Obrázky na stránke
PDF
ePub
[ocr errors]

IMPRIMERIE DE BÉTHUNE,

RUE PALATINE , Ao 5, A PARIS.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Imprimerie de Batbuse.
a A PARIS,
AU BUREAU, RUE PALATINE, N.

PRÈS SAINT-SULPICE ;

ET CHEZ GAUME

RUE DU POT-DE-FER SAINT-SULPICHA 48-5.

AVERTISSEMENT

L'EXPÉRIENCE a fait assez connoître jusques à pré. sent quelle est l'importance et l'utilité de la retraite spirituelle , pour maintenir la régularité dans les communautés religieuses, ou pour l'y rétablir. On en a vu les fruits les plus sensibles, et on les voit encore dans les maisons les mieux réglées, et où cette sainte pratique est plus en usage.

De là vient que dans la plupart des ordres religieux, on s'est fait une coutume, et dans plusieurs même, une obligation expresse et une règle, de vaquer une fois chaque année, pendant un certain nombre de jours, aux exercices de la retraite. Afin de s'y laisser moins distraire, on s'interdit tout entretien et tout commerce, non seulement au dehors, mais dans l'intérieur de la communauté. On interrompt ses emplois ordinaires, et l'on ne se néa serve d'autre soin que de s'occuper de Dieu et de suimême..

C'est dans ce silence et ce dégagement entier de toutes les occupations humaines, que l'ame comme rendue à elle-même, peut avec plus de liberté s':lever à Dieu , et qu'elle se trouve en état de méditer avec plus de réflexion les vérités éternelles. Elle rappelle , en la présence du Seigneur, toutes ses années. Elle reconnoît devant lui ses égarements. Elle en découvre les principes, elle y cherche les remèdes; et après avoir pleuré ses làchetés et ses tiédeurs passées, elle forine des résolutions et prend de solides mesures pour l'avenir.

Dieu de sa part ne lui manque pas. Dès qu'avec le secours de sa grâce une ame s'est mise en disposition de l'écouter et de lui répondre, c'est alors qu'il se fait entendre et se fait sentir à elle par de plus intimes communications. Lumières, inspira, tions, attraits, goûts spirituels, il n'y épargné rien. Il lui représente ses devoirs, il lui reproche ses infidélités. Il lui donne des vues de perfection toutes nouvelles : il l'encourage à les suivre, lui en suggére les moyens, et par l'ardeur dont il l'anime, lui en adoucit toutes les difficultés.

Il est rare avec cela qu'une communauté vienne à dégénérer de son premier esprit, et à le perdre : car la retraite est un des préservatifs les plus assurés contre les abus qui s'y pourroient glisser. Ou si peutetre la fragilité humaine, dont on n'est excmpt nulle part, y ouvre l'entrée à quelques relâchements, du moins n'est-il pas aisé qu'ils y fassent beaucoup de progrès , ni qu'ils y passent en habitude, parce que la retraite est une des ressources les plus infaillibles pour en arrêter le cours et empêcher la prescription.

Et il faut aussi convenir , qu'il n'est rien de plus touchant, ni rien de plus propre à faire impression, soit sur l'esprit, soit sur le cour, que les grands sujets dont on s'entretient dans une retraite. Ce qui doit même leur donner une force et une vertu toute particulière, c'est l'enchaînement et l'ordre des méditations. L'une conduit à l'autre, et celle-ci souticnt celle qui la suit. Ainsi , après une mûre con

« PredošláPokračovať »