Obrázky na stránke
PDF
ePub

la

tés les Aútes, & les haut-bois, & la lon. guc suite de ces lâches Romains, qui se Joüent

pour mener les chevaux, qui servent à ce triomphe. Car au temps mesme , où il vie voit, il trouvoit par tour des sujets de se moquer de la vanité des hommes. Ce grand homme qui a jugé des choses de la vic avec tant de délicatesse, n'estoit ncanmoins que de Beotie. Mais l'air le plus épais, le pays le plas grosier peut produire les plus excellens hommes. Il se rioit des vaines inquietudes du peuple, & de ses vains plaisirs, & louvent mesme de ses larmes. Il repoussoit les menaces de la fortune en

menaçant

elle. mesme, & en se moquant de tous les accidens les plus fascheux. En effet , il est vray que nous offrons souvent des flambeaux aux Dieux, pour des choses qui nous sont inutiles, ou mesmes pernicieuses.

L'envie a souvent abbatu les puissances les plus élevées; une longue page de titres , de noms, de grandeurs les a abylmés. Les Staa tuës ont esté renversées, & le peuple les trailne dans la ville. Les coups de hache ont brisé les roües des Chars de Triomphe, & on a rompu les jambes aux chevaux. Déja les feux sont allumés; déja Sejan qui un peu auparayant estoit adoré dans Rome, eft au milieu des flammes, Les foufflers les élevent a,

vec violence contre luy. De cette teste, prelque la premiere de tout l'univers, on en forge des ballins, des poelles, des marmites, des pots ; du plus haut de la gloire elle est precipitée aux plus bas offices. Grand Prince, que

l'entrée de vostre Palais soit parée de lauriers, menés un Taureau blanc au Capitole? Sejan est traisné au fupplice. Tout le monde en a de la joye. Qu'il estoit laid , qu'il avoit l'abord desagreable, Chacun y trouve quelque chose à blâmer, & on se deffend de l'avoir aymé? Mais quel crime a-t-il comis. Qui cft-ce, qui est le delateur. Qui ont esté les témoins? Personne n'en dit rien.

Mais il est venu de Caprée une grande Lettre au Senat. Une grande Lettre? Ah c'est alsés. Je sçay ce que c'est. Mais que disent les Romains ? Rome à son ordinaire suit la fortune, & n'est point pour ceux qui sont condamnés. Mais si Nurcie avoit esté favorable à Sejan , fi Tybere avoit succombé sous la puis(ance, certe mesme Rome le reconnoistroit maintenant pour

son Maistre. Depuis qu'elle ne peut plus vendre ses suffrages, elle ne se met point en peine du bien public. Le peuple qui faisoit autrefois les Empereurs, les Consuls, les Tribuns, enfin dont toutes choses dépendoient, est trop heu. rçux aujourd'huy d'avoir du pain ; & il ne de

Fiunt

Fiunt urceoli , pelves, sartago, patella.
Pone domi lauros, duc in Capitolia magnum
Cretatumque bovem : Sejanus ducitur unco
Speitandus gaudent omnes..que labra ? quis illi
Vultus erat ? nunquam ( fi quis mihi credis )

Anavi
Hunc hominem. Sed quo cecidit sub crimine?

guifnam Delator ? quibus indiciis ? quo teste probavit? Nilhorum, verbofaec grandis epiftola venit A Capreis: bene habet, nil plus interrogo. Sed

quid Turba Remi? fequitur fortunam, ut semperi,

& odit
Damnatos, idem populus, si Nartia Thufca
Favisset, fe oppreffa foret fecura fene&tus:
Principis hac ipsá Sejunum diceret hora
Auguftum jam pridem ex quo juffragia nulli
Vendimus, effugit-cura

uraso-nam qui dabat olim Imperium fafces, legiones; omnia runt se: Continet, atque duas tantum res' anxin si'onere

Panem, cu Circenses. perituros audio multos. Nil dubium : magna est fornacula : palliduløs Brutidius meus ad Martis fuit obvius arami

Quàm timeo , victus ne panas exigat Ajax; Ut male defensus! curramus pracipites, Dumjacet in ripa, calcemus Cæfaris hoftem. Sed videant fervi, ne quis neget, & pavidum in

jus Cervice aftri&ta dominum trahat.. hi sermones Tunc de Seiano , secreta hac murmura vulge Visne salutari ficut Seianus ? habere

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

fire tour au plus que des spectacles.

Mais continuons d'entendre ce qui se dit: J'ay appris qu'il y a beaucoup de gens enga. gés dans le mal-heur de Sejan. N'en doutons pas. Le Prince est enflamıné de colere. J'ay rencontré Brutidius proche le Temple de Mars, qui estoit tout palle. Il estoit amy de Sejan, & fi quelqu'un le deffend mal auprés de Tybere, je crains bien que ce nouvel Ajax estant convaincu, ne soit obligé de fie tuer luy-mesme. Courons donc vifte, & pendant que le corps de Sejan est encore exposé fur le bord du Tybre, allons fouler aux pieds. l'ennemy de Celar. Mais il faut que nous foyons veus de nos Esclaves, afin qu'ils n'en puissent douter, & que nous ayant chargés de chaisnes, ils ne nous traisnent pas devant les Juges. Voilà ce que l'on disoit alors de Sejans & les bruits qui couroient de luy.

Voulés-vous avoir autant d'honneurs que Sejan; jouïr decoute la fortune ; donner aux: uns le Consulat, aux autres le commandement des armées ; eftre le Ministre de l'Em. pereur, & gouverner toute la terre, pendant qu'il est endormi dans les inolles delices de: l'Ine de Caprées avec des Troupes de Devins.. Oüy sans doute, vous aymés à dominer tan. 'tort sur l'Infanterie ,,tantost sur la Cavalerie, & à vous voir environné de Tribuns , qui pretendent par volce faveur aux emplo;s:

« PredošláPokračovať »