Choix des lettres édifiantes écrites des missions étrangères: Missions de la Chine

Predný obal
Jean Baptiste Montmignon
Maradan, 1808
 

Èo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nena¹li ¾iadne recenzie.

Zvolené strany

Iné vydania - Zobrazi» v¹etky

Èasté výrazy a frázy

Populárne pasá¾e

Strana 155 - ... propre faiblesse, il leur apprend leurs devoirs d'une manière souveraine et digne de lui ; car , en leur donnant sa puissance, il leur commande d'en user, comme il fait lui-même, pour le bien du monde; et il leur fait voir , en la retirant , que toute leur majesté est empruntée, et que pour être assis sur le trône, ils n'en sont pas moins sous sa main et sous son autorité suprême.
Strana 167 - Un prince qui aime la religion et qui la craint est un lion qui cède à la main qui le flatte ou à la voix qui l'apaise; celui qui...
Strana lii - Les idées générales et abstraites sont la source des plus grandes erreurs des hommes ; jamais le jargon de la métaphysique n'a fait découvrir une seule vérité, et il a rempli la philosophie d'absurdités dont on a honte, sitôt qu'on les dépouille de leurs grands mots.
Strana lx - Triomphants quand ils attaquent, ils sont sans vigueur en se défendant. Si vous pesez les raisons, ils n'en ont que pour détruire ; si vous comptez les voix, chacun est réduit à la sienne ; ils ne s'accordent que pour disputer : les écouter n'était pas le moyen de sortir de mon incertitude.
Strana 121 - C'est le ciel lui-même qui en est l'auteur. Je ne suis , par rapport à elle , que ce qu'est un agriculteur par rapport à la semence qu'il confie à la terre ; il ne dépend pas de lui de donner à la semence une forme différente de celle qu'elle a, de la faire germer , croître et fructifier ; il la met en terre telle qu'elle est, il l'arrose et lui donne tous ses soins : c'est tout ce qu'il peut faire ; le reste n'est pas en son pouvoir.
Strana 333 - J'appartiens à l'époux qui reçut ma foi ; je la lui garderai jusqu'au tombeau. »O ma mère, ma mère! pourquoi prétendre vous prévaloir de vos droits? mon cœur les révère , et compare vos bienfaits à ceux du Tien ; mais ce cœur ne se souillera jamais d'un parjure. • Une barque lancée à l'eau ne remonte plus sur le rivage. Mes cheveux, autrefois flottans sur mon front, furent coupés et relevés sur ma tête.
Strana 140 - Je sang, et mérite d'être effacé du nombre des hommes. Les anciens disaient : Ne rendez aux vainqueurs que des honneurs funèbres; accueillez-les avec des pleurs et des cris en mémoire des homicides qu'ils ont faits, et que les monumens de leurs victoires soient environnés de tombeaux.
Strana 331 - ... l'élévation des pensées, la continuité des images, la douceur de l'harmonie, font la vraie poésie. Il faut débuter avec noblesse, peindre tout ce qu'on dit, laisser entrevoir ce qu'on néglige, ramener tout au but, et y arriver en volant. La poésie parle le langage des passions, du sentiment, de la raison, etc.
Strana lxxv - Une même lumière nous paraît partout : elle se lève sous les patriarches; sous Moïse et sous les prophètes elle s'accroît; Jésus-Christ, plus grand que les patriarches, plus autorisé que Moïse, plus éclairé que tous les prophètes, nous la montre dans sa plénitude.