Obrázky na stránke
PDF
ePub

Vile coronati caput ostendebat afelli ,
Ad quod lofcivi ludebant ruris alumni.
Tales ergo cibi, qualis domus, atque supel-

lex.
Tunc rudis, Graias mirari nefcius artes.
Vrbibus everfis pradarum in parte reperta
Magnorum artificum frangebat pocula miles,
Ut phaleris gauderet equus,calataque cassis
Romuleæ fimulachra fere mansuefcerejuffe
Imperii futo, & geminos fub rupe Quirinos,
I. Ac nudam effigiem

clypeo venientis & hasta, Pendentifque Dei, perituro ostenderet hofti. Argenti quod erat, solis fulgebat in armis. Ponebant igitur Thufco farrata catino Omnia tunc, quibus invide assi lividuløs fis. Tem; lorum quoque majeftas prafentior, & vox Nočte fere media, mediamque audita per wr

bem Litore ab Oceani Gallis venientibus, Diis Officium vatis peragentibus , his monnit nos.

Gg

Hanc rebus Latiis curam prestare folebat
Fidtilis, eo nullo violatus Fupiter auro.
Illa domi natas, noftraque ex arbore mensas
Tempora viderunt, hos lignum ftabat in ufuata
Annofum fi forte nucem dejeccrat Eurus.
Ac nunc divitibus cænandi nulla voluptas ,
Nil rhombus, nil dama fapit, putere videntur
Unguenta, atque rose, latos nisi sustinet orbes
Grande ebur, & magno fublimis pardus hiatu,
Dentibus ex illis quos mittit porta Syenes,
Et Mauri celeres, & Mauro obscurior Indus
Et quos depofuit Nabatheo bellna faltu,
Jam nimios, capitique graves. Hinc surgit ore-

xis,

Hinc stomacho vires : nam pes argenteus illis Annuløs in digite quod ferreus. ergo fuperbum Convivam caveo, qui me fibi comparat , &

res

Despicit exiguas. adeo nulla unica nobis
Efteboris, nec tefsela, nec calculus ex hac
Materia, quin ipsamanubria cultelloruna

re, &

vertissoient Rome sans Interpretes. Jupiter veilloit elle, lorsqu'il n'estoit que de ter

que l'or n'estoit pas plus adoré que luy.

L'on ne voyoit point de cables , qui ne fus. sent d'un bois d'Italie, on n'en méprisoit pas l'usage, & lors qu’un vieux noyer estoit abbatu par quelque tempeste, on ne dédaignoit pas d'en faire du meuble. Mais on ne prendroit point aujourd’huy de plaifir dans un repas; le turbot, le daim n'auroient point de goufts; les parfums, les roses, seroient d'une odeur insupportable, fi un grand rond d'yvoire ne soûtenoit tous ces plats, & si le pied ne s'élevoit en forme de leopard, qui ouvre la gueule, & s'il n'estoit des dents, que l'Ethyopie, ou les Maures , ou les Indiens plus noirs que les Maures envoyent à Rome , aprés que l'élephant s'en eft déchargé dans les forests de l'Arabie. C'eft ce qui leur do nne de l'appetit, c'est ce qui leur fortifie l'estomach , & ce qui les fait manger. Si cette cable n'avoit qu'un pied d'argent, ce leur seroit une chose aoffi méprisable, qu'une bague de cui yre. Ainsi je me donne bien de garde de donner

à un de ces dédaigneux, qui attendroit trop de moy, & qui mépriseroit le peu que je luy presenterois. Je n'ay pas une seule once d'yvoire. Mon damier mesme, & mes dez n'en font pas. Les manches de mes cou.

à manger

Ateaux ne sont

quc

d'os. Mais ils n'ont jamais donné de mauvais goûts aux viandes , & ils ne coupent pas moins bien une bonne poularde.

Mais de plus , mon cher Persique! n'attelis point encore d'estre servi par un écuyer auquel tous les autres doivent ceder , qui aye appris chés Triphere, où l'on s'exerce sur des levrauts, des sangliers, des chevreuils, des phaisans, des oyseaux de riviere, faits de bois; tout le quartier de Subura retentissant du bruit des coûteaux , qui coupent ce festin de bou. leau, ou d'orme. Celuy que j'ay est apprentif, & ne sçait pas mismes couper une tranche de chevreau, ou lever l'aile d'une poule de NuInidie. Je ne crois pas mefme qu'il fçache jamais autre chose, que presenter quelque hachis

Il faut tout avoüer. Je n'ay que des verres communs, & du plus bas prix. Celuy qui nous servira, est un jeune garçon, habillé d'un drap bien épais, contre le troid; mais qui n'a que cela. Il n'est ny Phrygien , ny Lycien, nya. cheré un fort grand prix chés les Maistres. Quand vous luy demanderés à boire , il ne luy faut point parler Grec.

Tous mes Gens ne sont point bigarrés de différentes couleurs. Ils portent les cheveux courts, & tour droits, qu'ils auront soin de peigner aujourd'huy , pour te recevoir. Lun cft fils d'un berger enduccy au travail ; & l'au,

Offea: nec tamen his ulla unquam obfonia fiunt
Rancıdula, bandideò pejor gallina secatur;
Sed nec structor erit , cui cedere debeat omnis
Pergula , difcipulus Tropheri doltoris , apud

quem
Sumine cum magno lepus atq; aper, & pogargus,
Et Scythica volucres, & phoenicopterusingens,
Et Getulus orix, bebeti lautissima ferro
Ceditur, tota fonat ulmea cæna Suburra.
Nec fruftum caprea subducere , nec latus Afra
Novit Avus noster tyrunculus, ac rudis omni
Tempore, & exigua fruftis imbutus afella.
Plebeios calices , & paucis afsibus emptos
Porrigit inculius puer, utque à frigore tutus,
Non Phryx, aut Lycius, non à mangone petitus
5. Quisquam erit & magno. cum pofcess pofca

Latine.
Idem habitus cun&tis, tons, rectique capilli,
Atque hodie tantum propter convivia pexio
Pastoris duri eft hic filius, ilbe bubulci
Sufpirat longo non visam tempore matrem,
Et cafulam, & notes tristes defiderat hædos.

« PredošláPokračovať »