Histoire de la Réformation du seizième siècle, Zväzok 2

Predný obal
Firmin Didot Frères, 1835
 

Čo hovoria ostatní - Napísa» recenziu

Na obvyklých miestach sme nenaąli ľiadne recenzie.

Zvolené strany

Obsah

Iné vydania - Zobrazi» vąetky

Časté výrazy a frázy

Populárne pasáľe

Strana 320 - Et quiconque vous donnera un verre d'eau en mon nom, parce que vous appartenez à Christ, je vous dis en vérité, qu'il ne perdra pas sa récompense...
Strana 405 - Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a sur la terre l'autorité de pardonner les péchés : Lève-toi, dit-il au paralytique, je te le dis ; emporte ton lit, et t'en та à ta maison.
Strana 359 - J'ai commencé à prêcher l'Evangile l'an de grâce 1516, écrivait-il, c'est-à-dire lorsque le nom de Luther n'avait pas été prononcé dans nos contrées. Ce n'est, pas de Luther que j'ai appris la doctrine de Christ : c'est de la, Parole de Dieu. » Un autre marchand d'indulgences, Bernardin Samson , poussa Zwingle, en 1518, à se déclarer ouvertement. Toujours, on le voit, la révolte de la conscience contre les désordres de l'autorité catholique. La Réforme a été une protestation de...
Strana 441 - Ainsi il prétend, par ex. , que, « retranchant "l'imagination des facultés de l'homme, le Protestantisme » coupa les ailes au génie et le mit à pied ; qu'il soulage l'in» fortune, mais n'y compatit pas; que le pasteur protestant 'abandonne le nécessiteux sur son lit de mort...
Strana 88 - Si quis dixerit, per ipsa novae legis sacramenta ex opere operato non conferri gratiam, sed solam fidem divinae promissionis ad gratiam consequendam sufficere : anathema sit.
Strana 532 - ZWINGLE. et leurs craintes. Zwingle leur répondit : « Tant « que Dieu me le permettra, je m'acquitterai du » travail qu'il m'a confié, sans craindre le monde « et ses tyrans superbes. Je sais tout ce qui « peut m'arriver. Il n'est pas de danger, pas de « malheur, que je n'aie dès longtemps pesé avec « soin. Mes forces sont le néant même, et je sais «la puissance de mes ennemis; mais je sais aussi « que je puis tout en Christ qui me fortifie. Quand «je me tairais, un autre serait contraint...
Strana 380 - ... couronné, dont le gosier s'entr'ouvre pour engloutir: c'est l'Empire; puis un coq, dont la crête se dresse et qui semble provoquer au combat : c'est la France. Le héros surmonte tous ces obstacles, parvient jusqu'au monstre , le frappe et sauve sa patrie. «Ainsi maintenant, s'écrie le poëte, les hommes « errent dans un labyrinthe , mais étant sans fil, ils «ne peuvent regagner la lumière.
Strana 256 - ... ont été dites par le Seigneur auront leur accomplissement. 46 Alors Marie dit : Mon âme magnifie le Seigneur ; .47 et mon esprit s'est égayé en Dieu, qui est mon Sauveur ; 48 car il a regardé la bassesse de sa servante ; voici, certes désormais tous les âges me diront bienheureuse. 49 Car le Puissant m'a fait de grandes choses, et son nom est Saint. 50 Et sa miséricorde est de génération en génération en faveur de ceux qui le craignent. 51 II a puissamment opéré par son bras ;...
Strana 160 - Je vous dédie ce petit traité comme un gage de paix et de bon espoir. C'est peu de chose si l'on regarde à la forme, mais c'est beaucoup si l'on regarde au contenu, car le sommaire de la vie chrétienne y est contenu. Je n'ai rien d'autre, dans ma pauvreté, à vous offrir; d'ailleurs vous n'avez besoin que de dons spirituels. Fin octobre, après avoir eu connaissance du texte de la Bulle, Luther ne peut se retenir de la stigmatiser'.
Strana 400 - Cependant, ajouta -t-il, il a arrivera (et bientôt, avec l'aide du Seigneur) que «les Chrétiens n'estimeront à un haut prix, ni «saint Jérôme, ni aucun autre docteur, mais seule« ment la Parole de Dieu '. » La conduite de Géroldsek se ressentit de ses progrès dans la foi.

Bibliografické informácie