recenzie.

Obsah


Iné vydania - Zobrazi» v¹etky

Èasté výrazy a frázy

Populárne pasá¾e

Strana 548 - Vous aimerez le Seigneur votre Dieu de tout votre cœur, de toute votre âme, et de tout votre esprit. C'est là le plus grand et le premier commandement.
Strana 352 - ... naturelles de leur plaire. Souvent il n'ya que paresse, que timidité, que mollesse à suivre son goût dans cette apparente modestie , qui fait négliger le commerce des personnes élevées : on aime, par amour-propre, à passer sa vie avec les gens auxquels on est...
Strana 257 - C'est un charme continuel qu'il ne tient qu'à vous 'de donner; il ne vous en coûtera qu'un peu de sujétion et de complaisance. Dieu vous donnera la force de vous y assujettir , si vous la désirez.
Strana 393 - Il est fidele à ses promesses et à son amour : il ne permettra pas que la douleur vous tente au-dessus de ce que vous pouvez souffrir; mais il tirera votre progrès de la tentation ou épreuve. Abandonnez-vous donc à lui: laissez-le faire. Portez votre chere croix, qui sera précieuse pour vous, si vous la portez bien.
Strana 556 - JE vous envoie, monsieur, sept différents sujets : il y en a un qui est traité deux fois, à cause de son importance. Quand vous aurez fait l'essai, vous verrez si cette maniere vous convient et si vous avez quelque changement à y desirer. Plus je pense à vous, monsieur (ce qui m'arrive très souvent), plus je suis con.vaincu que ce n'est pas sans un grand dessein que Dieu ,vous presse d'avancer vers lui.
Strana 430 - LXIV. ) * 2,i mai 171/1JE souhaite, mon très cher fanfan , que vous soyez arrivé à Manot en parfaite santé. Ne vous y arrêtez point ; la. saison est précieuse. Il ne faut faire qu'une fois en la vie un voyage de quatre cents lieues. La famille doit vous presser de partir. Vous la dédommagerez au retour. J'ai ici M. l'abbé de La Grois et les enfants de M.
Strana 530 - ... mon épouse et je suis prêt à te recevoir. Voilà, monsieur, ce que fait le Dieu jaloux. Sa patience et sa bonté vont encore plus loin que sa jalousie. Mais s'il vous attend avec amour, il veut que votre retour soit plein de fidélité et de courage. Entrons maintenant dans le détail des dispositions et des règles dont vous avez besoin. Pour les dispositions, la principale est l'amour de Dieu. Il n'est pas question d'un amour affectueux et sensible ; vous ne pouvez point vous le donner...
Strana 551 - ... biens. Il vous impose une pénitence que vous n'auriez jamais pu vous résoudre à faire,' et qui est pourtant ce que vous devez à sa justice pour l'expiation de vos péchés. Il vous arrache ce que vous auriez eu bien de la peine à lui donner. En vous l'arrachant, il vous ôte la gloire de le lui sacrifier; en sorte que vous ne pouvez vous faire honneur de ce sacrifice.
Strana 552 - Il vous impose une pénitence que vous n'auriez jamais pu vous résoudre à faire , et qui est pourtant ce que vous devez à sa justice pour l'expiation de vos péchés. Il vous arrache ce que vous auriez eu bien de la peine à lui donner. En vous l'arrachant, il vous ôte la gloire de le lui sacrifier; en sorte que vous ne pouvez vous faire honneur de ce sacrifice. Ainsi, il vous humilie en vous instruisant. D'ailleurs, il vous tient dans un état d'impuissance qui renverse tous les projets de votre...
Strana 530 - Voilà, monsieur, ce que fait le Dieu jaloux. Sa patience et sa bonté vont encore plus loin que sa jalousie. Mais s'il vous attend avec amour, il veut que votre retour soit plein de fidélité et de courage. Entrons maintenant dans le détail des dispositions et des règles dont vous avez besoin. Pour les dispositions, la principale est l'amour de Dieu. Il n'est pas question d'un amour affectueux et sensible ; vous ne pouvez point vous le donner à vousmême ; cet amour n'est point nécessaire :...

Bibliografické informácie